Accueil » Actualité » Total Recall : la femme aux trois seins aurait pu en avoir encore plus

Total Recall : la femme aux trois seins aurait pu en avoir encore plus

Total Recall est sans aucun doute l’un des films de science-fiction les plus cultes de sa génération. Aujourd’hui encore, tout le monde se souvient notamment de la prostituée à trois seins, et pourtant, cette dernière devait en avoir encore plus.

Le réalisateur de Total Recall Paul Verhoeven a fait quelques révélations croustillantes sur le film dans une récente interview pour le site The Ringer. L’une d’elles concerne une scène inoubliable du long-métrage, dans laquelle le personnage de Quaid se retrouve face à une prostituée martienne qui dévoile une poitrine composée de trois seins.

Lycia Naff dans Total Recall
Crédit : Carolco Pictures

Paul Verhoeven avait initialement prévu de doter la jeune femme d’au moins quatre seins. « Je sais que certaines femmes ont, disons, pas deux mamelons, mais quatre. Comme une chienne, bref. C’est ce qu’elles ont. Elles existent, en gros, et j’ai vu les photos médicales quand j’étais à l’université. Et je le savais. Je voulais quatre mamelons et seins, avec de gros seins et des seins plus petits en dessous. », confie-t-il aujourd’hui.

RoboCop revient au cinema et oublie les films d’origine

Un choix qui colle mieux à l’esprit du film

Finalement, s’il a abandonné l’idée des quatre seins, c’est pour que le résultat ne soit pas trop réaliste. Puisque ces poitrines existent bien sur Terre, il fallait que cette prostituée martienne soit différente. « Et Rob Bottin et moi, je pense, avons estimé que c’était trop réaliste pour le film. Et fondamentalement, trois seins seraient plus, disons, dans le style de tout le film. », poursuit Verhoeven.

L’actrice Lycia Naff, qui incarne la célèbre prostituée dans Total Recall, avait elle aussi déjà évoqué cette anecdote. «  Ils voulaient d’abord me donner quatre seins, mais les retours disaient que j’avais l’air trop bovin, comme une vache à traire, et que ce n’était pas sexy. », a-t-elle déclaré il y a quelques années.

Qu’importe la raison, le choix de Paul Verhoeven était visiblement le bon. Cette scène a en effet marqué les esprits. On retrouve même la femme à trois seins dans le remake peu populaire de 2012 Total Recall : Mémoires programmées. Le film original de Paul Verhoeven fête ses 30 ans cette semaine.

Science-fiction : 25 films incontournables à voir et à revoir

Source : The Ringer