Accueil » Actualité » Jusque dans l’Espace, la Russie coupe les ponts avec l’Occident

Jusque dans l’Espace, la Russie coupe les ponts avec l’Occident

C’est officiel, la Russie va se retirer de l’ISS d’ici les deux prochaines années environ. L’agence spatiale russe a confirmé que ses cosmonautes quitteront la Station spatiale internationale en réponse aux sanctions occidentales prises depuis l’invasion de l’Ukraine.

Depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie et les nombreuses sanctions occidentales qui ont suivi, le destin des cosmonautes à bord de l’ISS était incertain. C’est désormais officiel. La Russie a décidé de quitter la Station spatiale internationale en réponse à toutes ces sanctions. La liste des entreprises qui ont quitté la Russie depuis le début de l’invasion de l’Ukraine s’allonge régulièrement. Les Russes sont notamment coupés des réseaux sociaux, du streaming, du cinéma et des jeux vidéo.

L'ISS
L’ISS – Crédit : NASA / Unsplash

Les cosmonautes russes ne vont pas immédiatement quitter l’ISS. Il y a environ deux mois, Oleg Artemyev, Denis Matveev et Sergey Korsakov sont arrivés à bord de la station. Ils portaient une tenue jaune et bleue, mais ce n’était pas pour afficher leur soutien à l’Ukraine. L’agence spatiale russe, Roscosmos, n’a pas précisé quand elle se retirera de l’ISS. Cela pourrait cependant arriver d’ici les deux prochaines années.

« La décision a déjà été prise », affirme le directeur général de Roscosmos

Dmitri Rogozine, le directeur général de Roscosmos, a déclaré samedi 30 avril que : « la décision a déjà été prise, nous ne sommes pas obligés d’en parler publiquement ». L’agence spatiale russe a tout de même confirmé qu’elle donnera son préavis au moins un an à l’avance, « conformément à nos obligations ». Néanmoins, la déclaration de Dmitri Rogozine est d’autant plus étonnante qu’il affirmé la veille que : « une décision concernant l’avenir de l’ISS dépendra dans une large mesure de l’évolution de la situation à la fois en Russie et aux alentours ».

Selon les analystes spatiaux russes, la Russie n’avait jamais accepté de prolonger sa participation à bord de l’ISS après 2024. Quant à eux, la NASA et les autres partenaires internationaux veulent prolonger le projet spatial jusqu’en 2030. Pour rappel, l’ISS est en fin de vie. Après 30 ans en orbite autour de la Terre, l’ISS s’écrasera dans l’océan Pacifique en 2031.

Ce n’est pas la première fois que Dmitri Rogozine menace de quitter l’ISS. Le jour suivant le début de l’invasion en février, il avait prévenu que toute sanction internationale contre la Russie « détruirait » le partenariat entre la NASA et Roscosmos. L’agence spatiale russe est en charge de maintenir la station spatiale en orbite. Pour le moment, les activités à bord de l’ISS n’ont pas été impactées par les propos de Dmitri Rogozine. Il semblerait donc que le retrait de la Russie ne soit pas imminent.

Source : LiveScience