Accueil » Actualité » Espace : Objectif lune pour la NASA et son vaisseau spatial Orion

Espace : Objectif lune pour la NASA et son vaisseau spatial Orion

Le 21 novembre prochain, le vaisseau spatial Orion de la NASA devrait entamer son survol lunaire. Cet événement marquera la première étape du nouveau programme spatial américain. Ce dernier vise, d’ici à 2024, l’envoi d’astronautes sur la Lune.

Le lancement réussi, mercredi matin, de la mission spatiale Artémis et de son vaisseau spatial Orion paraît être de bon augure pour les ambitions lunaires revendiquées par la NASA plus tôt cette année. En effet, si l’engin a déjà transmis des images saisissantes de la planète Terre, l’objectif de cette mission est ailleurs. Elle constitue la première étape du programme américain spatial visant à aller sur la Lune d’ici à 2024.

Lanceur spatial de la NASA
Lanceur spatial de la NASA © Pixabay

En effet, c’était la première fois que le vaisseau Orion – l’appareil qui devrait, dans quelques mois, emmener les astronautes américains jusqu’à bon port – quittait l’orbite terrestre. Ce premier vol d’essai, sans équipage était ainsi historique. Depuis 1973 et le retrait par l’agence spatiale américaine du lanceur Saturne V, la NASA ne disposait pas, jusqu’à aujourd’hui de fusée suffisamment puissante pour envoyer un vaisseau habitable dans l’orbite lunaire. La réussite de ce premier vol marque ainsi une étape importante pour la NASA. Le vaisseau Orion devrait commencer son survol de la Lune le 21 novembre prochain. Il confirmera ainsi sa capacité à relier, la terre à son satellite naturel le plus proche : la Lune.

Une mission hors du commun

Tant dans ses ambitions que dans les moyens financiers et matériels attribués au programme, la NASA voit grand. En l’occurrence ici 98 mètres de long. C’est la longueur de son nouveau lanceur lunaire super puissant qui devrait permettre à l’agence spatiale de satisfaire ses objectifs. Et pourtant les ambitions de la NASA sont grandes : installation d’une base lunaire, première femme sur la Lune, première personne de couleur sur la lune, séjours lunaires de plusieurs semaines, centre de recherches et d’expérimentations scientifiques etc. Tous ces projets ont un coût. Ce dernier est estimé, selon les institutions américaines, à près de 93 milliards de dollars. Un programme qui apparaît cependant essentiel pour les Etats-Unis à l’heure ou la Chine s’apprête à devenir un prétendant redoutable dans la course à l’Espace.

Source : engadget.com