Accueil » Actualité » À la découverte de l’usine qui fournira de nouvelles DeLoreans

À la découverte de l’usine qui fournira de nouvelles DeLoreans

Sortie il y a maintenant 40 ans, la DeLorean n’a pas connu un succès fulgurant. La société ayant fait faillite avant même la sortie du film, cette voiture aurait pu rester complètement inconnue du grand public. C’est sans compter sur l’équipe du film qui a décidé de mettre à l’honneur cette voiture atypique pour en faire une machine à voyager dans le temps. Pourquoi la DeLorean ? Emmett Brown répondra à cette question : « Quitte à voyager dans le temps au volant d’une voiture, autant en choisir une qui ait de la gueule ! »

DMC-12
La DMC-12 et ses fameuses portes. Crédit : Pixabay

C’est en 1995 que Stephen Wynne acquiert les droits de la mythique DMC-12 devenant ainsi le PDG fondateur de la nouvelle DeLorean Motor Company. Si l’idée de base était de continuer à fournir des pièces pour cette célèbre voiture, Wynne attendait l’évolution de la loi américaine afin de pouvoir sortir un nouveau modèle.

Une usine de pièces qui pourrait évoluer

Dans une vidéo disponible sur la chaîne de Petersen Automotive Museum, le PDG fait visiter l’installation de 3700 mètres carrés principalement utilisée pour le stockage de pièces, les réparations et la restauration des voitures existantes.

On y découvre notamment les fameux panneaux d’acier inoxydable brossé si particulier à ce modèle, ainsi que bon nombre de portes papillons de rechange, autre élément caractéristique de cette voiture. À en juger par le volume de commandes traité par le service expédition, une quarantaine de colis par jours, la DMC-12 semble avoir encore les faveurs des collectionneurs.

Les choses pourraient néanmoins évoluer puisque les autorités américaines ont modifié la législation permettant aux constructeurs de véhicules à faible volume de commercialiser des répliques d’engins ayant été commercialisés il y a au moins 25 ans.

Une évolution donc qui permettra à la nouvelle DeLoren Motor Company de faire la demande de production et de commercialisation d’une DMC-12 remise au goût du jour.

La voiture aura-t-elle besoin d’un chargeur de 2,21 « gigowatts » ?

En janvier de cette année, la DMC avait révélé préparer une DMC-12 2.0 toujours équipée de portes papillons et toujours dessinée par le bureau d’étude italien Italdesign, à l’origine du modèle de 1981.

Reste à connaître la motorisation. Initialement pourvues d’un V6, de nombreux fans pourraient espérer une motorisation plus moderne avec par exemple un V8 pour coller à la bande-son du film. Il est cependant fort probable que la nouvelle version soit équipée d’un moteur électrique.

Si une telle motorisation était retenue, cela gommerait sans doute le manque de caractère du modèle d’origine. La question de la recharge se pose néanmoins. Le constructeur prévoit-il une prise de recharge classique ou la voiture sera-t-elle équipée d’une perche paratonnerre ? La réponse devrait être connue dans l’année.

Source : carscoop