Accueil » Guide d'achat » Fête des Pères : nos six cadeaux geeks et tech pour combler les papas

Fête des Pères : nos six cadeaux geeks et tech pour combler les papas

La fête des Pères approche. Avant le 20 juin, il vous reste quelques jours pour vous procurer un cadeau de choix pour votre papa chéri. Nous vous avons concocté une sélection geek pour cela.

Le 20 juin prochain, ce sera la fête des Pères. Certains papas auront sans doute droit à des cravates en papier crépons ou de jolis dessins. Pour les autres, nous ne saurions que trop vous conseiller de jeter un oeil à notre sélection que l’on veut hétéroclite qui sort des sentiers battus.

Pour les papas fashion – Bose Frame Tenor

Image 1 : Fête des Pères : nos six cadeaux geeks et tech pour combler les papas
Bose Frame Tenor – Crédit : Bose
Bose Frame Tenor > 231 € sur Amazon

Nous avions testé les Bose Frames en 2019, des lunettes Bluetooth. C’était alors un concept bien étonnant qui nous avait emballés avant que le soufflet ne retombe. Trop de défauts pour recommander chaudement cette version. Mais en 2020, Bose a sorti de nouveaux modèles, les Tenor et Soprano, lesquels rebattent les cartes puisqu’il ne s’agit pas que d’un relooking extérieur.

En effet, le constructeur a revu sa copie. Les défauts de la première version se sont presque tous envolés. Commençons par l’autonomie qui a presque doublé. Le volume peut également être poussé plus haut et les basses se font enfin entendre. C’est étonnant, mais de nos points négatifs, il ne reste grossièrement que les montures plutôt imposantes de ces lunettes connectées. L’été arrivant, on peut plus sereinement conseiller ces lunettes qui vous permettront d’écouter votre musique en toute discrétion.

Pour les papas rétrogamers – Solasta

Image 2 : Fête des Pères : nos six cadeaux geeks et tech pour combler les papas
Solasta – Crédit : Tactical Adventures

Solasta, c’est notre coup de coeur 2021. À son origine, on trouve Tactical Adventures, un petit studio français dont c’est le premier jeu. Et quel jeu ! Solasta fait souffler un vent de nostalgie sur nos écrans. Il parvient à grouper l’aventure d’un Baldur’s Gate et les mécaniques des jeux de rôle et jeux de plateau.

Les droits de Donjons & Dragons en poche, Tactical Adventures s’est attaché à reproduire l’intensité des combats d’un jeu de rôle papier sur PC. Dès la création de personnage, on est submergé d’informations, de détails pour customiser son équipe. 5 races et six classes sont disponibles et l’on peut les paramétrer à volonté, que ce soit par jets de dé ou à la main. Vous n’avez pas le temps ? Pas de problème, les développeurs ont concocté 4 profils prédéfinis pour plonger dans le jeu rapidement. Une solution plus sûre pourrait-on dire, tant l’équilibre de l’équipe est importante pour parcourir les Badlands, royaume des Hauts Elfes ravagé par le Grand Cataclysme qui a frappé le monde.

Image 3 : Fête des Pères : nos six cadeaux geeks et tech pour combler les papas
Solasta – Crédit : Tactical Adventures

De mauvais choix de profils et c’est un retour à la case création de personnages. Quand on vous dit que c’est un jeu à l’ancienne ! Pour autant, Tactical Adventure prend tout de même le joueur par la main durant les premières heures de jeu qui sont un grand tutoriel permettant d’appréhender en douceur tous les atours du jeu. Si le scénario n’est pas le point fort de Solasta, il demeure correct et dans les standard du genre. Pour un aperçu, nos aventuriers débutent dans une taverne. On apprend alors que le fort de Caer Lem ne répond plus. C’est nous qui sommes envoyés sur place pour enquêter. Découverte : une ancienne race a refait surface et se répand sur le monde. À nous bien évidemment de découvrir les tenants et aboutissants de cette résurgence.

Image 4 : Fête des Pères : nos six cadeaux geeks et tech pour combler les papas
Solasta – Crédit : Tactical Adventures

Des combats aux petits oignons

Là où Solasta brille comme nul autre pareil, c’est dans sa gestion des combats. Au tour par tour, ils sont régis par des jets de dé. Et ceux-ci sont visibles, c’est carrément jouissif. Suspense garanti à chaque lancer. Un atout que l’on peut voir dans Fighting Legends ou l’excellente adaptation de Pathfinder. On sent aussi l’influence de Larian Studios et son récent Baldur’s Gates 3 avec une très grande importance apportée à la verticalité des combats.

Isométrique, Solasta n’en demeure pas moins en 3D, au joueur d’en tirer parti pour élaborer ses stratégies. D’ailleurs, le décor n’est pas non plus qu’un aplat. Il faut s’en servir pour venir à bout de ses ennemis en faisant tomber tel rocher ou en tirant sur ce stalactite qui ne demande qu’à s’écraser sur la tête du mob qui traîne dessous. Parlons aussi de l’intelligence artificielle qui s’avère équilibrée, donnant un vrai challenge aux combats.

Image 5 : Fête des Pères : nos six cadeaux geeks et tech pour combler les papas
Solasta – Crédit : Tactical Adventures

Vous l’aurez compris, Solasta est une pépite, un premier jeu pour Tactical Adventures et un coup de maître. Enfin, si l’on excepte le chara-design des personnages, totalement foiré. Mais ce n’est qu’un détail finalement.

Pour les papas fans de RPG – Mass Effect : Édition Légendaire

Image 6 : Fête des Pères : nos six cadeaux geeks et tech pour combler les papas
Mass Effect : Édition Légendaire – Crédit : EA

On l’attendait depuis des années. Après un Mass Effect Andromeda en demi-teinte, Electronic Arts s’est enfin décidé à ressortir la trilogie originale et tous ses DLC (excepté l’oubliable The Pinnacle Station) dans une version remasterisée. Trois opus dans une compilation actualisée pour les consoles de 2021. Enfin presque puisque ce sont des versions PS4 et Xbox One que l’on a (et aussi PC). Les PS5 Xbox Series ne seront pas servies. Une raison à cela « si j’achète un jeu sur cette nouvelle génération de console, j’en attends beaucoup, et je pense que cela va au-delà que ce que nous aurions pu tirer de [l’Unreal Engine 3], et au-delà que ce que nous aurions pu faire pour un remaster », explique Mac Walters, responsable de ce remaster de Mass Effect.

Image 7 : Fête des Pères : nos six cadeaux geeks et tech pour combler les papas
Mass Effect : Édition Légendaire – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Nous avons testé la version PS4 du jeu, sur une PS5. Deux modes graphiques sont proposés : qualité ou fluidité. Selon les tests rencontrés sur Internet et de notre propre expérience, la qualité est à privilégier. On a droit à du 4K jusqu’à 60 fps et les chutes de framerate sont rare. Sur PC, on peut monter à 240 fps et la Xbox Series X s’en sort avec 120 fps en 1440p.

Image 8 : Fête des Pères : nos six cadeaux geeks et tech pour combler les papas
Mass Effect : Édition Légendaire – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

À l’occasion de ce remaster, les textures et les éclairages des trois jeux ont été repris. Et c’est surtout frappant sur le premier opus qui prend un vrai coup de jeune. Si l’on ressent l’emprise du temps sur le moteur graphique, il montre qu’il a encore les capacités d’éblouir les joueurs, notamment dans les magnifiques scènes extérieures de la Citadelle. Et que dire des personnages dont les corps et visages ont totalement été revus avec un niveau de détail élevé. A côté de ce vernis graphique, on regrette cependant que l’univers ait été laissé aussi vide. Peu de vie sur les planètes explorées tout comme dans ladite Citadelle. Il faut alors se rappeler que c’est un remaster et non un remake.

Image 9 : Fête des Pères : nos six cadeaux geeks et tech pour combler les papas
Mass Effect : Édition Légendaire – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Un remaster qui touche au gameplay

L’avantage de cette trilogie rassemblée dans un hub unique au démarrage du jeu est qu’elle permet de parcourir les trois jeux avec un seul personnage. Un atout de taille pour ceux qui auront 90 heures à y consacrer. Autre atout, les temps de chargement drastiquement réduits. S’il restent présents, surtout dans Mass Effect 1, ils n’entravent pas les sessions de jeu. Pour la petite histoire Mass Effect Trilogy m’était tombé des mains sur PS3 à cause de cela. Marre de voir en boucle ce relais cosmodésique sur ma TV.

Image 10 : Fête des Pères : nos six cadeaux geeks et tech pour combler les papas
Mass Effect : Édition Légendaire – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Et réduire les temps de chargement permet de faire oublier un peu l’âge du gameplay de la trilogie qui impose ses allers-retours et une certaine lourdeur dans les déplacements des personnages. Car c’est bien l’idée qu’il faut avoir en tête en lançant Mass Effect Legendary Edition : il s’agit d’un magnifique remaster, avec des graphismes mis à jour et une jouabilité améliorée sur certains aspects. Cependant, on conserve le matériel d’origine et cela revient à jouer à 90% à des jeux qui ont plus de 10 ans. Du rétrogaming ou presque, mais ce n’est pas un gros mot.

Non, puisque l’on passe un excellent moment en compagnie des personnages haut en couleurs de cette saga mythique. Leurs romances, leurs relations particulières plongent le joueur dans une histoire bien ficelée et riche d’informations. Les combats sont captivants, les possibilités offertes par les pouvoirs et les statistiques des personnages laissent une belle place à l’inventivité des joueurs pour mener à bien leur tâche. Bref, ce n’est pas du marketing, on tient bien là de grands jeux à découvrir ou redécouvrir.

Pour les papas tête en l’air – Samsung SmartTag+

Image 11 : Fête des Pères : nos six cadeaux geeks et tech pour combler les papas
Samsung SmartTag+ – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Samsung SmartTag+ > 39,99 € chez Darty

Le SmartTag+, c’est le petit gadget que l’on croise au détour d’un rayon et que l’on n’achète pas forcément. Et pourtant, c’est le cadeau idéal pour les possesseurs de smartphones Samsung. Oui, c’est là la limite du produit. Il n’est compatible qu’avec les smartphones et tablettes de la marque coréenne. Qu’à cela ne tienne, le géant possède suffisamment de parts de marché en France pour que son tracker trouve preneur. Et si vous êtes plutôt iPhone, nous vous renvoyons vers l’AirTag que nous avions conseillé dans notre sélection fête des mères.

Le SmartTag est donc un petit accessoire qui permet de localiser à peu près tout et n’importe quoi. Il suffit de l’accrocher à un sac, des clés ou encore à votre console portable préférée pour être certain de ne jamais passer des heures à retrouver ledit objet. Compact et au design réussi, le SmartTag possède un unique bouton permettant de l’appairer avec un smartphone ou une tablette. Une fois enregistré dans l’application SmartThings, il est opérationnel. Fonctionnant en Bluetooth, il est repéré dans un rayon de 15 mètres environ.

Et c’est là qu’entre en scène le SmartTag+ que l’on recommande ici. Nouvelle version, il renforce sa précision de localisation grâce à la technologie Ultra wideband (UWB). L’autre ajout de ce modèle, c’est la réalité augmentée. Plutôt que de suivre un point sur son écran, on peut visualiser en direct la position de l’objet recherché en réalité augmentée grâce à la caméra de son smarpthone ou sa tablette. Un atout précieux pour trouver encore plus rapidement son objet fétiche.

Pour les papas amateurs de vin – U’Wine, la bouteille connectée

Image 12 : Fête des Pères : nos six cadeaux geeks et tech pour combler les papas
U’Wine Tag – Crédit : U’Wine

Une cave connectée, c’est bien, mais c’est onéreux. Pour ceux qui n’en ont pas, il existe désormais une solution de suivre simplement sa cave sans avoir à reporter manuellement les entrées et sorties sur un livre dédié. U’Wine, négociant en vin bordelais, a mis au point le Tag, une puce à coller sur le goulot de vos précieux flacons.

Il s’agit d’une puce NFC qui ne nécessite donc aucun appairage ni alimentation. Lue par l’application, elle permet d’ajouter aisément une bouteille à son livre de cave virtuel, contenu dans l’application U’Wine (Android, iOS). L’application ne s’arrête pas là. Elle offre également foule d’informations sur les domaines des bouteilles stockées, des conseils de conservation et même des propositions de nouvelles bouteilles. Oui, U’Wine est avant tout un négociant en vins.

D’ailleurs, toutes ses bouteilles sont vendues avec son Tag depuis le 15 avril. Le sachet de Tag indépendant est lancé dans les prochains jours. Il est possible d’en faire la demande par mail. Un sachet de 150 U’Wine Tag vous coûtera 75 €, soit bien moins qu’une cave connectée.

Pour les papas musicaux – Divacore AntiPods 2

Image 13 : Fête des Pères : nos six cadeaux geeks et tech pour combler les papas
Divacore AntiPods 2 – Crédit : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Divacore AntiPods 2 > 99 € sur Amazon

Jeune marque française, Divacore propose les AntiPods 2, des écouteurs totalement sans fil bourrés de technologies et surtout à un prix très abordable.

Si la première version des AntiPods n’était pas convaincante, le constructeur a revu sa copie. Cette V2 est aboutie. Un peu gros, ils tiennent pourtant parfaitement en place et offre une excellente isolation passive, grâce à l’utilisation d’embouts à mémoire de forme. IPX4, ils sont parfaits pour le sport. Pour plus de simplicité, Divacore fait l’impasse d’une application compagnon. Rien ne permet de les gérer si ce n’est ses fonctions d’origine. Qu’à cela ne tienne, le son est de bonne tenue. Les tatillons trouveront qu’ils portent trop sur les basses, mais certains aiment, d’autant que les médiums et aigus sont préservés.

Côté fonctions, on a de la pause active au retrait des écouteurs, des commandes tactiles complètes, la possibilité de n’utiliser qu’un écouteur ou encore un assistant vocal accessible à la voix. Et pour ne rien gâcher, les AntiPods 2 tiennent 7 heures en une seule charge.

Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2021