Stockage photo gratuit : quel est le meilleur service en ligne ?

Si les services de stockage de fichiers sont désormais légion (voir notre comparatif sur le stockage en ligne), ceux qui proposent des outils liés à l’hébergement et la gestion de photos sont beaucoup moins nombreux. Et ceux qui offrent en plus un service totalement gratuit sont encore plus rares. Malgré leur faible nombre, tous les services de stockage photo ne se valent pas et proposent des outils qui varient du tout au tout.

1. Le Cloud, c’est quoi ?

Le Cloud est un mot qu’on nous rabâche depuis quelques années et qui désigne en fait l’ensemble des services s'effectuant sur un serveur distant. En clair, il s'agit de toutes les opérations qui sont réalisées sur un ordinateur autre que le vôtre. Cela permet de décharger votre ordinateur de traitements ingrats, mais aussi d'enregistrer de gros volumes de données à distance. Le Cloud vous donne en effet accès à de nombreux services, quel que soit l’appareil que vous utilisez, puisque tout se déroule depuis votre navigateur. Vous pouvez par exemple rédiger un document, créer une feuille de calcul ou mettre en forme une présentation sans installer la suite Microsoft Office sur votre ordinateur, votre tablette ou votre smartphone. Mais vous avez aussi la possibilité d’éditer des fichiers multimédias : grâce au Cloud, vous pouvez créer votre propre musique en ligne, ou stocker et retoucher des photos. Et c’est cette dernière partie qui va nous intéresser ici.

2. Cloud ou service de stockage en ligne, quelles différences ?

Le cloud est associé au stockage en ligne, car toutes les opérations effectuées à distance nécessitent à un moment ou un autre un enregistrement de données. Les services de Cloud purs et durs vous proposent donc bien souvent quelques centaines de Mo, afin que vous puissiez enregistrer et partager vos créations. Et inversement : les services qui étaient initialement dédiés au stockage de gros fichiers sur le Web (plusieurs Go) vous proposent en plus des outils permettant de travailler sur ces données. Par conséquent, il y a de moins de différences entre Cloud et service de stockage en ligne, les deux termes étant de toute façon étroitement liées.

3. Mais pourquoi stocker ses photos ailleurs que sur son PC ?

Comme évoqué précédemment, les services de stockage en ligne vous proposent de conserver, d’éditer ou même de partager toutes vos données sur le web. Mais ils ne se contentent pas « que » de ce genre d’opération. Ils vous offrent aussi des outils permettant de classer facilement tous vos clichés et même de les retoucher. Il y a en fait plusieurs avantages à utiliser un service de stockage en ligne de photos :

  1. Vous conservez une sauvegarde de toutes vos photos, quoiqu’il arrive. En cas de panne de votre disque dur ou de votre SSD sur votre PC ou votre Mac, vous pouvez récupérer toutes vos données depuis le Cloud.
  2.  La grande force du Cloud, c’est sa compatibilité. Vous pouvez accéder à toutes vos données depuis n’importe quel appareil doté d’un navigateur, peu importe la marque et le modèle d’ordinateur, de smartphone, de tablette, de téléviseur, de lecteur multimédia, etc.
  3.  Vous n’avez rien à installer. Un simple navigateur suffit. Par conséquent, vous pouvez récupérer ou travailler sur des photos depuis un PC qui n’est pas le vôtre, sans « polluer » la machine.
  4. Les données sont généralement synchronisées automatiquement. Que ce soit sur PC et de plus en plus sur Mac, on dispose d’un petit logiciel client, qui vient travailler en tâche de fond. Lorsque vous modifiez un fichier partagé sur le Cloud, celui-ci se synchronise automatiquement avec la version qui est stockée en local sur votre ordinateur. Et inversement : dès que vous déplacez ou altérez une photo présente sur le disque dur, mais intégrée au dossier de partage de votre service de Cloud, la photo en question sera automatiquement modifiée sur l’espace de stockage en ligne. Ce genre de client existe avec des services comme Microsoft OneDrive, Google Drive ou Dropbox.
  5. La synchronisation est également automatique depuis un mobile : l’application Galerie sur Android, par exemple, propose d’envoyer automatiquement les nouveaux clichés pris avec le smartphone vers l’espace Google Drive de l’utilisateur. Même chose avec l’application Appareil Photo sur iPhone, qui envoie les clichés sur iCloud (l’application vous laisse le choix de cette synchronisation au premier lancement).

4. De combien d’espace peut-on profiter sur un service gratuit ?

Lorsque vous souscrivez à un service de Cloud gratuit, vous obtenez généralement un espace qui varie de 2 à 15 Go. Il est même possible de « pousser » jusqu’à 20 Go en parrainant certains de vos amis, comme c’est le cas avec StreamNation. Quant à Flickr, un service dédié uniquement à la photo et la vidéo, vous offre gracieusement 1 To d’espace. Enfin, l'excellent Joomeo vous propose d'héberger autant de photos et de vidéos que vous le souhaitez sur votre espace. C'est le seul service en illimité de notre comparatif. En revanche, il y a un revers à la médaille : vous ne pouvez pas charger plus de 150 Mo de données par mois.
Notez enfin qu'il est parfaitement possible de faire appel à des services de Cloud plus conséquent, comme Mega ou ADrive. S'il est possible d'y stocker n'importe quel format de fichier, ils ne sont pas spécialement appropriés pour y héberger des photos. Non pas que les services en question les refusent, mais impossible de profiter de la moindre vignette, de gérer correctement les clichés en question, de les trier en fonction de leur prise de vue, etc.

5. Services payants ou gratuits, des fonctionnalités en plus ou en moins ?

L'interface de gestion de JoomeoL'interface de gestion de JoomeoTous les services testés ici sont donc totalement gratuits. Mais y a-t-il de réels bénéfices à opter pour un service de stockage photo payant un autre pour lequel il n’y a rien à débourser ? La principale différence tient surtout dans l’espace qui vous est attribué lorsque vous optez pour un service payant. Vous pouvez obtenir entre 100 et 1000 Go pour une somme modique. C’est le cas par exemple de Microsoft OneDrive, qui livre 100 Go pour 1,99 € / mois ou encore mieux, propose 1 To en plus dès lors que l’on souscrit à l’offre Office 365 (69 € / an).
Il y a également d'autres différences, comme c'est le cas chez Joomeo, qui ne reconnaît pas tous les formats de photos (le TIFF et le RAW sont par exemple réservés à l'offre Dynamic) et qui ne sait pas lire les vidéos en ligne.

6. Quels types de fichiers peut-on stocker sur un espace en ligne gratuit ?

En théorie, vous pouvez stocker toutes les extensions inimaginables sur la plupart des services de stockage en ligne. En fait, certains services de stockage comme StreamNation vont même jusqu’à détecter automatiquement le type de fichier chargé (photo, vidéo…) et le placer dans le répertoire adéquat. Néanmoins, il existe des sites dédiés uniquement à la photo, et à rien d’autre. Dans un cas comme Flickr, impossible de charger autre chose qu’une photo ou une vidéo.
Enfin, autre bonne nouvelle : la plupart des services de stockage ligne supportent les formats les plus standards en matière de photo, comme les classiques JPG, PNG ou GIF. Leur date de prise vue est supportée, une prévisualisation s’affiche dans l’interface web de ces sites. Quelques-uns (OneDrive, Google Drive…) vont même jusqu’à supporter les fichiers RAW et leur vignette s’affiche convenablement dans l’interface web d’un service de stockage. En revanche, ce n’est pas le cas de tous : Dropbox, par exemple, ne reconnait pas les photos RAW. Ils les traitent donc comme des fichiers ordinaires.

7. Quelle est la taille tolérée des fichiers ?

S’il y a encore quelques années, rares étaient les services qui toléraient le chargement de fichiers de plus de 100 ou 200 Mo, cette époque est désormais révolue. On regrettera juste que chez Joomeo, la taille des photos soit limitée à 10 Mo. Pour profiter d'une taille de photo plus conséquente, ce qui peut s'avérer indispensable pour du RAW par exemple, il faut souscrire à l'une des deux offres payantes (et encore, le RAW n'est possible qu'avec l'offre Dynamic, laquelle s'affiche à 59,95 € / an). Mais sur OneDrive par exemple, on peut charger des fichiers de 10 Go. Sur Google Drive, cette limite est encore plus élevée. Si vous déposez sur le service de Google des documents, ils ne peuvent pas dépasser les 50 Mo. Les tableaux quant à eux ne peuvent excéder les 100 Mo… Mais tous les autres fichiers, dont les photos, sont quant à eux limités à 5 To chacun !

8. Qui peut avoir accès à vos photos ?

FlickrFlickr

Tous les services de stockage proposent un accès privé aux photos que vous déposez sur votre compte. En clair, vous et vous seul avez accès à ces photos. En revanche, la quasi-totalité des services en ligne (Dropbox, Google Drive, OneDrive, etc.) propose une fonction de partage. Grâce à elle, vous avez la possibilité de mettre à disposition vos précieux clichés avec vos proches, vos collègues, vos amis sur les réseaux sociaux. Vous choisissez quelle(s) photo(s) peuvent être partagée(s), et avec quelle(s) personne(s). Vos amis recevront une notification par email, avec un lien d’accès HTML.

9. Les photos sont-elles bien sécurisées ?

Si des célébrités se sont fait voler leurs photos sur iCloud (le service de stockage d’Apple), l’origine de cette fuite reste assez floue. Le domicile d'un suspect a été perquisitionné, mais on ignore comment il a réussi à avoir accès aux comptes des stars. Celles-ci auraient-elles été négligentes avec leur mot de passe, ou le(s) hacker(s) aurai(en)t-il(s) réellement découvert une faille dans le système d’Apple ? Quoi qu’il en soit, les serveurs d’un service de stockage en ligne sont difficilement pénétrables, en théorie tout du moins. Par précaution, évitez quand même de déposer des photos trop « personnelles ». Et utilisez toujours un mot de passe assez complexe pour vous identifier sur votre espace de stockage en ligne.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
11 commentaires
    Votre commentaire
  • MrPatator
    Intéressant, mais pourquoi ne pas aborder le sujet de la confidentialité des données ? Quand on sait que google analyse les photos avec des logicielles automatiques pour connaitre vos habitudes et savoir qui vous fréquenté on aimerait en savoir plus sur la politique des offres cloud à se sujet !
    1
  • Babar-38
    Cool de voir Joomeo dans ce comparatif... et bien placé en plus !

    @MrPatator : assez d'accord sur ce point ! Je crois qu'il faut partir du principe que plus l'appli propose des fonctions avancées en termes de système de recherche, de tag etc. plus le pb de la confidentialité se pose.
    Après, il faut savoir rester humble et se dire que les photos du quidam n'intéressent personne... à part Google qui s'en fait une une bonne BDD bien précise et à forte valeur ajoutée pour ses annonceurs.
    0
  • MrPatator
    @Babar-38: Ce n'est pas parce-que ma vie privée n’intéresse personne qu'elle ne doit pas rester privé. De plus je suis sur que bon nombres de sociétés y trouverons de l’intérêt. Les assurances pourrait vérifier si tu bois trop de soda, ou si tu fumes trop etc... Je crains fort qu'on ne se rendent pas compte de l'ampleur des implications liées à l'abrogation de la vie privée.
    1
  • Babar-38
    @MrPatator : non, il est clair que la plupart des utilisateurs ne se rendent pas compte de ces possibilités... ou alors ils estiment "qu'ils n'ont rien à cacher et que ces fonctions sont bien pratiques quand même" (lu dans plusieurs fils de discussion au sujet de la confidentialité des données sur le net).
    On oublie juste que "ne rien avoir à cacher" ne devrait pas être lié à "on doit tout montrer". Le pb c'est que bien souvent des discours comme ceux que l'on tient ici passent pour des discours réactionnaires/arriéristes... bref, quand on dit ce genre de choses, on passe pour des théoriciens du complot !!! ;-D
    1
  • Taro7
    Faire un comparatif des services de stockage photo sans tester Google Photos, c'est plutôt incomplet.
    1
  • JeanMouloudDeLaRochelle
    Quote:
    Faire un comparatif des services de stockage photo sans tester Google Photos, c'est plutôt incomplet.

    +1
    Vous faites apparaître Joomeo comme le seul illimité gratuit, alors qu'il n'est pas vraiment illimité (150 Mo par mois de transfert, c'est ridicule).
    Par contre Google Photos, en "haute qualité" (2048, suffisant pour monsieur tout le monde), c'est vraiment illimité et gratuit.
    0
  • JeanMouloudDeLaRochelle
    Quote:
    @MrPatator : non, il est clair que la plupart des utilisateurs ne se rendent pas compte de ces possibilités... ou alors ils estiment "qu'ils n'ont rien à cacher et que ces fonctions sont bien pratiques quand même" (lu dans plusieurs fils de discussion au sujet de la confidentialité des données sur le net). On oublie juste que "ne rien avoir à cacher" ne devrait pas être lié à "on doit tout montrer". Le pb c'est que bien souvent des discours comme ceux que l'on tient ici passent pour des discours réactionnaires/arriéristes... bref, quand on dit ce genre de choses, on passe pour des théoriciens du complot !!! ;-D

    Ou plutôt la plupart des utilisateurs comprend que les données sont anonymes, analysées par un bot et qu'aucun annonceur n‘accède à vos photos.
    Faut arrêter la parano.
    0
  • Babar-38
    @JeanMouloudDeLaRochelle : je n'ai pas dit que les annonceurs avaient accès aux photos. J'ai dit que Google se faisait une BDD bien complète et à forte valeur ajoutée pour les annonceurs ---> en gros ça leur permet potentiellement de faire un excellent ciblage pour des pubs. Qui dit meilleur ciblage dit visibilité vendue plus chère.
    0
  • Rackhamallstar
    1596441 said:
    Vous faites apparaître Joomeo comme le seul illimité gratuit, alors qu'il n'est pas vraiment illimité (150 Mo par mois de transfert, c'est ridicule).


    Ben ça fait pas loin de 2Go/par an... c'est toujours plus que Dropbox. Par contre ça ne fait que pour photos et vidéos.
    0
  • Papoon
    Je vous invite à regarder Piwigo.com pour ce qui est du stockage de photos en illimité (version payante à 39€/an) ce qui ne fait pas cher. Aucune limite de chargement par mois où par semaine et une possibilité infinie pour présenter vos albums. Je n'ai ace jour rien trouvé de plus esthétique pour ce créer des albums personnalisables à souhaits.
    0
  • Samaillout
    Que deviennent les photos sauvegardées en ligne, si on n'oublie ou si on ne peut pas renouveler l'abonnement ? Si une sauvegarde peut être détruite au moindre défaut de paiement, peut on appeler cela une sauvegarde ou un racket à vie ? Qu'advient il en cas de décès, hospitalisation, oublie, négligence ou autre empêchement de payer ?
    Il semble qu'avec Joomeo on puisse retourner à la solution gratuite sans perdre les images sauvegardées ! Ce qui en fait une solution illimitée à 8,9€ pour sauvegarder toutes ses photos et vidéos, dans tout les formats pendant un mois, puis en rajouter 150 Mo/mois gratuitement.
    0