Accueil » Test » Test Bravia XR-55A83K : cette TV OLED de Sony frôle le sans-faute

Test Bravia XR-55A83K : cette TV OLED de Sony frôle le sans-faute

Cette nouvelle TV OLED de Sony, vendue 1799 € dans sa version de 55 pouces, offre une image et un son de haute volée, adaptés aussi bien aux films et séries qu’aux jeux, grâce à toutes les technologies qui optimisent la qualité et la fluidité des animations.

Image 2 : Test Bravia XR-55A83K : cette TV OLED de Sony frôle le sans-faute
8,5/10

Sony Bravia XR-55A83K

On aime
  • Qualité d'affichage
  • Trois positions possibles pour les pieds
  • Google TV / Bravia Core
  • Son 3.2 de qualité
  • Toutes les technologies pour le jeu
On n’aime pas
  • Pas de HDR10+
  • Deux ports HDMI 2.1 seulement
  • Pic de luminosité perfectible
Verdict :

Design sophistiqué, fonctions liées aux jeux sur PC ou console, son convaincant, service Bravia Core et Google TV, nombreuses possibilités de réglages, etc. Les points forts de cette Bravia XR-55A83K sont nombreux. Sans oublier l’excellente qualité d’affichage de la dalle OLED, même si on aurait aimé avoir un pic de luminosité plus élevé et du HDR10+.

La Sony Bravia XR-55A83K fait partie de la gamme 2022 de TV OLED de Sony. Elle a été lancée au début de l’été, au prix de 2199 €. Elle constitue le milieu de gamme de cette nouvelle série de TV OLED. Cette Bravia A83K est disponible en 55, 65 et 77 pouces, à des prix respectifs de 1799 €, 2490 € et 3990 €. Nous avons testé ici la 55 pouces.

A lire > notre comparatif des meilleurs TV à acheter aujourd’hui

Sony Bravia XR-55A83K
Sony Bravia XR-55A83K – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Un design sobre et pratique

Avec son cadre métallique noir (titane) très fin, la Bravia XR-55A83K arbore un design sophistiqué et épuré. Elle pèse 19,5 kg et mesure 122 x 73,8 x 33 cm (avec ses pieds). Son épaisseur n’est que de 5,3 cm.

Selon le principe déjà vu sur la Bravia XR-65X94K, les pieds de la XR-55A83K peuvent être fixés en position large (aux bords de la TV) ou en position centrale. On peut ainsi la placer sur un meuble moins large qu’elle.

Sony Bravia XR-55A83K
Sony Bravia XR-55A83K – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

En plus, dans les deux cas, on a la possibilité d’installer les pieds de façon à ce que la TV soit surélevée, d’environ 6,5 cm. Avec une largeur de 118 cm entre les pieds, en position large (84 cm seulement en position centrale), la distance devrait être suffisante pour insérer une barre de son.

La connectique de la TV est des plus classiques. Ainsi, on y trouve deux ports USB, une sortie audio numérique optique, 4 ports HDMI compatibles Arc / eArc, dont deux compatibles avec le standard HDMI 2.1 et un connecteur Ethernet.

Sony Bravia XR-55A83K
Sony Bravia XR-55A83K – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Au sommet de la TV, un emplacement permet d’installer une Webcam Full HD, appelée Bravia Cam, optionnelle (200 €), qui peut s’avérer pratique pour communiquer avec ses proches. Elle se connecte à la TV en USB et dispose d’un commutateur qui désactive le capteur vidéo. Outre les vidéoconférences, la Bravia Cam sert à piloter la TV à l’aide des gestes de la main ou encore à basculer automatiquement en mode d’économie d’énergie quand personne ne se trouve devant la TV.

Des films et séries sublimés par une dalle OLED performante

Dès les premières secondes d’utilisation, on ne peut qu’apprécier la qualité d’affiche délivrée par la Sony Bravia XR-55A83K. Comme d’habitude avec les dalles OLED, les noirs sont parfaits et les couleurs resplendissantes. D’autre part, le pic de luminosité n’est correct qu’après calibration. Et là, il n’égale pas pour autant celui d’une LG C2 ou d’un A80J.

La TV procure d’excellentes sensations visuelles lorsqu’on regarde des films qui contiennent des scènes se déroulant dans l’obscurité et qui montrent des explosions ou des flashs de lumière intenses, comme au début de Alien Covenant. Les détails sont précis dans les zones sombres, alors que les couleurs s’avèrent vives et éclatantes, grâce en particulier à la technologie Triluminos Pro de Sony. Les technologies Dolby Vision et HDR10 (mais pas HDR10+) permettent également de bénéficier d’une précision accrue dans les zones très sombres ou au contraire très claires des images.

Sony Bravia XR-55A83K
Sony Bravia XR-55A83K – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Bon point pour les amateurs de films et séries en VO, la technologie OLED – et ses pixels qui émettent leur propre lumière – élimine totalement l’effet de blooming (halo lumineux) qui est visible – sur les dalles LCD – lorsqu’un objet très lumineux est affiché sur un fond particulièrement sombre. C’est un avantage appréciable lorsqu’on a l’habitude d’activer des sous-titres.

Et si – comme avec la plupart des dalles OLED – la qualité d’affiche est optimale lorsque la luminosité ambiante est réduite, le soir par exemple, la Bravia XR-55A83K affiche tout de même de superbes images en plein jour.

Sony Bravia XR-55A83K
Sony Bravia XR-55A83K – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

La puce Cognitive Processor XR de Sony met à profit diverses technologies pour optimiser les contrastes ou réduire au maximum les défauts d’affichage. Ceux-ci sont parfois visibles sur les objets qui se déplacent à l’écran. Elle se charge également de mettre à l’échelle, en 4K, les contenus en plus basse définition, en Full HD, par exemple.

D’autre part, les puristes apprécieront la présence d’un mode d’affichage 24 Hz. Il garantit un affichage sans aucune image ajoutée par interpolation, afin de bénéficier d’une restitution fidèle à celle des salles obscures. Ce mode permet de limiter la sensation de fluidité artificielle, que certains peuvent ressentir lorsqu’une TV ajoute des images intermédiaires.

Sony Bravia XR-55A83K
Sony Bravia XR-55A83K – Pas de reflet visible – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Sony Bravia XR-55A83K
Sony Bravia XR-55A83K – Reflets visibles à gauche et à droite de l’image – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Comme souvent avec une dalle OLED, les angles de vision sont larges. Il n’est pas indispensable de se trouver bien en face de l’écran pour bénéficier de la meilleure qualité d’affichage.

De plus, dans le cas de la Bravia XR-55A83K, les reflets s’avèrent plutôt contenus. Il est en effet assez difficile de les voir lorsque l’image affiche une scène de jour, en extérieur par exemple. En revanche, ils sont encore visibles, modérément, lors des scènes de nuit. C’est pourquoi il est préférable de regarder films et séries après avoir plongé la pièce dans l’obscurité.

Sony Bravia XR-55A83K
Sony Bravia XR-55A83K – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Enfin, il est impossible de parler d’une dalle OLED sans rappeler le risque de marquage inhérent à cette technologie. Et même si les constructeurs intègrent des dispositifs destinés à réduire ce risque, on ne peut pas masquer le fait que l’affichage régulier de la même interface pendant de très longues périodes et avec une luminosité élevée peut engendrer une persistance visuelle de certains éléments, comme le logo d’une chaîne de TV, toujours affiché au même endroit, ou tout autre bloc graphique toujours visible dans un jeu.

Dans le cadre d’une utilisation « normale » de la TV, c’est-à-dire quelques heures par jour, avec un mix TV / jeux / vidéo par exemple, le marquage est peu probable, même après plusieurs années d’utilisation.

Interface & multimédia : un sans faute

Pour ajuster tous les paramètres de la Bravia XR-55A83K et pour effectuer les réglages liés à l’image ou au son, par exemple, Sony a reconduit l’excellente interface qui était déjà présente sur ses TV de l’année dernière. Il s’agit d’une interface réglages qui comporte deux niveaux.

Sony Bravia XR-55A83K
Sony Bravia XR-55A83K – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Le premier propose une barre d’outils horizontale, qui apparaît au bas de l’écran, et qui permet d’ajuster rapidement les paramètres principaux, comme le mode d’affichage, le mode audio, le niveau de luminosité, l’activation / désactivation du capteur de luminosité ambiante, etc.

Si on désire mettre les mains dans le cambouis, pour obtenir une qualité d’affichage parfaitement en accord avec ses préférences, on peut accéder à un second niveau de configuration, offrant des paramètres plus ou moins plus complexes. Ce dernier s’affiche alors dans une colonne verticale, qui s’affiche à droite de l’image, avec – pour chaque réglage – une description (plus ou moins succincte) et une photo qui illustre l’impact des éventuelles modifications.

Sony Bravia XR-55A83K
Sony Bravia XR-55A83K – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Pour le reste, la Bravia XR-55A83K intègre une application qui permet de lire tous les principaux types de fichiers multimédias. Elle intègre également un double tuner TV, toujours pratique pour enregistrer un programme de la TV, sur un disque dur USB, tout en regardant une autre chaîne. De plus, la fonction Timeshift autorise la mise en pause du direct, pratique pour prendre un appel téléphonique sans perdre le fil d’un programme TV.

Enfin, la fonction Living Decor transforme la TV en cadre photo, en affichant un économiseur d’écran avec des photos, aléatoires ou pouvant provenir d’albums de votre compte Google Photos. Un écran de veille peut aussi afficher une horloge ou des images animées (avec des cycles de couleurs), avec éventuellement un fond sonore.

Google TV, une richesse inégalée

Pour communiquer sans fil avec une box Internet ou certains périphériques (clavier, souris, enceinte, etc.), la Sony Bravia XR-55A83K est compatibles Wi-Fi ac et Bluetooth. De plus, elle supporte les technologies AirPlay 2 et Chromecast.

Sony Bravia XR-55A83K
Sony Bravia XR-55A83K – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Son système d’exploitation n’est autre que Google TV (ex-Android TV), qui offre à la fois une grande facilité d’utilisation, une richesse inégalée d’applications téléchargeables et une bonne réactivité. Rappelons que d’autres marques comme Philips et TCL utilisent Google TV, alors que Samsung et LG embarquent leur propre système d’exploitation, respectivement appelés Tizen et WebOS.

La TV est livrée avec deux télécommandes, dont une « premium », simplifiée. Celle-ci arbore un design plus séduisant que la première, avec une finition en aluminium. Elle se distingue également par son bloc de quatre touches qui procurent un accès direct aux principales applications de streaming vidéo (Netflix, Disney+, Prime Video et YouTube) et par son micro.

Sony Bravia XR-55A83K

Un second micro intégré à la TV permet de poser des questions à l’assistant de Google ou de déclencher certaines opérations (modifier le volume, changer de chaîne, lancer un film sur un service de streaming vidéo, etc.) sans avoir à appuyer sur la touche de la télécommande.

D’autre part, il faut un appareil compatible connecté sur le réseau Wi-Fi pour profiter de la compatibilité avec l’assistant intelligent d’Amazon, Alexa.

Sony Bravia XR-55A83K
Sony Bravia XR-55A83K – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Bravia Core : un excellent service de VoD, à l’avenir incertain

Accessible depuis Google TV, le service de streaming vidéo Bravia Core a fait son apparition sur les TV Sony l’année dernière. Il se distingue de ses concurrents (Netflix, Disney+, Amazon Prime Video, etc.) par sa faculté à délivrer des films en 4K, en HDR, et – surtout – au format IMAX (qui rappelons le permet de bénéficier d’une image qui occupe tout l’écran, sans les bandes noires au-dessus et au-dessous). Le tout avec un son DTS.

Sony Bravia XR-55A83K
Sony Bravia XR-55A83K – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Avec l’achat de la Bravia XR-55A83K, Sony offre un accès à son catalogue de films en illimité pendant 24 mois. Dix 10 jetons sont aussi offerts, afin d’accéder à certains films très récents.

Attention, le service Bravia Core exige une bande passante très élevée, car il peut délivrer des vidéos nécessitant jusqu’à 80 Mbit/sec (soit trois fois plus que les autres services de streaming vidéo, qui peuvent donc être utilisés avec une « simple » connexion ADSL). Autant dire qu’une connexion fibre est indispensable pour en profiter pleinement.

Sony Bravia XR-55A83K
Sony Bravia XR-55A83K – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Le seul petit souci réside dans le fait que le service Bravia Core est entouré de certaines interrogations : quid du service après les deux années d’utilisation offertes ? Comment acheter des jetons supplémentaires ? Des questions qui restent sans réponse à l’heure actuelle. Espérons que le constructeur en apporte rapidement, car il s’agit de la seconde génération de TV qui intègre Bravia Core.

Un son qui décoiffe

La TV Bravia XR-A83K intègre le dispositif Acoustic Surface Audio+, mis au point par Sony. Ce dernier comprend plusieurs haut-parleurs (3 en l’occurrence), placés derrière la dalle OLED et qui la font vibrer. Celle-ci laisse passer les vibrations, c’est-à-dire les sons, qui sont diffusés directement vers le ou les utilisateurs. La restitution du son est assurée en mode 3.2, grâce à deux subwoofers.

Plusieurs modes audio sont proposés, pour bénéficier d’une restitution optimisée pour le cinéma ou la musique, par l’intermédiaire d’un service en ligne comme Spotify par exemple. Et force est de constater que dans ces deux cas, le son restitué s’avère de haute qualité. De plus, avec une puissance totale de 50 W, la Bravia XR-55A83K est parfaitement en mesure de sonoriser une grande pièce.

Sony Bravia XR-55A83K
Sony Bravia XR-55A83K – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

En revanche, si le constructeur met en avant une conversion du son en 3D Surround, celle-ci s’avère peu convaincante. Une barre de son est recommandée si on désire obtenir un une qualité audio véritablement à la hauteur de l’image. Dans ce cas, si on connecte une barre de son Sony, la TV peut alors faire office de voix centrale, afin de renforcer la restitution des dialogues (Sony appelle cette fonction Acoustic Center Sync).

Bon point, parmi ses différents réglages associés au son, la Bravia XR-55A83K propose un égaliseur, toujours pratique pour renforcer quelque peu certaines plages de fréquences (basses, mediums ou aigus).

Signalons enfin que la XR-A83K intègre une fonction de calibration automatique, qui – comme son nom l’indique – optimise la qualité audio en fonction de la configuration de votre pièce.

Sony Bravia XR-55A83K
Sony Bravia XR-55A83K – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Une TV optimisée pour les jeux

À l’instar de la plupart des TV lancées cette année (sauf peut-être certains modèles d’entrée de gamme), la Bravia XR-A83K est équipée d’une Dalle 100 Hz et de connecteurs HDMI 2.1 (2 sur les 4 en l’occurrence) qui supportent toutes les technologies visant à optimiser l’utilisation des consoles de jeu de dernière génération (Xbox X et PS5).

A lire > Quelle TV HDMI 2.1 pour votre PS5 / Xbox Series ? Quel câble choisir ?

Tout d’abord, ces connecteurs peuvent recevoir des signaux en 4K et en 120 Hz. Cela permet de bénéficier d’une qualité d’affichage optimale, avec une fluidité à toute épreuve, avec des animations pouvant contenir jusqu’à 120 images par seconde, soit deux fois plus que les traditionnelles 60 images par seconde.

Sony Bravia XR-55A83K
Sony Bravia XR-55A83K – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Grâce à la technologie ALLM (pour Auto Low Latency Mode), la TV peut bascule automatiquement dans le mode Jeu, lorsqu’une console compatible est détectée, afin de minimiser l’input lag. Ce dernier indique le décalage entre le moment ou la TV reçoit un signal vidéo (après par exemple que l’on ait appuyé sur une touche et que la console ou le PC ai calculé la première image qui résulte de cette action) et celui où il est affiché à l’écran. Généralement de l’ordre de quelques dizaines de millisecondes. Plus il est bas, mieux c’est !

Toutefois, ce paramètre n’est vraiment important que si on joue en ligne à certains jeux de type FPS (comme Fortnite), pour lesquels la réactivité est vitale. Heureusement, ces dernières années, les constructeurs de TV ont réussi à ramener cet Input lag à moins de 20 ms, qui correspond à seulement 2 à 3 images de décalage (selon le mode d’affichage en 60 ou 120 Hz), ce qui est invisible pour 95 % des utilisateurs.

Sony Bravia XR-55A83K
Sony Bravia XR-55A83K – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

La technologie VRR, ou Variable Refresh Rate, est supportée par la PS5 et la Xbox X. Elle permet d’adapter la fréquence d’affichage en temps réel, en fonction de la complexité de la scène calculée en 3D par la console puis affichée par la TV. Elle élimine les effets de déchirement d’image visibles, sans VRR et lorsqu’une scène particulièrement lourde graphiquement et complexe fait chuter le nombre d’images par seconde générées par la console.

La gamme TV Oled 2022 de Sony

La Bravia A83K est complétée par un modèle d’entrée de gamme, la Bravia A75K (disponible en 55 et 65 pouces), qui dispose d’un système audio moins sophistiqué et qui offre une moins grande flexibilité pour l’installation (une seule position pour les pieds). La XR-55A75K est proposée à 1690 €.

Sony Bravia XR-55A83K
Sony Bravia XR-55A83K – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Dans le haut de la gamme OLED, figure la Bravia A95K, dotée de la toute nouvelle dalle QD-OLED, mise au point par Samsung (en 55 ou 65 pouces). Cette dernière, censée offrir une plus forte luminosité, est vendue à un prix « haut de gamme » : 2999 € en 55 pouces !

La gamme OLED comprend également la série A90K, qui regroupe les deux TV OLED de petite taille de Sony : 42 et 48 pouces ! On note que ces deux TV OLED sont (elles aussi) commercialisées à des prix assez élevés : respectivement 1790 € et 1890 €.

Et si vous trouvez que le prix de ces TV OLED est trop important pour envisager l’achat d’un modèle de 65 pouces, sachez que pour 100 € de moins que la XR-55A83K, Sony propose la XR-65X94K, qui comme sa référence l’indique, exploite une dalle LCD de 65 pouces. Il s’agit néanmoins d’un modèle très performant (lire notre test de la Sony Bravia XR-65X94K).

Sony Bravia XR-55A83K
Sony Bravia XR-55A83K – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Pour ce qui est de la concurrence, il faut mettre en avant les TV OLED de LG. Ainsi, la OLED55C2, lancée elle aussi il y a quelques mois, est actuellement en vente à 1699 €. On peut même se tourner vers l’excellente OLED55C1, mise sur le marché en 2021, qui est désormais vendue à seulement 999 €.

On note que la Bravia XR-55A80J, la TV OLED lancée en 2021 et équivalente à la XR-A83K de cette année, est quasiment introuvable aujourd’hui, ce qui est bien regrettable, car elle offrait déjà une haute qualité d’affichage et des fonctions complètes.