Accueil » Actualité » Les satellites Starlink photobombent une pluie de météores

Les satellites Starlink photobombent une pluie de météores

Les satellites de Starlink continuent de perturber les activités des astronomes. Cette semaine, de nouvelles images d’une pluie de météores témoignent de l’encombrement causé par la constellation d’engins de SpaceX.

Ils ne sont qu’une petite centaine à avoir été lancés, mais déjà, les satellites de Starlink créent beaucoup de mécontentement chez la communauté d’astronomes. La semaine dernière, plusieurs chercheurs avaient publié sur les réseaux sociaux des clichés montrant la pollution visuelle générée par le passage des petits satellites.

Image 1 : Les satellites Starlink photobombent une pluie de météores
Crédit image : SpaceX

Les plaintes des astronomes s’accumulent et de nouvelles images d’une pluie de météores ont été encore une fois « photobombéee » par la présence des satellites Starlink. Sur la vidéo publiée par l’Université Western Ontario au Canada (voir en bas de l’article), plusieurs dizaines d’engins de SpaceX sont venus encombrer le défilé des astres qui s’est déroulé le 22 novembre dernier.

Ce qui gêne le plus les astronomes, c’est l’extrême brillance des satellites de SpaceX. Ces derniers reflètent parfois encore plus la lumière du soleil que les étoiles elles-mêmes, ce qui rend l’observation des astres difficiles. « Ce genre de chose pourrait nous obliger à changer la façon dont nous développons les logiciels de détection automatique des météores. », a déclaré Bill Cooke, chef du Meteoroid Environment Office de la NASA. Les passages des satellites laissent en effet derrière eux de vives traînées de lumière, qui pendant plusieurs minutes, viennent obstruer les observations faites avec les télescopes.

Elon Musk vient de tweeter via le satellite Starlink de SpaceX

L’avenir de l’astronomie en danger, selon les chercheurs

Les scientifiques admettent que les satellites ne les empêchent actuellement pas totalement de faire leur travail, mais ils s’inquiètent déjà de l’impact que le projet Starlink pourrait avoir sur leurs recherches futures. Au total, SpaceX pévoit en effet d’envoyer pas moins de 42 000 engins en basse orbite. La fréquence des lancements devrait d’ailleurs s’accélérer puisque la société s’est donnée pour objectif d’atteindre les 1500 satellites d’ici fin 2020.

En réponse à la colère des astronomes, SpaceX a proposé de peindre ses prochains satellites en noir pour diminuer la réflexion de la lumière, mais les scientifiques ne semblent pas très convaincus par cette solution. De plus, beaucoup s’inquiètent également des potentiels débris et dommages que pourraient causer une telle armée de satellites dans le ciel. La polémique autour du projet Starlink est donc loin d’être finie.

Source : space weather