Accueil » Actualité » Musk tacle Bezos : « Qu’importe si tu as de bons avocats, cela ne te permettra pas d’aller sur la Lune »

Musk tacle Bezos : « Qu’importe si tu as de bons avocats, cela ne te permettra pas d’aller sur la Lune »

Le torchon brûle entre Jeff Bezos, ancien PDG d’Amazon et Elon Musk, PDG de SpaceX. Agacé par les tentatives de mises en échec des projets SpaceX, Elon Musk ne mâche pas ses mots à l’encontre du créateur de Blue Origin.

Avec un intérêt croissant des milliardaires pour la conquête spatiale, on aurait pu s’attendre à des progrès fulgurants dans le cadre d’une concurrence saine. Trois entreprises privées se distinguent notamment dans le domaine : SpaceX, Virgin Galactic et Blue Origin. Si SpaceX dispose d’une bonne longueur d’avance vis-à-vis des professionnels, les deux autres entreprises sont en grande concurrence pour le domaine du tourisme spatial.

interview Elon Musk
Elon Musk, lors de son précédent passage à la Code Conference. Crédit : Youtube / Recode

Cependant, rien ne semble se passer comme prévu pour l’entreprise de Jeff Bezos, Blue Origin. Ayant accompli l’exploit de réaliser un vol spatial touristique incontestable, à savoir au-delà des 100 kilomètres d’altitude de la fameuse ligne Kármán séparant l’atmosphère terrestre et l’espace, on aurait pu penser que le multimilliardaire aurait de quoi se réjouir, mais c’est sans compter sur de profondes rancœurs.

Des actions en justice qui se multiplient

L’origine de ce déchaînement judiciaire peut trouver son origine dans le contrat accordé à SpaceX par la NASA pour l’atterrisseur lunaire de la mission Artémis. Blue Origin était dans les finalistes pour l’obtention du contrat et le fondateur ne semble pas avoir digéré la non-retenue de son entreprise. Jeff Bezos avait alors saisi le GAO (Government Accountability Office) afin de faire suspendre le fameux contrat en invoquant des irrégularités dans l’appel d’offres de la NASA.

Ce n’est pas tout, récemment, c’est Amazon, dont Jeff Bezos était encore le PDG il y a peu, qui a décidé de poursuivre SpaceX à propos de Starlink. Le géant de la distribution a saisi la FCC (Federal Communications Commission) à cause d’infractions supposées sur la configuration des satellites. Pour rappel, Amazon devait lancer un projet similaire nommé Kuiper en 2019, mais celui-ci prend énormément de retard par rapport à son concurrent qui est déjà opérationnel.

De multiples réponses cinglantes d’Elon Musk

Devant un tel acharnement judiciaire et administratif, Elon Musk ne mâche pas ses mots envers son concurrent. En juin de cette année, le PDG de SpaceX s’était fendu d’un court tweet moqueur pour souligner le retard pris par Blue Origin dans la livraison des moteurs pour la fusée Vulcan de l’United Launch Alliance.

Un peu plus tard, Elon Musk, agacé par l’attitude de son concurrent, n’a pas manqué de commenter le départ de Jeff Bezos du poste de PDG d’Amazon. Selon lui, si le fondateur du géant de la distribution a quitté son poste, c’est pour mieux se consacrer à sa nouvelle activité à plein temps : poursuivre SpaceX.

Lors d’une interview ce mardi, le créateur de SpaceX en a rajouté une couche en adressant un message fort à son homologue : « you cannot sue your way to the Moon, no matter how good your lawyers are ». Un message fort et sans ambiguïté que l’on peut traduire par « peu importe si tu as de bons avocats, cela ne te permettra pas d’aller sur la Lune ». En lançant ce message, Elon Musk rappelle à Blue Origin qu’il serait plus intelligent, pour rattraper son retard, de concentrer ses efforts dans le développement que de gaspiller du temps et de l’argent en poursuite judiciaire.

Jeff Bezos et Blue Origin n’ont pas, pour le moment, commenté la dernière remarque du PDG de SpaceX.

Source : theverge