Accueil » Actualité » L’Ukraine identifie les soldats russes morts par reconnaissance faciale

L’Ukraine identifie les soldats russes morts par reconnaissance faciale

En Ukraine, le ministère de la Défense a commencé à se servir de la reconnaissance faciale pour identifier les soldats russes morts au combat et informer leur famille. Il utilise le logiciel de Clearview AI controversé pour ses pratiques illicites.

La startup américaine Clearview AI a proposé son aide au gouvernement ukrainien pour lutter contre l’invasion russe. Depuis le 12 mars, l’Ukraine se sert du logiciel de reconnaissance faciale de Clearview AI pour identifier les soldats russes morts au combat. L’occasion pour le gouvernement de faire d’une pierre deux coups. En effet, non seulement les familles russes pourront savoir que leur proche est décédé, mais elles seront aussi sensibilisées sur ce qu’il se passe au-delà de leurs frontières.

Bombardements à Kiev
Bombardements à Kiev – Crédit : Алесь Усцінаў / Pexels

L’Ukraine espère ainsi contourner la censure russe en partageant les informations des soldats morts. Cependant, il faut rappeler que Clearview AI est très controversé. Le logciciel est sous le feu des critiques depuis plusieurs années. En France, la CNIL lui a même demandé d’arrêter ses pratiques illicites. Et pour cause, Clearview AI collecte le plus possible de données biométriques et personnelles pour étoffer sa base de données. À l’heure actuelle, Clearview AI a récupéré plus de 10 milliards de visages, dont 2 milliards proviennent du réseau social russe VKontakte.

À lire aussi > Un mois de guerre en Ukraine : les ravages du conflit vus de l’espace

La reconnaissance faciale controversée pour identifier les morts et les visages défigurés

Le vice-Premier ministre ukrainien, Mykhailo Fedorov, a expliqué que : « par courtoisie envers les mères de ces soldats, nous diffusons ces informations sur les réseaux sociaux pour au moins faire savoir aux familles qu’elles ont perdu leur fils et leur permettre ensuite de venir récupérer le corps ».

La technologie de Clearview AI fait correspondre les photos des visages des soldats russes avec des images sur le web. Clearview AI affirme que son logiciel peut identifier des morts et des visages défigurés. Le logiciel « peut choisir le bon visage parmi une sélection de plus de 12 millions de photos avec une précision de 99,85 % ». Cependant, les experts n’ont pas tous le même avis. Selon Richard Bassed, chef du département de médecine légale de l’université Monash en Australie, la reconnaissance faciale ne peut pas être fiable pour identifier les morts. La meilleure manière de les identifier reste l’ADN, les empreintes digitales ou même les dents.

À lire aussi > L’armée ukrainienne aurait capturé un élément essentiel du système de guerre russe, le Krasuha 4

Le Kremlin dément l’utilisation de la reconnaissance faciale pour identifier les soldats russes morts

Selon l’armée ukrainienne, 15 000 soldats russes ont été tués depuis le début de l’invasion le 24 février. La Russie n’a pas partagé de mise à jour depuis le 2 mars quand elle avait déclaré que 498 de ses soldats étaient morts au cours d’une « opération militaire spéciale ». D’ailleurs, un porte-parole du Kremlin a confirmé que Moscou n’avait « aucune connaissance » de l’utilisation de Clearview par l’Ukraine. Il a aussi ajouté que « il y a trop de fakes en provenance de l’Ukraine ». Le gouvernement russe ne veut donc pas en entendre parler.

Enfin, l’utilisation de la reconnaissance faciale par l’armée ukrainienne renforce l’aspect virtuel que prend la guerre. Les drones font désormais partie intégrante de la défense ukrainienne et pourraient jouer un rôle décisif dans le conflit. Entre la reconnaissance faciale et les drones, la guerre se modernise de plus en plus.

Source : The Guardian