Accueil » Test » Test Huawei Matebook D 16 2022 : une mise à jour convaincante

Test Huawei Matebook D 16 2022 : une mise à jour convaincante

La version 2022 du Matebook D 16 de Huawei apporte son lot de nouveautés : puce Intel Alder Lake H, Webcam Full HD (placée en haut de l’écran !), clavier avec pavé numérique ou encore Wi-Fi amélioré. Le tout dans un format qui offre un bon compromis entre le confort d’affichage et la portabilité.

Image 2 : Test Huawei Matebook D 16 2022 : une mise à jour convaincante
9/10

Huawei Matebook D 16 2022

On aime
  • Bonnes performances
  • Excellente qualité de l'écran
  • Webcam Full HD
  • Pavé numérique
  • Dalle LCD mate
  • Recharge rapide
  • Wi-Fi très performant
  • Captation audio d'excellente qualité
On n’aime pas
  • Autonomie moyenne
  • Pas de lecteur microSD
Verdict :

Pour un prix relativement abordable, le Matebook D 16 2022 offre un équipement complet et performant, avec sa puce Intel Alder Lake H. Et si l’écran s’avère finalement assez classique (mais efficace !), certaines nouveautés sont les bienvenues, comme la Webcam Full HD placée au sommet de l’écran, le pavé numérique, ou l’antenne Wi-Fi plus performante. Seule l’autonomie nous laisse sur notre faim. Mais comme la batterie peut être rechargée très rapidement, ce n’est pas dramatique.

Le chinois Huawei vient de mettre à jour deux de ces trois PC portables, le Matebook 16s (de la gamme Matebook) et ce représentant de la gamme Matebook D, en l’occurrence au format 16 pouces, que nous testons aujourd’hui (lire le test du Huawei Matebook 16s de nos confrères de Phonandroid). Le Matebook X, qui constitue le haut de gamme du constructeur n’a pas encore eu le droit à son « refresh » 2022. Le dernier membre de la famille, le Matebook E, qui a été lancé en mars dernier, est un cas particulier, avec son clavier détachable et son écran OLED (lire notre test du Huawei Matebook E).

Rappelons que les Matebook X et Matebook sont tous les deux dotés d’un écran tactile au format 3:2 (respectivement avec une définition 3000 x 2000 pixels et 2520 x 1680 pixels), ce qui leur confère une vocation plutôt professionnelle. Au contraire, celui du Matebook D n’est pas tactile, au format 16:10 et avec une définition plus conventionnelle (1920 x 1200 pixels). De plus, le Matebook D est plus abordable que ses grands frères. Il s’adresse donc à un public plus large, qui va plutôt privilégier le divertissement.

Image 3 : Test Huawei Matebook D 16 2022 : une mise à jour convaincante
Huawei Matebook D 16 2022 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Le Matebook D 16 que nous venons de recevoir est équipé d’un processeur Intel Core i7-12700H (Alder Lake hautes performances). Il est actuellement en vente sur le site du constructeur au prix de 1199 €, au lieu de 1299 € (jusqu’au 12 aout). Un autre modèle, légèrement moins véloce – car doté de la puce Intel Core i5-12450H – est proposé à seulement 899 € (au lieu de 999 €). Les deux versions sont proposées avec 16 Go de mémoire vive et un SSD de 512 Go.

Du côté de la concurrence, on peut citer – chez Dell – l’Inspiron 16, proposé à 1149 € avec une puce Intel Core i7-1255U (moins énergivores) et un écran non tactile. La version 2-en-1 de l’Inspiron 16, transformable en tablette grâce à un écran tactile pivotant sur 360 degrés, est commercialisée à 1199 € (avec un processeur plus véloce, le Core i7-1260P).

Le Gram 16, quant à lui, est apparu assez récemment au catalogue de LG. Il s’agit d’un ultrabook au format 16 pouces, qui se distingue par une légèreté inégalée : seulement 1,2 kg, alors que la plupart des autres configurations à ce format accusent un poids d’environ 1,7/1,8 kg. Outre son poids, le LG Gram 16 a l’avantage d’embarquer une Webcam Full HD, un écran LCD QHD (2560 x 1600 pixels), une grosse batterie (80 W) et une connectique complète. Le modèle 2022 du Gram 16 est actuellement en promo chez Darty à 1299 € avec une puce Intel Core i5-1240P (200 € de plus pour le Core i7-1260P).

Un nouveau châssis plus professionnel pour le grand public ?

De l’extérieur, le châssis de la mouture 2022 du Matebook D 16 n’a pas évolué par rapport au modèle de l’année dernière. Réalisé en aluminium, il pèse (toujours) 1,7 kg, alors que ses dimensions sont de 35,6 x 24,8 x 1,8 cm. Les deux configurations ont également la même connectique.

La véritable nouveauté du Matebook D 16 2022 n’est visible que lorsque déploie l’écran. Le PC portable inaugure en effet un nouveau châssis. Rappelons tout d’abord que le Matebook D 16 2021 disposait de haut-parleurs, disposés de part et d’autre du clavier, ce qui rendait impossible l’intégration d’un véritable pavé numérique (lire notre test du Huawei Matebook D 16 2021).

Image 4 : Test Huawei Matebook D 16 2022 : une mise à jour convaincante
Huawei Matebook D 16 2022 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Avec ce Matebook D 16 2022, le constructeur a pris le parti de renvoyer les haut-parleurs sous le châssis et d’utiliser l’espace ainsi dégagé pour ajouter au clavier un pavé numérique. On peut considérer qu’il s’agit d’une décision assez étrange pour un PC portable plutôt destiné à des particuliers qui recherchent une configuration multimédia polyvalente. En tout cas, ce pavé numérique dans le clavier est une première, tous Matebook confondus.

On note au passage que le constructeur a fait le chemin inverse avec son tout nouveau Matebook 16s, qui est désormais flanqué de haut-parleurs placés de chaque côtés du clavier (ce qui n’était pas le cas sur le Matebook 14s que nous avons testé en octobre dernier), alors qu’un pavé numérique aurait peut être été plus pratique pour le public plus professionnel auquel il s’adresse. Garder une distinction physique entre les deux familles de PC portables est une bonne chose. Encore faudrait il que la logique soit respectée…

Image 5 : Test Huawei Matebook D 16 2022 : une mise à jour convaincante
Huawei Matebook D 16 2022 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Autre changement, le clavier rétro éclairé n’abrite plus la Webcam escamotable dans une de ses touches. Comme sur le Matebook 14s de l’année dernière et le récent Matebook 16s, celle-ci a retrouvé une place plus naturelle, dans la bordure supérieure de l’écran. En revanche, comme cette dernière n’est pas compatible avec Windows Hello, et ne peut donc pas déverrouiller l’accès au PC portable en reconnaissant le visage de l’utilisateur, on retrouve le lecteur d’empreintes digitales, toujours intégré au bouton de démarrage.

On note la présence de quatre touches spéciales, placées au dessus du pavé numérique. Elles permettent de réaliser les opérations suivantes :

  • Lancer la calculatrice.
  • Lancer le moteur de recherche AI Search.
  • Désactiver le capteur vidéo de la Webcam (une autre touche du clavier permet de couper les micros).
  • Minimiser la fenêtre active.
Image 6 : Test Huawei Matebook D 16 2022 : une mise à jour convaincante
Huawei Matebook D 16 2022 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Une autre touche permet de lancer le module de reconnaissance vocale, qui permet de dicter un texte dans n’importe quelle application (traitement de texte, navigateur Internet, client messagerie, etc.). La qualité de la reconnaissance est assez satisfaisante, pour peu que l’on s’exprime sans bafouiller. De plus, l’application est capable d’insérer automatiquement les symboles de ponctualité, ce qui peut être intéressant pour les virgules et les points.

Sur son site, le constructeur met en avant une autre nouveauté : l’intégration d’une antenne Wi-Fi plus puissante, censée améliorer les performances de la transmission sans fil. Nous avons donc comparé la vitesse de chargement de différents sites (gmail, youtube, netflix, etc.) depuis un emplacement éloigné de la box (avec plusieurs murs à traverser), où la réception était très faible. Et force a été de constater que le Matebook D 16 a réagit au quart de tour, sans montrer de signe de faiblesse dans la réception du signal, alors que d’autres PC portables, comme le Dell XPS 13 Plus ou le Samsung Galaxy Book2, mettaient beaucoup plus de temps à charger les pages, quand ils ne perdaient pas tout simplement la connexion ! Pour le coup, cette réception améliorée s’avère un véritable point fort.

Image 7 : Test Huawei Matebook D 16 2022 : une mise à jour convaincante
Huawei Matebook D 16 2022 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Le constructeur met également l’accent sur ses outils de « Smart Conférence », avec en particulier des fonctions appelées AI Camera et AI Sound. Selon nous, il s’agit de fonctions plus ou moins gadget, comme le centrage automatique du visage par recadrage logiciel (pas très utile) ou l’ajustement du regard, qui donne l’impression qu’on regarde le capteur vidéo (donc le haut de l’écran) alors qu’on regarde son interlocuteur à l’écran. Lors de nos tests, cette fonction nous a semblé sans grand effet, et donc sans intérêt.

En revanche, on apprécie le fait que Huawei ai fait de sérieux efforts pour améliorer les communication vidéo. Tout d’abord, la Webcam 720p (1280 x 720 pixels) est mise au rencart. Elle est remplacée par un capteur vidéo Full HD (1920 x 1080 pixels). Ainsi, la Webcam est censée offrir une meilleure qualité qu’en 720p, bien sur. En pratique, la captation vidéo s’est avérée satisfaisante, sans toutefois délivrer la même précision que celle que nous avions constaté avec la Webcam Full HD du Huawei Matebook E ou du Galaxy Book2 Pro 360 de Samsung, en raison d’une image un peu trop lissée. En fait, on pourrait dire que la qualité des images se situe entre le 720p et le 1080p ! En revanche, on note que l’angle de vision est très large. De plus, les quatre haut-parleurs du PC portable capturent la voix avec une grande fidélité, ce qui a permis à nos interlocuteurs de parfaitement nous entendre.

Image 8 : Test Huawei Matebook D 16 2022 : une mise à jour convaincante
Huawei Matebook D 16 2022 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 9 : Test Huawei Matebook D 16 2022 : une mise à jour convaincante
Huawei Matebook D 16 2022 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Enfin, comme nous l’avons déjà indiqué, la connectique du nouveau Matebook D 16 est la même que celle du modèle de 2021. Ainsi, sur le côté droit, figurent deux ports USB A (dont un encore au standard USB 2, qui suffit pour brancher une souris ou une imprimante). A gauche, en plus de la sortie vidéo HDMI 2.0 et de la prise casque/micro, on retrouve deux ports USB C. On note qu’aucun de ces deux derniers connecteurs n’est compatible Thunderbolt 4, ce qui n’est pas dramatique étant donné le public ciblé, non professionnel, par ce PC portable. En revanche, le nouveau Matebook 16s en intègre un, ce qui est plus logique. Le tout est complété par les technologies Wi-Fi 6 (ax) et Bluetooth 5.1.

Certains pourront donc regretter que la connectique soit assez limitée, par rapport au format de la configuration, en l’absence de connecteur Ethernet ou de lecteur de cartes mémoire SD ou microSD.

Enfin, le son est restitué par deux haut-parleurs placés sous le châssis. Ils délivrent un son pas très puissant et de qualité correcte, sans plus (et surtout sans basses !). Et si une application Huawei propose trois modes de rendu audio, dont un mode Ultra-basses, ce dernier s’avère peu convaincant et il n’est pas possible de peaufiner le son par l’intermédiaire d’un d’égaliseur, comme dans certaines applications qui sont installées sur d’autres PC portables…

Un affichage assez basique, mais efficace

Comme son prédécesseur, le Matebook D 16 2022 est équipé d’un écran LCD. L’affichage OLED n’est toujours pas à l’ordre du jour – pour l’instant – sur les Matebook « traditionnels », c’est-à-dire sans clavier détachable. En effet, chez Huawei, cette option est réservée pour l’instant au Matebook E, transformable en tablette grâce à son clavier détachable.

Comme nous l’avons déjà indiqué, la dalle IPS est au format 16:10. Sa hauteur est donc légèrement en hausse par rapport à un écran 16:9, ce qui permet de réduire l’épaisseur des bordures, et en particulier du bord inférieur de l’écran. Autre conséquence, la définition d’affichage Full HD est de 1920 x 1200 pixels.

Image 10 : Test Huawei Matebook D 16 2022 : une mise à jour convaincante
Huawei Matebook D 16 2022 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Bon point, la dalle est mate, ce qui permet de travailler ou de se divertir en regardant des films – par exemple – sans être gênés par des reflets, particulièrement visibles dans les zones sombres des images. En revanche, contrairement à la dalle des Matebook et Matebook X, il n’est pas question ici de dalle tactile. Idem pour la fréquence de rafraichissement. Contrairement au Matebook 14s, qui supporte un affichage en 90 Hz, celle-ci est limitée au traditionnel mode 60 Hz sur le Matebook D 16 2022.

Comme à notre habitude, pour avons évalué les performances d’affichage de l’écran grâce à notre sonde X-Rite i1Display Pro Plus. Signalons que le constructeur annonce un taux de contraste de 1200:1 et une luminosité maximale de 300 nits. En pratique, ces deux valeurs s’avèrent tout à fait conforme à la réalité, puisque notre sonde a relevé une luminosité de 306 nits et un taux de contraste de 1284:1 !

Si le contrat est rempli, il faut savoir que ces valeurs sont parmi les plus faibles que nous ayons observées sur une dalle LCD IPS. En effet, les configurations capables d’afficher des images avec une luminosité maximale supérieure à 450 nits sont courantes, tout comme celles qui affichent un taux de contraste supérieur à 1500:1 (lire notre test du Dell XPS 15 9510).

Image 11 : Test Huawei Matebook D 16 2022 : une mise à jour convaincante
Huawei Matebook D 16 2022 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

D’autre part, la température moyenne des couleurs s’élève à 6918 K, ce qui s’avère un peu trop froid, avec donc des couleurs légèrement bleutées, sans que cela soit réellement perturbant. En passant par le gestionnaire d’affichage, il est possible de modifier la température des couleurs afin de se rapprocher de la valeur la plus neutre possible (6500K).

Enfin, les utilisateurs qui désireraient utiliser le Matebook D 16 2022 pour des tâches graphiques professionnelles apprécieront le fait que l’écran affiche des couleurs très proches des teintes théoriques optimales. En effet, le Delta E moyen, qui symbolise la fidélité des couleurs, a été mesuré à seulement 0,8. Or, on considère que la fidélité des couleurs est bonne dès que cette valeur est inférieure à 3.

Des performances élevées pour une grande polyvalence

Alors que les PC portable récents embarquent le plus souvent un processeur Intel de douzième génération (Alder Lake) de milieu de gamme, comme le Core i7-1260P (12 cœurs / 16 threads), le Core i5-1240P ou le Core i7-1255U, ce nouveau Matebook D 16 mise plutôt sur la puce Alder Lake Core i7-12700H, plus performante, mais aussi plus énergivore. Une autre option, un peu moins performante (et un peu moins chère) est également proposée par Huawei : le Core i5-12450H.

Image 12 : Test Huawei Matebook D 16 2022 : une mise à jour convaincante

Rappelons que le Core i7-12700H intègre 14 cœurs / 20 threads (6 offrant des hautes performances, multi-threadés, appelés P core, et 8 dits « efficaces », les E core), avec fréquence – en mode Turbo – de 3,5 et 4,7 GHz, respectivement pour les E Core et les P Core. Les TDP de cette puce sont de 45 et 115 W. Et elle intègre la puce graphique Intel Iris Xe, avec toutes ses unités d’exécution actives (96 sur 96).

Le Core i5-12450H, quant à lui, n’exploite que 8 cœurs (4 performances multi-threadés et 4 efficaces), avec des fréquences Turbo de 3,3 et 4,4 GHz et un TDP de 45 / 95 W. D’autre part, sa puce graphique Intel UHD Graphics est nettement moins véloce pour les opérations graphiques en 3D que le iGPU Intel Iris Xe.

Image 13 : Test Huawei Matebook D 16 2022 : une mise à jour convaincante

Pour ce qui est des performances théoriques, le Core i7-12700H s’avère très véloce. Son indice PC Mark (applications bureautiques) s’élève à 5113, alors que pour les opérations 3D, l’indice 3D Mark est de l’ordre de 2000. En ce qui concerne les possibilités du PC portable en matière de calculs purs, le benchmark Cinebench R20 fait état d’un indice de 4990 en mode multi-thread (20 threads). On note que ce score est inférieur à celui que nous avons obtenu il y a quelques semaines sur le Dell XPS 15 9520, qui embarquait le même processeur Intel. Cela peut s’expliquer par le fait que les limites de consommation électrique du Core i7 sur le Dell, en mode normal et en mode Turbo, étaient ajustées à 75 et 115 W, contre 15 et 65 W sur le Matebook D 16.

Image 14 : Test Huawei Matebook D 16 2022 : une mise à jour convaincante
Huawei Matebook D 16 2022 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Et, comme nous l’avons déjà vu lors de nos précédents tests impliquant la puce graphique Iris Xe, il est tout à fait possible d’utiliser la configuration pour se détendre, en faisant fonctionner certains jeux dans de bonnes conditions (avec des animations comportant en moyenne plus de 30 images par seconde).

Par exemple, avec Fortnite, qui n’est pas très exigeant en termes de performances 3D, le Matebook D 16 soutient environ 30 images par seconde, en qualité Elevée. Si on passe en qualité Moyenne, on gagne en fluidité, avec un nombre d’images par seconde qui grimpe aux environs de 50 en moyenne…

Image 15 : Test Huawei Matebook D 16 2022 : une mise à jour convaincante

Avec des jeux graphiquement plus sophistiqués, il est préférable de baisser la qualité des graphismes au maximum afin de conserver une jouabilité satisfaisante : 36 images par seconde en moyenne avec Far Cry 5 et 38 images par seconde avec The Division 2.

Une charge rapide qui compense une autonomie très moyenne

Sans réelle surprise, le Matebook D 16 2022 embarque une batterie de 60 Wh, contre 54 Wh pour le modèle de l’année dernière. Cette capacité reste donc dans la moyenne, sans plus. D’autres configurations sont mieux loties, comme les derniers PC portables Dell au format 15,6 ou 16 pouces (le XPS 15 9520 ou l’Inspiron 16 Plus), qui sont équipés d’une batterie de 86 Wh.

Image 16 : Test Huawei Matebook D 16 2022 : une mise à jour convaincante
Huawei Matebook D 16 2022 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Lors de notre test d’autonomie en streaming vidéo (film de 2 heures lu en Wi-Fi depuis Netflix), la batterie a vu sa charge baisser de 29 %. On peut donc estimer l’autonomie totale à un peu moins de 7 heures, ce qui s’avère très moyen, puisque certaines configurations équivalentes sont restées en fonctionnement entre 8 et 10 heures (à commencer par le Matebook D 16 que nous avons testé en 2021 et qui intégrait la puce AMD Ryzen 5 4600H).

Heureusement, on peut se rassurer en sachant que le (petit) adaptateur USB C de 65 W fourni permet de recharger les accus rapidement en cas de besoin. En effet, il suffit d’une demie heure de recharge pour retrouver 47 % de la charge initiale de la batterie. Puis, celle-ci atteint 83 % au bout d’une heure et enfin 94 % après seulement une heure et quart.