Accueil » Actualité » Sur Mars, le rover Zhurong découvre des preuves plus récentes de la présence d’eau liquide

Sur Mars, le rover Zhurong découvre des preuves plus récentes de la présence d’eau liquide

Les données récoltées par le rover chinois Zhurong sur la surface de Mars suggèrent que la planète rouge accueillait de l’eau liquide plus récemment que ce que l’on pensait.

De l’eau liquide coulait un jour sur la surface de Mars, mais quand exactement ? Jusqu’à présent, les scientifiques pensaient que la présence d’eau liquide sur Mars remontait à environ 3 milliards d’années, soit pendant la période de l’Hespérien. En 2019, le rover Curiosity de la NASA a d’ailleurs confirmé que la planète rouge était couverte d’eau à un moment de son histoire.

Le rover Zhurong sur Mars
Le rover Zhurong sur Mars – Crédit : CNSA

Une nouvelle étude se basant sur les données récoltées par le rover chinois Zhurong présente des preuves de la présence d’eau liquide il y a seulement 700 millions d’années. Cela signifie qu’il y avait encore de l’eau sur Mars pendant la période de l’Amazonien, après l’Hespérien.

De l’eau liquide coulait sur la surface de Mars il y a 700 millions d’années

Le rover chinois Zhurong a atterri sur Mars l’année dernière. Il a pour mission d’étudier le sol martien, la géologie, la topographie, les roches, etc. Au cours des 60 premiers jours de sa mission martienne, le rover Zhurong a récolté des données cruciales sur le vent, l’eau et l’érosion.

Pour déterminer la présence d’eau liquide sur Mars il y a 700 millions d’années, le chercheur Yang Liu et son équipe du Centre national des sciences spatiales (NSSC) de l’Académie chinoise des sciences (CAS) ont analysé les données de trois instruments scientifiques. Il s’agit de la caméra de micro imagerie télescopique, du spectromètre infrarouge à ondes courtes et du spectromètre à claquage induit par laser.

Les minéraux présents à la surface de Mars ont indiqué la présence d’une quantité substantielle d’eau liquide il y a environ 700 millions d’années. L’Amazonien n’aurait donc pas été une époque sèche comme ce que l’on pensait jusqu’à présent. La planétologue Eva Scheller du California Institute of Technology a déclaré que : « c’est un résultat très intéressant. Nous avons très peu de preuves enregistrées de systèmes d’eau liquide ‘jeunes’ sur Mars. Et pour ceux que nous avions, ils étaient généralement sous la forme de minéraux salins ». En effet, les instruments de Zhurong ont détecté des molécules d’eau enfermées dans des roches. Désormais, les scientifiques cherchent à savoir si la présence d’eau dans ces roches est un phénomène courant.

Source : Space.com