Accueil » Actualité » Hack de la Model 3, Tesla Canada prévient de la perte de garantie

Hack de la Model 3, Tesla Canada prévient de la perte de garantie

Il y a quelques jours un garage québécois annonçait avoir hacké la Model 3 et vendait 1000 dollars l’outil nécessaire. Aujourd’hui, Tesla Canada prévient des risques encourus par ceux qui seraient tentés.

Image 1 : Hack de la Model 3, Tesla Canada prévient de la perte de garantie
Crédits : Tobias_ET (via Pixabay) x Tom’s Guide

Il y a quelques jours nous publiions un article sur Ingenext et son module Boost 50 capable d’offrir 50 chevaux supplémentaires à la Model 3 bimoteur. Nous y faisions mention du risque encouru malgré les dires de l’entreprise sur son site Internet.

Le jeu en vaut-il la chandelle ?

Aujourd’hui, Tesla Canada a commencé à informer ceux qui seraient tentés par l’opération. Le constructeur a ainsi contacté les administrateurs du groupe Facebook « Tesla Model 3 Québec » pour donner son point de vue sur le boîtier Boost 50, et ainsi dissuader ses acheteurs potentiels. Bien sûr, le constructeur ne va pas encourager ce genre de pratique, mais il est difficile de savoir s’il ira jusqu’à mettre en place les mesures nécessaires à la luttre contre ce petit boîtier qui, de par son prix de 1000 dollars, pourrait rester relativement confidentiel.

Alors qu’Ingenext annonce son boîtier comme indétectable par Tesla, le constructeur lui affirme le contraire. D’après les d’informations récue par les administrateurs, Tesla aurait accès a l’intégralité des informations de conduite, avec un niveau de détails très poussé. Ainsi, le nombre de secondes pendant lequel la pédale d’accélérateur a été appuyée serait connu, de même pour le frein, etc. Il suffirait donc à Tesla de vérifier s’il y a une incohérence entre la vitesse et l’accélérateur par exemple ou entre la puissance consommée par le moteur et sa puissance nominale pour d’avoir si un boîtier a été utilisé.

Dans ces cas-là, la garantie du véhicule serait simplement rendue caduque. Ce ne serait pas une première, Tesla avait déjà invalidé la garantie du Youtubeur qui avait équipé sa Model 3 de chenilles pour rouler dans la neige. Le constructeur pourrait aussi empêcher l’utilisation du réseau de Superchargers, dont nous avons récemment détaillé les temps de recharge. Les clauses des contrats d’assurance interdisent d’apporter des modifications au véhicule. En cas d’accident, cela était découvert, cela se solderait par un refus de prise en charge. Dans ces cas-là, impossible de se retourner contre Ingenext dont les conditions générales stipulent que l’acheteur est seul responsable des conséquences de l’utilisation du Boost 50. Il conviendra donc de prendre la décision d’installer ou non ce boitier en toute connaissance de cause.

Source : Tesla Model 3 Québec