Accueil » Actualité » Votre montre connectée fait buzz dans votre tête

Votre montre connectée fait buzz dans votre tête

Vous êtes à votre cours de yoga. Votre montre vibre doucement, vous venez de recevoir un message. En fait, non. L’écran n’affiche pas de nouveau message.

smartwatch

Bien que connu (Voir l’article ci-dessous), le phénomène prend de l’ampleur, en tous cas aux Etats-Unis : de nombreuses personnes imaginent avoir entendu/ressenti le signal caractéristique de l’arrivée d’un nouveau message. Au point que les psychologues l’ont appelé : le syndrome du téléphone fantôme.

Etes-vous atteint de « Nomophobie » ?

Ringxiety, vibranxiety…

Parfois appelé « ringxiety » ou « vibranxiety », ce syndrome est également connu sous le nom de « Fauxcellarm »,  en référence à l’hallucination ressentie lors d’une amputation, par exemple (Le syndrome du membre fantôme).

Les toutes jeunes et récentes études menées sur ce phénomène concluent toutes que si on éloigne le smartphone ou la montre connectée, le syndrome s’estompe de lui-même.

Où on apprend ce qu’est la nomophobie

Les chercheurs disent que le syndrome du téléphone fantôme est lié à ce qu’on appelle le FOMO (Fear of missing out), c’est-à-dire une « sorte d’anxiété sociale caractérisée par la peur constante de manquer une nouvelle importante ou un autre événement quelconque donnant une occasion d’interagir socialement ». Une autre connexion que les chercheurs avancent est la nomophobie (abréviation de «phobie sans téléphone portable»), une phobie liée à la peur excessive d’être séparé de son téléphone mobile.

Que ce soit Apple ou Google, aucun n’a commenté.

Malade imaginaire ?

Certains blâment leur téléphone ou leur smartwatch plutôt que leur propre psyché. « Les compagnies de téléphone et les fabricants disent que cela n’a rien à voir avec leur matériel ou leurs logiciels », explique Daniel Kruger, un psychologue social de l’Université du Michigan qui a étudié et vécu des vibrations fantômes.

Nos téléphones nous rendent malades lorsque nous sommes avec eux et, apparemment, lorsque nous sommes sans eux aussi. Ce sentiment de panique ou de désespoir lorsque vous êtes séparé de votre téléphone, de ne pas pouvoir vous concentrer sur les conversations et de vérifier constamment les notifications. Cela vous semble familier ?

NoPhone, un faux smartphone contre l’addiction au smartphone

Source : The Wall Street Journal