Accueil » Actualité » Les mesures barrière pourraient être à observer jusqu’en 2022, craignent des scientifiques

Les mesures barrière pourraient être à observer jusqu’en 2022, craignent des scientifiques

Une étude d’Harvard suggère que les mesures de distanciation sociale pourraient s’étendre jusqu’en 2022 pour éliminer définitivement le SARS-CoV-2. Elle estime notamment que le virus pourrait réapparaître selon des vagues saisonnières menant à de nouvelles crises sanitaires.

Alors qu’on évoque la date du 11 mai prochain pour lever le confinement et rouvrir des établissements scolaires en France, une équipe de chercheurs de l’Université d’Harvard suggère que les mesures de distanciation sociale devraient se poursuivre jusqu’en 2022.

Selon leur étude, ce serait la seule méthode pour éviter que les malades atteints par le SARS-CoV-2 ne continuent d’engorger les hôpitaux. Une extrémité qui dépend de plusieurs facteurs, notamment la capacité du virus à se répandre en toute saison, la mise au point d’un vaccin et l’immunité accordée aux malades ayant guéri.

Image 1 : Les mesures barrière pourraient être à observer jusqu’en 2022, craignent des scientifiques
Crédit : U.S. Air Force / Joseph Barron

Dans un article publié sur le journal Science, les scientifiques ont cherché à modéliser les scénarios possibles en se basant sur nos connaissances et notre expérience des coronavirus. Selon eux, le virus pourrait réapparaître selon des vagues saisonnières, notamment en hiver, pour donner naissance à de nouvelles crises sanitaires. « Pour éviter cela, une distanciation sociale prolongée ou intermittente peut être nécessaire jusqu’en 2022 ».

En fonction des scénarios, les chercheurs envisagent que des mesures de confinement pourraient être nécessaires pendant 25 à 75 % du temps jusqu’en 2022. Des déclarations à prendre au sérieux, mais que les scientifiques modèrent eux-mêmes compte tenu des inconnus qui entourent encore le virus et la pandémie actuelle.

Covid 19 : Apple et Google coopèrent pour tracer les contacts physiques entre personnes

Covid-19 : test de masse, traitement, vaccin, les clés pour éradiquer le SARS-CoV-2

Plusieurs facteurs doivent permettre d’en finir plus rapidement avec le nouveau coronavirus. La mise au point de médicaments efficaces bien sûr, mais aussi la mise en place de tests généralisés pour prévenir toute réapparition du virus. Les chercheurs soulignent l’importance de disposer d’un vaccin contre le Covid-19, la solution la plus efficace et la plus prometteuse à ce jour. Alors que les progrès en matière de traitement tardent à venir, 70 vaccins sont actuellement en développement et 3 sont déjà en phase d’essais cliniques sur l’Homme.

Image 3 : Les mesures barrière pourraient être à observer jusqu’en 2022, craignent des scientifiques

Solimo – Savon pour les mains, 0% alcool (4x500ml)

11,99€ > Amazon

L’étude met également en avant notre méconnaissance du virus. Le caractère saisonnier du SARS-CoV-2 n’a pas été prouvé, et l’immunité dont disposent les malades guéris reste encore mal connue. On ignore notamment s’il est possible de contracter la maladie une seconde fois, et si son efficacité est durable. 

Un confinement pendant les trois quarts de l’année jusqu’en 2022 ressemble à un scénario catastrophe, les risques de résurgence du virus ou d’apparition d’une autre maladie sont néanmoins bien réels. Il faut donc se préparer en dotant les populations et les systèmes de santé des outils et du matériel nécessaire pour affronter une nouvelle épidémie.

SARS-CoV-2 : un anneau couplé à une IA pour détecter le coronavirus avant les premiers symptômes

Source : Science