Il copie la voix du proviseur du lycée avec l’IA et le fait renvoyer pour propos racistes

Le professeur d’un lycée étasunien a fait tenir des propos haineux au proviseur de l’établissement pour le faire renvoyer dans un but de vengeance personnel. Il aurait utilisé des outils de Microsoft et OpenAI pour mener son larcin.

IA intelligence artificielle voix OpenAI Copilot Microsoft
© Envato

  • Un professeur de sport a copié la voix du proviseur de son lycée via l’IA pour lui faire tenir des propos haineux dans le but qu’il soit renvoyé
  • Le suspect a utilisé des outils de Microsoft et OpenAI depuis ses comptes personnels en utilisant les PC du lycée
  • Il aurait voulu se venger du proviseur qui menait une enquête à son encontre à cause d’une mauvaise gestion des fonds scolaire en tant que directeur sportif

Nous en parlions récemment dans nos colonnes. La copie de voix humaines via l’IA pose déjà des problèmes, très utilisée par les escrocs. Et l’histoire du jour, qui se déroule aux États-Unis, nous le prouve. Un professeur de sport a fait virer le proviseur de l’établissement où il enseignait en utilisant cette technologie pour lui prêter des propos racistes et antisémites.

À lire > Sur Tinder, cette arnaque basée sur l’IA est très effrayante

Il fait tenir des propos racistes et antisémites au proviseur du lycée

L’ancien directeur sportif du lycée de Pikesville à Baltimore a été arrêté par la police, le jeudi 25 avril. Les autorités soupçonnent ce professeur âgé de 31 ans d’avoir utilisé l’IA pour reproduire la voix du proviseur de l’école, Eric Eiswert, comme le rapporte Ouest-France. Il aurait alors prêté des propos racistes, envers les étudiants noirs, et antisémites pour nuire à sa réputation et provoquer son renvoi. 

C’est en janvier dernier que l’enseignant a diffusé ces messages vocaux factices sur les réseaux sociaux, conduisant au renvoi d’Eric Eiswert. Les conséquences sont d’autant plus graves que suite à cette affaire, l’école a reçu des messages haineux et des appels malveillants.

Si les vocaux ont rapidement été identifiés comme générés par l’IA, c’est à cause d’irrégularités au niveau du ton et autres incohérents comme l’absence de pauses pour respirer. Il faut toutefois noter que la technologie s’améliore rapidement et un jour, il ne sera plus possible de déceler ces erreurs. Ou très difficilement.

Des outils de Microsoft et OpenAI ont été utilisés

Pour mener son délit, le professeur aurait utilisé des outils de Microsoft (Copilot) et d’OpenAI (ChatGPT) depuis les ordinateurs de l’école. Il a été identifié car passant par… sa propre adresse mail et son numéro de téléphone associés aux comptes.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le suspect aurait voulu se venger du proviseur de l’établissement qui enquêtait sur sa mauvaise gestion des fonds scolaires en tant que directeur sportif. Son interpellation a eu lieu dans un aéroport et les autorités ont pu l’identifier puisqu’un mandat d’arrêt avait été émis à son encontre. L’homme transportait également une arme à feu.

Source : Ouest-France

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !