Accueil » Actualité » Tesla : la Model 3 bat une Lamborghini Huracan sur 800 mètres

Tesla : la Model 3 bat une Lamborghini Huracan sur 800 mètres

La Tesla Model 3 parvient à mettre à l’amende une Lamborgini Huracan de 580 chevaux. Et pas seulement sur un 0 à 100km/h, mais bien sur 800 mètres, ce qui est une belle surprise.

Les possesseurs de Tesla ne cessent de défier les voitures thermiques les plus rapides et les plus puissantes qui existent sur le marché en mode dragster. Force est d’admettre que pour des berlines, elles disposent de performances incroyables.

Image 1 : Tesla : la Model 3 bat une Lamborghini Huracan sur 800 mètres

Les Tesla sont réputées pour être parmi les véhicules ayant la plus forte accélération, la future Tesla Roadster est capable de la même accélération que l’hypercar Karma SC2. Cela est dû à deux raisons principales : la première est évidemment que les moteurs électriques répondent instantanément à la sollicitation, transmettant immédiatement toute leur puissance aux roues, la seconde est la présence sur certains modèles du mode Ludicrous, augmentant la puissance délivrée pendant un court moment et du launch control permettant de réduire autant que possible le temps de latence entre l’appui sur la pédale et le démarrage du véhicule.

Alors c’est devenu un jeu pour les possesseurs de Tesla Model S, Model X et Model 3, qui sont des berlines, de se mettre en compétition avec des voitures de sport comme la Ferrari F12 Berlinetta, des muscle-cars voire des supercars et même de gagner des courses en 0 à 100 km/h, des quarts de miles et même parfois des demi-miles. C’est le cas dans cette vidéo réalisée par Mar10 W6 et publiée sur sa chaine YouTube. On avait déjà parlé de ses courses contre 7 autres monstres d’acier. Cette fois, c’est contre une Lamborghini Huracan de 580 chevaux qu’il remporte un demi-mile, soit 800 kilomètres.

Bien sûr, les détracteurs pourront argumenter sur le départ visiblement lent de la Lamborghini. Toutefois, il est important de noter que le 800 m est une discipline compliquée pour les Tesla, car si elles bénéficient d’un avantage certain au démarrage, celui-ci est vite perdu quand on en vient à parler de vitesse max. Certes, certaines super ou hypercars électriques sont capables d’atteindre des vitesses de plus de 300 km/h comme la Lotus Evija vue récemment sur circuit mettant potentiellement au tapis la plupart de leurs concurrentes thermiques, mais ces Tesla restent malgré tout des voitures de tourisme.

Source : Teslarati