Accueil » Actualité » Espace : la Chine cartographie l’intégralité de la surface martienne

Espace : la Chine cartographie l’intégralité de la surface martienne

L’orbiteur chinois Tianwen 1, arrivé sur Mars en février 2021, a principalement assuré le relais des communications pour le rover Zhurong. Mais celui-ci vient également de terminer une de ses missions principales : cartographier l’ensemble de la surface de la planète rouge.

Mars a rarement connu autant d’activité à sa surface. Certaines missions se terminent, comme InSight, qui a fait ses adieux plus tôt cette année en partageant un dernier selfie. D’autres appareils tâchent de survivre aux conditions difficiles de la planète, comme l’hélicoptère Ingenuity, qui a réussi son 29e vol malgré un capteur défaillant. En revanche, l’arrivée du duo chinois Tianwen 1 – Zhurong est récente. L’orbiteur a ainsi pu établir une carte précise de la surface martienne, et ce, en à peine plus d’un an.

Mars - Crédit : CNSA/PEC
Mars – Crédit : CNSA/PEC

Depuis son arrivée, Tianwen 1 a effectué 1 344 orbites. Au cours de son périple, l’orbiteur a utilisé sa caméra à moyenne résolution pour prendre des milliers d’images de la surface de Mars. L’appareil a d’abord commencé à prendre des images de certaines parties de la surface dans Utopia Planitia, une zone présélectionnée pour l’atterrissage du rover Zhurong. Ce travail a contribué à un atterrissage réussi de ce dernier en mai 2021.

Mars : la Chine va bientôt ramener des échantillons

L’agence spatiale chinoise, la CNSA, a bien d’autres missions pour l’orbiteur martien. En effet, après avoir aidé Zhurong a atterir pour ensuite cartographier la planète, Tianwen 1 devrait avoir encore du pain sur la planche. L’orbiteur sera utilisé plus tard cette année pour un test d’aérofreinage, en utilisant la friction de l’atmosphère martienne pour ralentir le vaisseau spatial.

Cet essai est crucial, car de sa réussite dépend une future mission chinoise très ambitieuse. Celle-ci, sobrement nommée Tianwen 3, devra effectuer un retour d’échantillons martiens. Le lancement de la sonde est prévu en 2028. Le système de freinage en orbite est également fondamental pour une autre mission, Tianwen 2. Celle-ci doit également prélever des échantillons, tout en restant en orbite. La sonde évitera la planète rouge, mais collectera un échantillon d’un astéroïde géocroiseur. Son lancement est actuellement prévu pour 2025.

À lire aussi > Mars : cet endroit renfermerait la toute première preuve de vie extraterrestre ancienne

Source : space.com