Accueil » Actualité » Covid-19 : un nouveau variant potentiellement imparable arrive par la Belgique

Covid-19 : un nouveau variant potentiellement imparable arrive par la Belgique

En Afrique du Sud, un nouveau variant de la Covid-19, B.1.1.529, a été détecté après avoir infecté plusieurs personnes. Ce variant aux multiples mutations est-il plus dangereux ou plus résistant au vaccin que le variant Delta ? Voici ce que l’on sait.

Mise à jour : La Belgique a annoncé héberger sur son territoire un premier cas découlant de ce nouveau variant B.1.1.529. « On a un cas qui est maintenant confirmé de ce variant. Il s’agit de quelqu’un qui venait de l’étranger. Qui a été testé positivement le 22 novembre. Qui n’était pas vacciné », a indiqué le ministre de la Santé belge, Frank Vandenbroucke. D’après un virologue sud-africain, ce variant aurait « un potentiel de propagation très rapide ». En outre, les vaccins actuellement utilisés pourraient ne pas parvenir à le contrer.


Un nouveau variant de la Covid-19, B.1.1.529, a été détecté en Afrique du Sud ce mardi. Il a déjà infecté 22 personnes, mais nous ne connaissons pas encore son degré exact de contagiosité. Néanmoins, ce nouveau variant nommé « Nu », inquiète les chercheurs et les professionnels de la santé.

Covid-19
Covid-19 – Crédit : Martin Sanchez / Unsplash

Il s’agit effectivement d’un variant aux multiples mutations. Par crainte qu’il soit plus dangereux et plus résistant au vaccin, le Royaume-Uni et l’Israël imposent de nouvelles interdictions de voyager. Au Royaume-Uni, l’Afrique du Sud, la Namibie, le Zimbabwe, le Botswana, le Lesotho et Eswatini ont rejoint la liste rouge. Israël a fait de même en ajoutant le Mozambique à la liste.

À lire aussi > Grippe, Covid-19, Variole…, les virus les plus mortels de l’Histoire

Le nouveau variant de la Covid-19 inquiète car il a « beaucoup plus de mutations que prévu »

La préoccupation principale est de savoir si ses multiples mutations le rendent plus résistant face aux différents vaccins. Ceux-ci ont été mis au point en se basant sur les variants précédents. Outre les 22 cas confirmés, le variant a déjà été détecté au Botswana et à Hong Kong.

Le directeur du KRISP (Kwazulu-Natal Research Innovation and Sequencing Platform) en Afrique du Sud, Tulio de Oliveira, a reconnu que : « ce variant nous a surpris. Il est plus évolué et a beaucoup plus de mutations que prévu, surtout après une troisième vague très sévère de Delta ». Bien entendu, les nouveaux variants ne sont pas totalement inattendus. Les virus comme le SARS-CoV-2 mutent régulièrement au cours du processus de réplication. Cela explique les nombreux variants de la Covid-19.

Des experts de l’Organisation mondiale de la santé vont se réunir aujourd’hui pour discuter du nouveau variant et lui donner un nom grec. Ils vont aussi évaluer les mesures à prendre. Comme l’a rappelé la responsable technique de la Covid à l’OMS, Maria Van Kerkhove, « nous ne savons pas encore grand-chose à son sujet. Ce que nous savons, c’est que ce variant a un grand nombre de mutations. Et le souci est que lorsque vous avez autant de mutations, cela peut avoir un impact sur le comportement du virus ».

Nous devrions en savoir davantage d’ici quelques semaines. Tout comme le variant Delta Plus détecté au mois d’août, les scientifiques ont besoin de récolter des données et de les analyser pour évaluer la dangerosité et la contagiosité du nouveau variant sud-africain.

À lire aussi > « La Covid-19 est une infection saisonnière liée aux basses températures et à l’humidité », révèle une nouvelle étude

Source : CNET