Accueil » Actualité » L’algorithme d’Instagram recommande des comptes vendant de faux pass vaccinaux

L’algorithme d’Instagram recommande des comptes vendant de faux pass vaccinaux

Une étude de l’Institut pour le dialogue stratégique dénonce l’existence de nombreux comptes sur les réseaux sociaux permettant de se procurer de faux pass vaccinaux. L’algorithme d’Instagram les mettrait même en avant chez certains utilisateurs.

Image 1 : L'algorithme d'Instagram recommande des comptes vendant de faux pass vaccinaux
Les comptes proposant des faux pass vacinaux pullulent sur les réseaux sociaux – Crédit : Unsplash

Les vaccins anti-Covid-19 sont rejetés en bloc par une frange de réfractaires. Parmi eux, certains tentent de se procurer de faux pass vaccinaux pour pouvoir voyager ou se rendre dans les restaurants, bars et autres lieux inaccessibles pour les personnes non-vaccinées. Et trouver des vendeurs sur les réseaux sociaux est un jeu d’enfants, dénonce une étude de l’Institut pour le dialogue stratégique (ISD).

Instagram, Facebook, Snapchat… nombre de comptes proposent aux internautes d’acheter un faux pass vaccinal. Ces derniers sont notamment redirigés vers des chaînes Telegram, la célèbre messagerie cryptée où il est possible d’effectuer des transactions discrètement. La coordinatrice de recherche de l’ISD, Zoé Fourel, rapporte que certains groupes Facebook dédiés à la vente de faux pass comptaient près de 1000 membres. Et de dénombrer jusqu’à 17 000 abonnés sur certains comptes Instagram faisant la promotion des certificats de vaccination falsifiés.

Quant les réseaux sociaux mettent en exergue les faux pass vaccinaux

Autre point épineux dénoncé par le rapport : les algorithmes ont tendance à mettre en avant des comptes proposant ce type de service illégal aux internautes susceptibles d’être intéressés. « Si vous suivez quelques comptes de désinformation sur le Covid ainsi que du contenu antivax , votre algorithme recommandera plus de comptes proposant de faux pass vacinnaux », souligne Zoé Fourel.

À lire > Covid-19 : des millions de doses de vaccins sont gaspillées dans le monde

« Il est non seulement facile de trouver ce type de comptes après une recherche mais ceux-ci sont parfois l’objet d’amplification par la plateforme elle-même », confirme Iris Boyer, secrétaire générale de l’ISD France, citée par Ouest-France. « En effet, nos observations ont montré que l’algorithme d’Instagram pouvait même en venir à suggérer des comptes vendant des faux passes sanitaires aux individus qu’il identifie comme potentielle cible ».

En faisant une rapide recherche sur Instagram, nous avons effectivement constaté qu’il existait de nombreux comptes dédiés à la vente de faux pass vaccinaux. Pour en savoir plus, nous avons contacté un vendeur sur sa chaîne Telegram. Celui-ci nous a indiqué que la fabrication d’un faux pass coûtait 200 euros et qu’il était possible de payer en Bitcoin ou via Transcash, recharge pcs ou Neosurf. À noter que les prix sont variables, un autre vendeur nous ayant également proposé un faux pass (trois doses) pour 300 euros.

Image 2 : L'algorithme d'Instagram recommande des comptes vendant de faux pass vaccinaux
Capture @Tom’s Guide

Face à ce phénomène de grande ampleur, l’ISD exhorte les réseaux sociaux à mettre en oeuvre des mesures pour lutter contre la vente de certificats falsifiés. Meta, propriétaire de Facebook, Instagram et WhatsApp, a notamment assuré au Guardian qu’il supprimerait toutes les annonces relatives à la vente de faux pass et qu’il désactiverait les comptes, pages ou groupes incriminés. Les faux certificats pullulent également sur eBay, un pharmacien américain encourant notamment 120 ans de prison pour en avoir vendu sur la plateforme.