Renault devient n°2 en Europe : les raisons derrière ce succès fulgurant

Renault a réalisé une année exceptionnelle en 2023. Il est devenu le deuxième constructeur automobile en Europe, grâce à sa stratégie de marques fortes et complémentaires, et à sa montée en gamme réussie, notamment dans le domaine de l’électrique.

Le nouveau Renault Espace
Le nouveau Renault Espace © Renault

  • Renault a vendu 2,235 millions de véhicules dans le monde en 2023, soit 9% de plus qu’en 2022, et a devancé ses rivaux en Europe.
  • Renault a misé sur sa stratégie de marques fortes et complémentaires, avec Renault, Dacia et Alpine.
  • Le groupe a annoncé le lancement de six nouveaux véhicules électriques en 2024 en Europe.

Renault a frappé fort en 2023. Le groupe français a annoncé ce mercredi 17 janvier avoir vendu 2,235 millions de véhicules dans le monde, soit une augmentation de 9 % par rapport à 2022. Une performance remarquable qui lui permet de devenir le deuxième constructeur automobile en Europe, derrière Volkswagen, et de devancer ses concurrents Peugeot, Ford et Toyota.

Une montée en gamme réussie pour Renault

Renault devrait ce succès à sa « stratégie de marques fortes et complémentaires », selon son communiqué. Le groupe possède en effet trois marques en pleine croissance : Renault, Dacia et Alpine.

Renault est d’ailleurs la marque française la plus vendue dans le monde, avec 1 548 748 véhicules écoulés en 2023, soit une hausse de 9,4 %. Dacia, la marque low-cost, a séduit 621 000 clients, soit une progression de 7,8 %. Alpine, la marque sportive, a écoulé 65 000 voitures, soit une envolée de 32,6 %. Même Tesla aura décidé de contre-attaquer face à Renault (et Peugeot) en baissant le prix du Model Y.

Renault a su se démarquer sur le marché européen, où il a enregistré une croissance de 19,3 % (contre 13,9 % pour le marché global). Le groupe a conquis 10,6 % de parts de marché, contre 9,5 % en 2022, et s’est hissé à la deuxième place du podium, après avoir été cinquième l’année précédente.

Le directeur de la marque Renault, Fabrice Cambolive, a attribué ce résultat aux succès de plusieurs modèles, notamment le Renault Austral, le SUV haut de gamme lancé en 2022, l’Espace E-Tech, le monospace hybride rechargeable, et la Mégane E-Tech (qui représente 2,2 % du marché de l’électrique en Europe). « C’est une performance exceptionnelle, qui montre que nous avons réussi notre montée en gamme et notre transition énergétique », a-t-il déclaré.

À lire : Renault dévoile un prototype de Scénic complètement fou en collaboration avec Dassault et Thales

Des ambitions électriques

Mais Renault ne compte pas s’arrêter là. Le groupe a annoncé le lancement de six nouveaux véhicules en 2024 en Europe, dont la Renault Twingo ou les très attendues Scenic et Renault 5 E-Tech, 100 % électriques. « L’idée est de continuer sur ce même niveau de performance et de poursuivre l’électrification de la marque grâce à ces nouveaux véhicules », a expliqué Fabrice Cambolive.

Renault a également renforcé ses alliances avec Nissan et Mitsubishi, ainsi qu’avec Daimler, pour mutualiser les coûts et les technologies. Le groupe français a prévu de passer l’ensemble de sa gamme au 100 % électrique d’ici 6 ans.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !