Accueil » Actualité » COVID-19 : Un constructeur aéronautique italien a développé un avion pour transporter les vaccins

COVID-19 : Un constructeur aéronautique italien a développé un avion pour transporter les vaccins

Tecnam, fabricant et sous-traitant italien , a créé un petit avion dans le but de transporter les vaccins pour le COVID-19 par les airs.

Le vaccin pour le COVID-19 est disponible depuis peu. Néanmoins son transport et son stockage s’avèrent extrêmement délicats. Selon Pfizer, il doit être transporté et stocké à des températures très basses comprises entre -60 et -80 °C. Une fois décongelés, les vaccins peuvent être conservés pendant cinq jours au réfrigérateur entre 2 et 8 °C. À titre de comparaison, le congélateur domestique est capable de descendre à -24 °C.

Image 1 : COVID-19 : Un constructeur aéronautique italien a développé un avion pour transporter les vaccins
Tecnam P2012 TravelCare. Source : Tecnam

Maintenir des températures si basses n’est pas simple et c’est l’un des défis à relever pour procéder à une vaccination à grande échelle. Tecnam a donc fait équipe avec Desmon, fabricant italien de groupes froids, pour trouver une solution au problème. Pendant ce temps, on peut se poser la question, le vaccin de Pfizer et BioNTech est-il vraiment efficace à 90 % ?

Ensemble, ils ont ajouté un système réfrigérant au Tecnam P2012 11 sièges, spécialement aménagé pour les besoins du transport du vaccin. Le fabricant a retiré les sièges pour créer une version cargo qui contient le système appelé « ultra-freezer ». Équipé ainsi, l’appareil renommé P2012 TravelCare peut transporter jusqu’à 115 000 doses par voyage. Sachant que 2 doses sont recommandés au lieu d’une, le marché du transport risque de s’avérer profitable pour l’entreprise.

Une plateforme de transport économique et flexible

Grâce au format compact de l’avion, le TravelCare est beaucoup plus flexible pour ce qui concerne les lieux d’atterrissage. Tecnam affirme que l’appareil peut se poser sur des pistes en terre, herbe ou gravier qui seraient trop dangereuses pour de plus gros appareils. Cela permettrait aussi une livraison plus rapide qu’avec un camion ou une camionnette. Enfin, ce moyen de transport éviterait les multiples transferts que craignent particulièrement les scientifiques.

Pour ce qui est des caractéristiques, Tecnam déclare que l’appareil peut :

  • maintenir -86 °C pendant le transport
  • maintenir -65 °C pendant 10 à 12 heures après la mise hors tension du système
  • réduire les coûts de distributions à 0,005 dollar par dose et par heure de vol
  • atterrir sur des pistes de moins de 1850 pieds soit 564 mètres
  • réduire les délais de transport des vaccins

Tecnam n’en est pas à son coup d’essai en ce qui concerne le « recyclage » de ses avions légers. Le fabricant disposait jusqu’à présent d’appareils pour l’évacuation sanitaire, la surveillance aérienne et la photographie aérienne. Le transport de vaccin leur permet donc d’ajouter une corde à leur arc et pourrait pousser d’autres fabricants d’appareils légers à prendre le train en marche.

Covid-19 : que deviendra le coronavirus après la pandémie ?