Accueil » Test » Test Lifx Clean : l’ampoule connectée à lumière bleue pour tout désinfecter, ça marche ?

Test Lifx Clean : l’ampoule connectée à lumière bleue pour tout désinfecter, ça marche ?

Image 2 : Test Lifx Clean : l'ampoule connectée à lumière bleue pour tout désinfecter, ça marche ?
7/10
On aime
  • La puissance lumineuse
  • Le choix du blanc ou de la couleur
  • Le blanc intense
  • La connexion Wifi assez pratique
  • L'application mobile agréable
On n’aime pas
  • Le prix conséquent
  • La fonction de désinfection peu adaptée
  • Le gabarit assez massif
Verdict :

Exception faite de propriétés bactéricides se manifestant sur une trop longue période, La Lifx Clean est une bonne LED, qui produit un blanc intense et des couleurs vives et nuancées. Moins chère, elle serait très recommandable.

La Lifx Clean, une LED Wifi avec un culot E27 (une version B22 est disponible), dénote par sa forme en partie rectangulaire, qui est une signature de la marque. Mais l’élément le plus remarquable réside dans sa fonction bactéricide, basée sur la lumière HEV (haute énergie visible). Ainsi peut-on déclencher manuellement ou programmer un cycle de désinfection, censé éradiquer un maximum de bactéries proliférant dans nos environnements. Dans les faits, ça peut marcher, mais les limitations sont nombreuses.

A lire > notre sélection des meilleures ampoules connectées

Lifx Clean : les principaux points positifs

Certaines caractéristiques de la Lifx Clean, à l’instar de son aspect atypique, sont soumises à l’appréciation de chacun. Mais trois d’entre elles, à notre sens, ont des qualités indiscutables.

La puissance lumineuse élevée

Cette LED offre une puissance de 11,5 watts, soit l’équivalent de 80 watts pour une ancienne ampoule à incandescence. En résulte une puissance lumineuse de 1200 lumens, qui suffit à éclairer très convenablement une pièce d’une dizaine de mètres carrés, typiquement une chambre. Le blanc est particulièrement intense et réglable sur une large plage de températures de couleur, de 1500 à 9000 K. Les couleurs sont également vives.

Image 3 : Test Lifx Clean : l'ampoule connectée à lumière bleue pour tout désinfecter, ça marche ?
Lifx Clean – Crédit : Frédéric Monflier

L’application mobile agréable

L’application mobile constitue le principal moyen d’interaction avec une LED connectée, d’où son importance. De ce côté, Lifx a plutôt bien travaillé, même si le résultat est perfectible. L’interface est divisée en trois volets : Scènes/Effets, pour sélectionner ou créer un effet visuel ; Groupe, où l’on peut choisir un thème prédéfini ou régler manuellement le blanc et la couleur à l’aide d’une roue et d’une molette très pratique ; et enfin un agenda. Des programmes précis selon le rythme circadien sont envisageables, permettant de définir les horaires, les températures de couleur, etc. Mais il manque la simulation de présence, par exemple, et les scènes créées ne sont pas supprimables, ce qui est curieux. Certaines options sont également ambiguës car mal traduites. L’ensemble reste toutefois satisfaisant.

Image 4 : Test Lifx Clean : l'ampoule connectée à lumière bleue pour tout désinfecter, ça marche ?
Application Lifx Clean – Crédit : Frédéric Monflier

Les possibilités de la liaison Wifi

Cette LED adopte une connexion Wifi et s’insère donc assez facilement dans le réseau domestique. Outre son caractère universel, ce protocole sans fil permet l’accès à distance, via la box Internet, et des interactions avec d’autres objets connectés (via IFTTT par exemple) et les services de reconnaissance vocale d’Amazon et de Google. Seul bémol : cette LED ne sera pas utilisable pleinement si aucun réseau Wifi n’est à proximité. Une LED Bluetooth communiquant directement avec le smartphone n’a pas cet inconvénient.

Lifx Clean : les principaux points négatifs

Le prix de cette LED se justifie à première vue par la fonction de désinfection intégrée. Hélas, celle-ci ne convainc pas.

Le prix élevé

Lifx cherche à se démarquer du tout-venant avec des produits à l’aspect peu ordinaire, intégrant parfois des technologies originales (la vision de nuit ou dans le cas présent, le nettoyage par lumière HEV). Ce choix stratégique se répercute en toute logique sur le prix, qui range cette LED dans la catégorie Premium, aux côtés des ampoules de Philips Hue notamment. La Lifx Clean fait preuve de belles qualités donc, mais elle les fait payer.

La désinfection peu efficace

Les propriétés bactéricides de la Lifx Clean sont assurées par la lumière HEV (haute énergie visible), située dans le spectre électromagnétique entre 380 et 450 nanomètres. Désirant l’étayer par une expertise scientifique, Buddy Technologies (la maison-mère de Lifx) a engagé les services d’un laboratoire américain, qui a soumis des boîtes de Petri remplies de bactéries à un flux lumineux HEV.

Après deux heures d’exposition à 40 cm de distance de la LED, l’élimination de 96% de bactéries E.Coli et de 39% de staphylocoques dorés a été constatée. Les taux passent respectivement à 63% et 39% à 80 cm de distance. Ils atteignent 99 % et 98 % si l’exposition dure douze heures. Les résultats sont là, donc, à condition de procéder à longs cycles de nettoyage et à quelques dizaines de centimètres des surfaces à désinfecter. Ces conditions sont difficiles à réunir. N’importe quel lampe à lumière UV-C, dont les longueurs d’onde de 100 à 280 nanomètres sont beaucoup plus énergétiques, fait aussi bien… en une dizaine de minutes.

Image 5 : Test Lifx Clean : l'ampoule connectée à lumière bleue pour tout désinfecter, ça marche ?
Lifx Clean – Crédit : Frédéric Monflier

Outre son efficacité bactéricide relative, la lumière HEV n’est autre qu’une lumière bleue, dont la nocivité sur notre vision et notre rythme biologique est en partie avérée. Au moins est-il possible de programmer des cycles de désinfection en l’absence des utilisateurs pour minimiser le risque… qui est assez insignifiant à petite dose, il est vrai. L’ultraviolet est bien plus dangereux, mais ces dispositifs sont généralement conçus pour se désactiver si une présence humaine est détectée.

Enfin, la Lifx Clean étant gratifiée d’une forte luminosité, on l’installera de préférence dans un plafonnier ou une applique murale pour profiter de sa puissance d’éclairage. De là, son pouvoir désinfectant n’aura qu’une petite influence sur le plafond ou le mur à proximité. Mais qui s’en souciera ?