Accueil » Actualité » DC : Supergirl est plus forte que Superboy, le nouveau Superman de Metropolis

DC : Supergirl est plus forte que Superboy, le nouveau Superman de Metropolis

Le fils de Superman Jon Kent, alias Superboy, a encore beaucoup à apprendre de son père. Face à Supergirl, pure kryptonienne, le jeune super-héros ne fait pas le poids.

Dans le comics Future State: Superman of Metropolis #1, Superman a laissé la lourde tâche de protéger Metropolis à son fils Jon. Mais Superboy se retrouve un peu dépassé par les événements.

Superboy a mis Metropolis en bouteille
Superboy a mis Metropolis en bouteille – Crédit : DC Comics

Metropolis est en pleine crise. Les habitants de la ville se retrouvent transformés en nanotechnologies vivantes par un homme du nom d’Andrej Trojan. L’armée s’en mêle et tente de récupérer Brain Cells, l’intelligence artificielle utilisée par le méchant. Superboy refuse de collaborer avec les autorités et choisit de régler la situation à sa manière.

Le fils de Superman, dans un effort de garder le contrôle sur les événements, capture Brain Cells lui-même et décide de rétrécir Metropolis et de l’enfermer dans une bouteille. Mais ce plan déplaît fortement à Supergirl, qui pense que mettre la ville en prison n’est pas une solution. Elle demande alors au fils Kent de renoncer à son rôle de nouveau Superman. « Nous allons remettre Brain Cells à l’armée, puis tu vas renoncer à ta position de Superman… Tu peux abandonner ou tu peux y aller par la force. Et honnêtement, j’espère que tu choisiras la force. », lui lance-t-elle.

Superboy : ses gênes à moitié humains sont-ils vraiment une faiblesse ?

Supergirl rappelle à Jon qu’il n’est que semi-kryptonien et donc moins fort que son père. « Tu es trop humain. », lui dit-elle. Pour le prouver, elle lui assène un coup qui fait immédiatement saigner le pauvre Jon. Heureusement pour ce dernier, le duel est interrompu par l’intervention de Brain Cells, contre qui Superboy et Supergirl doivent se liguer.

Malheureusement pour Kara, l’IA est composée entre autres de Kryptonite et de Nirodhium. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Supergirl a attaqué Jon Kent. Brain Cells explique le Nirodhium rend les Kryptoniens agressifs. Kara se retrouve donc vite vaincue par l’IA. Superboy de son côté, n’est pas du tout sensible au Nirodhium. Son sang à moitié humain va donc lui permettre de s’en sortir.

Malgré sa force physique indiscutablement supérieure à celle de Superboy, Supergirl n’a pas réussi à protéger Metropolis. Finalement, c’est l’humanité du fils de Superman qui sauvera la ville.

Le leader de Justice League n’est ni Superman ni Batman ni Wonder Woman, qui est-il alors ?

Source : Screen Rant