Accueil » Actualité » Covid-19 : les masques à valve et les visières n’empêchent pas la propagation du coronavirus

Covid-19 : les masques à valve et les visières n’empêchent pas la propagation du coronavirus

Les moyens de protection contre le Covid-19 sont divers et variés, mais ils ne sont pas tous aussi efficaces pour empêcher la propagation des gouttelettes. Une nouvelle étude a démontré l’inefficacité des masques à valve et des visières en plastique.

Un mannequin équipé d'une visière, puis d'un masque à valve
Un mannequin équipé d’une visière, puis d’un masque à valve – Crédit: Siddhartha Verma, Manhar Dhanak, John Frankenfield

Face à la pandémie de Covid-19, certaines personnes ont tendance à avoir recours à différents moyens de « protection ». En plus du masque chirurgical, du masque en coton épais ou même du masque N95, les masques à valve et les visières en plastique ont gagné en popularité. Le port de ces dernières est d’ailleurs obligatoire dans certaines régions du monde en plus du port du masque. Des chercheurs de l’université Florida Atlantic College of Engineering and Computer Science ont voulu démontrer l’inefficacité de ces deux moyens de protection. Leur étude a été publiée dans le journal scientifique Physics of Fluids.

La visière en plastique ne bloque que le mouvement initial des particules

Ce sont les mêmes chercheurs qui ont réalisé il y a quelques semaines une étude comparant l’efficacité de différents matériaux des masques de protection. Ils se sont servis de la même technologie pour cette même étude. Ils ont donc utilisé un mannequin simulant toux et éternuements afin d’observer la propagation des particules à l’aide d’un laser. Ils ont ainsi découvert que « les visières en plastique bloquent le mouvement initial du jet expiré vers l’avant ».

Visualisation de la propagation des particules avec une visière en plastique
Visualisation de la propagation des particules avec une visière en plastique – Crédit: Siddhartha Verma, Manhar Dhanak, John Frankenfield

Néanmoins, « les gouttelettes en aérosol expulsées avec le jet peuvent se déplacer autour de la visière avec une facilité relative ». Comme vous pouvez le voir sur l’image, les particules se propagent sous la visière et sur les côtés de celle-ci.

Le masque à valve ne filtre pas du tout l’air expiré

Le résultat n’est pas plus convaincant en équipant le mannequin d’un masque à valve au lieu d’une visière. Les particules sont bel et bien retenues par le masque, mais elles sont expulsées par la valve. Ce n’est en réalité par surprenant. Les chercheurs ont expliqué que les valves de ces masques sont unidirectionnelles. En effet, « l’air inhalé est filtré à travers le matériau du masque, mais le souffle expiré passe au travers de la valve sans être filtré ».

Visualisation de la propagation des particules avec un masque à valve
Visualisation de la propagation des particules avec un masque à valve – Crédit: Siddhartha Verma, Manhar Dhanak, John Frankenfield

En conclusion, le meilleur moyen de se protéger contre le Covid-19 est de s’équiper d’un masque classique sans valve. Le plus efficace est le N95, mais le masque chirurgical ou même le masque en coton épais sont également de très bonnes alternatives. En effet, le masque chirurgical standard réduit le risque d’infection au Covid-19 de 65 %. De plus, si vous n’avez pas de masque, évitez de tousser ou d’éternuer dans le pli de votre coude s’il celui-ci est à découvert.

Source : Phys.org