Accueil » Actualité » Covid-19 : le vaccin Pfizer peut être conservé dans un congélateur classique en fin de compte

Covid-19 : le vaccin Pfizer peut être conservé dans un congélateur classique en fin de compte

Une des difficultés majeures à la diffusion du vaccin vient d’être levée. Selon Pfizer, il ne serait plus nécessaire de conserver le vaccin à -70 °C.

Dans un rapport envoyé à la FDA, Pfizer et BioNTech annoncent la possibilité d’un stockage des vaccins à des températures plus accessibles sans perte d’efficacité. Jusqu’à présent, les doses se conservaient entre -80 °C et -60 °C ce qui nécessitait des groupes froids spécifiques assez difficiles à mettre en place. Contrairement à des vaccins classiques, il était donc impossible pour une pharmacie de stocker les doses.

vaccin
Crédit : Pixabay

Selon le rapport, le vaccin pourrait donc être stocké sans perdre son efficacité pendant deux semaines dans un congélateur classique entre -25 et -15 °C. De plus, il pourrait se conserver 5 jours de plus dans un réfrigérateur domestique entre 2 et 8 °C. Une annonce importante donc pour la distribution des doses qui pourraient être disponibles chez un pharmacien et conservées au domicile du patient avant l’injection comme pour les vaccins traditionnels.

La simplification du transport

À l’heure actuelle, les 2 sociétés utilisent un emballage spécial qui contient des capteurs de position et de température afin de s’assurer du respect de la chaîne du froid. Si Tecnam a développé un avion pour le transport du vaccin, avec ces nouvelles données, un simple camion réfrigéré pourrait faire l’affaire.

En effet, en fonctionnant en flux tendu, un centre de stockage ayant les capacités de maintenir des températures extrêmement basses pourrait fournir, par des moyens traditionnels, les hôpitaux et pharmacies.

Cette amélioration dans les conditions de transport associées à une capacité de production croissante devrait permettre une vaccination plus rapide à l’échelle mondiale dans le but d’enrayer l’épidémie.

L’efficacité de la vaccination

Le vaccin est conçu à la base pour être efficace après deux injections. Il ne garantit donc pas une immunité immédiate. Néanmoins, de premières études tendent à prouver que même avec une seule injection, l’efficacité du vaccin serait supérieure aux attentes.

Aux États-Unis, dans le Connecticut, les autorités publient régulièrement le nombre de cas recensés dans la population et dans les maisons de retraite.

On peut noter une chute spectaculaire du nombre de cas, particulièrement dans les maisons de retraite où 90 % des résidents sont vaccinés. De 483 cas et 111 morts enregistrés la première semaine de janvier, les chiffres sont tombés à 30 cas et 10 décès pour cette semaine, une nette régression donc pour ce milieu sensible où la vaccination a été pratiquée en masse.

Source : bgr