Accueil » Dossier » Accessoires pour la réalité virtuelle : le pire et le meilleur

Accessoires pour la réalité virtuelle : le pire et le meilleur

Image 1 : Accessoires pour la réalité virtuelle : le pire et le meilleur

Un tapis de “moonwalk” pour la réalité virtuelle

Ce tapis omnidirectionnel pour la réalité virtuelle qui nous vient de Chine,baptisé Kat Walk, a été conçu pour libérer au maximum les mouvements de l’utilisateur. Ce dernier n’est en effet pas contraint par une barrière ou une ceinture (comme sur le Virtuix Omni) mais seulement par un harnais relié à une potence comme l’Infinadeck. Ce qui permet, dans une certaine mesure, de se baisser, s’assoir, sauter, courir, etc. (voir vidéo). Autre particularité, le système fonctionne avec des chaussures spéciales équipées d’accéléromètres et d’un système qui favorise la “glisse” sur la plateforme. Il devrait être disponible dans le courant de l’été pour le marché chinois, dans un premier temps. 

Image 2 : Accessoires pour la réalité virtuelle : le pire et le meilleur

I believe I can fly

Cet équipement assez impressionnant n’est pas un instrument de torture médiéval relooké, mais un appareil imaginé par la société allemande Hyve pour faire du sport en s’amusant grâce à la réalité virtuelle. Il a été baptisé Icaros et permet de voler, de nager sous l’eau et même de faire de la moto tout en faisant travailler ses muscles avec plus ou moins d’intensité – des épaules, aux mollets en passant par les abdominaux et les triceps. La société promet aussi une amélioration des réflexes, de l’équilibre et de la concentration (voir vidéo).  7 500 euros environ.       

Image 3 : Accessoires pour la réalité virtuelle : le pire et le meilleur

Sur ta face

Les heureux propriétaires d’un casque de réalité virtuelle le savent très bien, avoir un tel objet en sa possession peut conduire à tous les excès. On s’emballe, on s’agite, on transpire, tout le monde veut l’essayer, on joue des heures et cela devient très vite n’importe quoi. Confort total et hygiène absolue, c’est ce que propose la société VR Cover avec une gamme de housses en tissus pour le HTC Vive, le Samsung Gear VR et, bien sûr, l’Oculus Rift,auxquelles viennent s’ajouter deux modèles (pour HTC et Samsung) censés être waterproof pour les sessions qui partent vraiment en sucette … Les kits vendus de 17 à 25 euros environ comprennent deux housses et une pochette de transport. Le prochain batch devrait être expédié aux alentours du 7 juillet prochain.     

Image 4 : Accessoires pour la réalité virtuelle : le pire et le meilleur

Des yeux à coller

Pour personnaliser son Samsung Gear VR, on peut aussi se tourner vers Sticker Mule et sa mini collection d’yeux autocollants. 8 euros environ.    

Image 5 : Accessoires pour la réalité virtuelle : le pire et le meilleur

Ca sent le sapin

Plus aucune nouvelle de FeelReal depuis presque un an, juste une page de précommandes affublée d’un message indiquant que les produits seront livrés au cours de l’hiver 2015 … Cela ne sent donc clairement pas bon et c’est fort dommage, car l’accessoire pour casque de réalité virtuelle proposé par cette startup était censé permettre, justement, de sentir les odeurs, ressentir la chaleur ou l’humidité des lieux visités via le casque (voir vidéo). Proposé en version “light” (à placer sur la bouche sous le casque de RV) ou casque “intégral”, le descriptif technique évoquait un ensemble de diffuseurs pouvant souffler le chaud et le froid et un diffuseur d’odeurs alimenté par de petites cartouches à remplacer (jungle, fleurs, océan, feu, caoutchouc brulé…). Problèmes financiers ? De mise au point du produit final ?  On n’en sait pas beaucoup plus pour le moment. A suivre (ou pas).    

Image 6 : Accessoires pour la réalité virtuelle : le pire et le meilleur

Customiser le virtuel

A ceux qui pensent qu’avoir un casque de réalité virtuelle sur le visage ne suffit pas à se faire remarquer et passer pour quelqu’un de vraiment différent, DecalGirl propose une multitude de skins permettant de briser un peu la monotonie des couleurs d’origine. Pour Samsung Gear VR. 15 euros environ.  

Image 7 : Accessoires pour la réalité virtuelle : le pire et le meilleur

Plaisir virtuel

Passons maintenant dans une tout autre dimension, comique, inquiétante ou attirante, à vous de choisir, avec ce sex-toy masculin d’un nouveau genre qui pourrait marquer un tournant dans l’histoire de la réalité virtuelle et des plaisirs solitaires. Mais seulement le jour où il existera puisque l’information, qui a fait beaucoup de bruit sur le Net au court du mois de mars 2016, ne serait qu’un poisson d’avril… La fonction de l’engin se passe de commentaire, mais si vous n’avez pas encore bien saisi, vous pouvez toujours approfondir avec cette vidéo assez explicite.

Image 8 : Accessoires pour la réalité virtuelle : le pire et le meilleur

A fond les basses

Subpac est un système de basses portable et tactile qui transmet au corps de la musique et des sons au sens littéral du terme (voir vidéo). Il peut être utilisé dans le domaine musical, avec des jeux classiques, mais aussi bien sûr pour augmenter la sensation d’immersion physique dans la réalité virtuelle. Il est disponible en version « seat » (Subpac S2 – 250 euros environ) à installer sur le dossier d’un fauteuil de bureau, et en version sac à dos (Subpac M2 – 300 euros environ).      

Image 9 : Accessoires pour la réalité virtuelle : le pire et le meilleur

Sans les mains !

Pour résumer, on pourrait dire que le 3DRudder est un joystick pour les pieds qui sert à marcher tout en restant assis. Plus sérieusement, c’est un contrôleur de mouvement et de navigation pour la réalité virtuelle (mais pas que) qui se pilote avec les deux pieds afin de libérer les mains pour d’autres taches (voir vidéo). 180 euros environ.

Image 10 : Accessoires pour la réalité virtuelle : le pire et le meilleur

Japan touch

Développé par la start-up japonaise H2L, UnlimitedHand est un contrôleur de jeu haptique pour les univers de réalité virtuelle. Il se place sur l’avant-bras, près du coude, afin de transmettre des actions grâce à ses capteurs de position, de mouvement et de déplacement des muscles du bras. Sa particularité est de permettre également, en retour, de simuler la sensation du toucher chez l’utilisateur via des électrodes qui opèrent une stimulation musculaire. 290 euros environ.     

Image 11 : Accessoires pour la réalité virtuelle : le pire et le meilleur

La réalité virtuelle de la tête aux pieds

La combinaison Tesla Suit promet un véritable bond en avant dans le domaine des équipements pour la réalité virtuelle. Capture de mouvements, retour haptique (30 électrodes réparties dans la combinaison), contrôle de la température afin de réguler la température du corps pour simuler un climat (voir vidéo), tout y est. Au-delà de la combinaison et des capteurs qu’elle intègre, le système comprend une ceinture intégrant un véritable petit ordinateur portable (processeur, RAM, batterie de 10 000 Mah, module Bluetooth).

Image 12 : Accessoires pour la réalité virtuelle : le pire et le meilleur

La réalité virtuelle dont vous êtes le moteur

Vous trouvez vos séances de vélo d’appartement un peu ennuyeuses ? VirZOOM a pensé à vous avec ce kit qui mesure la vitesse de pédalage et les mouvements du corps pour les transposer dans un monde virtuel (voir vidéo). Pour l’équivalent de 400 euros environ, vous avez droit à un vélo d’appartement pliable, le contrôleur VirZOOM VR Game, 5 jeux d’arcade et leur mise à jour gratuite à vie (Cowboy, course de voiture, tank, hélicoptère, cheval ailé …) et un kit de développent. Il est aussi possible de garder trace des kilomètres parcourus, des calories brulées et des fluctuations du rythme cardiaque. Compatible avec Oculus Rift, PlayStation VR et HTC Vive. 400 euros environ.

Image 13 : Accessoires pour la réalité virtuelle : le pire et le meilleur

Rien que pour vos yeux

Jusqu’à présent, et en règle générale, les personnes qui portent des lunettes subissaient un réel inconfort lorsqu’ils utilisaient un casque de réalité virtuelle. Ils risquaient également de rayer les verres de leurs lunettes, voire même ne pas pouvoir du tout se servir du casque. C’était sans compter sur VR Lens Lab, un projet né d’un partenariat entre le fabricant de housses VR Cover et le concepteur allemand de verres et de lunettes pour écrans Gauss Eyewear. A l’arrivée, un système d’adaptateurs pour verres optiques correcteurs qui prennent place à l’intérieur du casque en permanence.               

Image 14 : Accessoires pour la réalité virtuelle : le pire et le meilleur

Chaise à bascule

Cet autre contrôleur de mouvement pour la réalité virtuelle a, lui aussi, bénéficié d’une campagne de financement KickStarter. Baptisé Vrgo Chair, ce siège à mi-chemin entre la chaise et le pouf, permet à l’utilisateur de tourner et de s’incliner tout en gardant les deux mains libres pour d’autres contrôleurs (voir vidéo).     

Image 15 : Accessoires pour la réalité virtuelle : le pire et le meilleur

Un gant pour la réalité virtuelle

Gloveone est un gant pour la réalité virtuelle permettant de toucher et de “sentir” des objets tout aussi virtuels. Les sensations sont produites par 10 petits actionneurs répartis sur la paume et les doigts qui vibrent indépendamment à différentes fréquences et intensités afin de simuler des sensations tactiles relativement précises (voir vidéo). Gloveone a également bénéficié d’une campagne de financement Kickstarter, mais comme très souvent, les livraisons se font attendre… Aux dernières nouvelles, les précommandes seraient closes et tout le monde devrait être livré lorsque les derniers soucis de fabrication auront été résolus.

Image 16 : Accessoires pour la réalité virtuelle : le pire et le meilleur

Avec les mains !

Manus VR propose, un peu comme pour le Gloveone, d’utiliser la main pour interagir avec des univers virtuels, mais cette fois avec les deux (voir vidéo). Le kit de développement comprenant une paire de gants, deux supports de poignets pour les contrôleurs HTC Hive, le SDK et des plug-ins pour Unity et Unreal, entre autres, peuvent être d’ores et déjà précommandés au prix de 230 euros environ.