Accueil » Test » Test Marshall Mode II : des écouteurs sans fil trop chers ou trop incomplets

Test Marshall Mode II : des écouteurs sans fil trop chers ou trop incomplets

Avec les Mode II, Marshall s’essaye aux écouteurs true wireless, une première qui arrive sur un marché déjà trop plein. Sans argument béton, difficile pour eux de se placer.

Image 2 : Test Marshall Mode II : des écouteurs sans fil trop chers ou trop incomplets
6/10

Marshall Mode II

Dynamiques, mais incomplets

179,99€ > Fnac
On aime
  • Ecouteurs confortables (compacts et légers)
  • Signature sonore dynamique
  • Des capteurs de pression pour éviter les commandes involontaires
  • Boîtier avec charge sans fil
On n’aime pas
  • Pas de réduction de bruit active
  • Un rendu audio clivant (exit les musiques douces)
  • Des commandes incomplètes
  • Kit mains-libres inutilisable
  • Latence importante
  • Autonomie un peu juste
Verdict :

Marshall arrive après la bataille du true wireless et sans vraiment parvenir à tirer son épingle du jeu. Ses Mode II sont affichés trop cher pour leurs caractéristiques. Dans leur segment de prix, la concurrence est rude et il est surtout difficile de faire l’impasse sur la réduction de bruit active. On salue néanmoins la compacité de ces écouteurs très agréables à emporter partout. Leur design offre un grand confort d’utilisation. Légers, ils se font oublier. Néanmoins, pour le reste les Mode II font tout à moitié bien. L’autonomie est un peu faible, le rendu sonore est clivant, le kit mains libres inutilisable en extérieur et les commandes sont incomplètes. Bref, pour son coup d’essai, le constructeur britannique ne fait pas un carton. Le corollaire est qu’il lui reste une belle courbe de progression pour le prochain modèle.

plus

Après de nombreux casques et enceintes Bluetooth, Marshall a décidé de sauter le pas des écouteurs totalement sans fil avec les Marshall Mode II, présenté en mars dernier. Une première délicate tant le marché est en train de se saturer, notamment sur le segment de prix visé par les Marshall Mode II. Le constructeur britannique a pris son temps avant de se lancer dans la course des écouteurs True Wireless. Une manoeuvre étonnante puisqu’il arrive donc un peu après la bataille. De plus, le nom même des écouteurs sous-entend qu’il y a déjà eu un premier modèle. Faux, il s’agit en réalité des Mode, écouteurs filaires sortis en 2014.

Connu pour ses amplis de guitares et basses, Marshall est une marque emblématique du secteur musical. Une marque à laquelle on souhaite faire confiance en termes d’audio. Ses appareils Bluetooth sont en général de bonne facture. Un design travaillé et un son correct. Surtout, ils sont proposés à des prix attractifs. Pour le tarif des Mode II, on repassera. Reste à voir s’ils sont suffisamment performants pour concurrencer des Jabra Elite 75t, par exemple.

A lire aussi > Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2021

Image 3 : Test Marshall Mode II : des écouteurs sans fil trop chers ou trop incomplets
Marshall Mode II – Crédit : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Prix et disponibilité des Marshall Mode II

Les Marshall Mode II sont disponibles depuis le 18 mars 2021. Leur prix : 179 €. On a connu Marshall plus agressif. Là, il vient se frotter à des habitués comme les AirPods Pro, les Sony WF-1000XM3 dont le prix a baissé avec la sortie des excellents WF-1000XM4, ou encore les Samsung Galaxy Buds Pro. Autant de références qui ont fait leurs preuves et peuvent être achetées les yeux fermés. Pire, les Marshall Mode II font l’impasse sur la réduction de bruit active, contrairement aux modèles précités. Dans ce test, ils débutent donc avec un bel handicap.

Les Mode II offrent un design léger et confortable

Ce que l’on attend d’un produit Marshall c’est avant tout un design marqué. Les Mode II n’y coupent pas. Leur boîtier, particulièrement compact, est gainé d’un faux cuir grainé et surmonté du logo de la marque en relief blanc. À l’intérieur, on découvre les écouteurs et un petit bouton d’association en cuivre qui n’est pas sans rappeler les potards des fameux amplis de Marshall.

Image 4 : Test Marshall Mode II : des écouteurs sans fil trop chers ou trop incomplets
Marshall Mode II – Crédit : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Les écouteurs quant à eux sont sobres. En plastique, ils sont recouverts d’une surface soft touch sur leur partie extérieure. Le « M » de Marshall est inscrit en gros sur chacun d’entre eux. À première vue, ils sont assez lambda et discrets. En revanche, ils sont particulièrement fins, plus que les Elite 75t, et leur poids est ridiculement faible. Comptez 4,8 grammes par écouteur. Une fois installés dans les oreilles, ils se font totalement oublier, offrant un confort rarement vu sur des écouteurs true wireless.

En revanche, ils tiennent tout juste en place. Logés dans la conque, c’est leur seul support. Les embouts en silicone les bloquent peu. Durant nos tests, dans nos oreilles, ils ne bougeaient pas tant qu’on n’y touchait pas. Certifiés IPX5, s’ils sont utilisés de manière active, ils pourraient risque de tomber s’ils sont dans des oreilles trop grandes.

Image 5 : Test Marshall Mode II : des écouteurs sans fil trop chers ou trop incomplets
Marshall Mode II – Crédit : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Quatre tailles d’embouts sont livrées avec : S, M, L et XL. Un choix qui ne propose aucun modèle à mémoire de forme. Dommage, ce sont eux généralement qui procurent la meilleure réduction de bruit passive (on rappelle qu’il n’y a pas d’ANC sur les Mode II).

Contrôle et application : la bonne idée des capteurs à pression

Les Mode II utilisent des contrôles à pression. Une surface sur chaque écouteur permet d’accéder à quelques fonctions. On est loin ici de l’exhaustivité. Seulement quatre commandes sont disponibles. Une tape sur l’écouteur gauche active ou désactive le mode transparence. Une double pression et c’est l’assistant du smartphone qui se lance. De l’autre côté, on met en pause/lecture avec une pression et l’on passe à la piste suivante en tapotant deux fois.

Image 6 : Test Marshall Mode II : des écouteurs sans fil trop chers ou trop incomplets
Marshall Mode II – Crédit : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Les commandes sont donc faméliques et forcent à chaque fois à sortir son smartphone pour moduler le volume ou revenir à la piste précédente, par exemple. Des fonctions auxquelles ont aurait pu accéder si Marshall avait ajouté la pression longue à sa liste.

Comme dit plus haut, les Mode II utilisent un système de capteurs à pression. Ce ne sont ni des boutons ni du tactile. En réalité, ces capteurs sont logés sous les sigles « M ». Une solution qui permet d’éviter les appuis involontaires du tactile et la brutalité du bouton. En revanche, il faut y aller doucement. Impossible d’appuyer brièvement et rapidement sur ces capteurs. Les commandes ne seront pas prises en compte. Ce peut être agaçant quand on doit vite mettre en pause, par exemple. La pressions furtive ne fonctionne pas ou doit être forte, ce qui n’est pas très agréable.

À côté de cela, les Mode II prennent en charge la pause active. Celle-ci se déclenche dès que l’on ôte un écouteur. En revanche, ils ne sont pas multipoints.

Côté application, Marshall ne fait pas dans l’usine à gaz. Marshall Headphones offre trois paramètres : le niveau de batterie, le mode transparence (on/off et modulation de son intensité) et un égaliseur. C’est chiche. Aucune possibilité de changer les fonctions des zones tactiles.

Une rendu audio dynamique, mais clivant

Il existe un son Marshall tout comme il existe un son Bose ou un son Devialet. Les Mode II n’y coupent pas et sont calibrés comme les autres produits de la marque. Le rendu est donc énergique, très rock & roll. Ce n’est pas un mal si c’est maîtrisé. Ici, malheureusement on rencontre plusieurs soucis. Le côté brut du son est gâché par une trop forte sibilance. Un trop-plein d’aigus sur les cymbales notamment qui, répété, peut donner mal à la tête.

À côté de cela, si l’on a un rendu plutôt violent, il n’est pas trop porté sur les basses. Elles sont présentes, mais les médiums et aigus prennent le pas dessus. Un déséquilibre que l’on ne peut pas rattraper avec l’égaliseur de l’application compagnon, pas suffisamment précis.

Image 7 : Test Marshall Mode II : des écouteurs sans fil trop chers ou trop incomplets
Marshall Mode II – Crédit : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

En revanche, la réserve de volume est immense et même si on le porte à 100%, on ne note aucune distorsion.

Le bilan audio est en demi-teinte. Disons que le rendu de ces Mode II ne convient pas à tous les styles. N’espérez pas par exemple en tirer quoi que ce soit avec du classique, du jazz ou des morceaux acoustiques. Les Mode II seront plus à l’aise dans du rock gras ou de l’électro.

Joueurs, fuyez les Mode II

Les amateurs de streaming vidéo le savent, la latence est la bête noire. Les Mode II sont malheureusement à la peine là-dessus. Trop élevée, leur latence génère un décalage entre le son et l’image. Coup de chance, la plupart des services de streaming (Netflix, YouTube, etc.) disposent d’un moteur de compensation qui permet de réduire ce décalage. Et ça fonctionne bien. En revanche, si vous regardez une vidéo depuis un lecteur tiers, ou que vous entreprenez des jeux vidéo avec les Mode II, ce décalage ne sera pas gommé.

Kit mains-libres pour utilisateur au calme

Qui dit écouteurs Bluetooth, dit également kit mains libres. Les Mode II supportent le Bluetooth 5.1 et se connectent très rapidement au smartphone lorsqu’on les sort de leur étui. Une bonne nouvelle pour prendre un appel à la volée. La distance d’utilisation est aussi bonne, environ 10 mètres en intérieur.

Image 8 : Test Marshall Mode II : des écouteurs sans fil trop chers ou trop incomplets
Marshall Mode II – Crédit : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

En revanche, on ne se fait pas comprendre partout de la même manière. En milieu calme, en intérieur, l’interlocuteur entendra distinctement, mais au prix d’un rendu très numérique. En extérieur ou dans un environnement bruyant, ce sont les sons environnants qui gâchent l’expérience. Impossible de les utiliser dans ces conditions. Un constat que l’on fait malheureusement sur la plupart des écouteurs true wireless. Seul le haut du panier parvient le plus souvent à s’en sortir, comme notamment les Bose QC Earbuds (testés ici), vendus 60 € de plus environ.

Mode II : autonomie faible, mais grosse réserve

Marshall promet 5 heures d’autonomie avec une pleine charge. Sur le papier, c’est mieux que les AirPods d’Apple (4h30), mais moins bien que les Jabra Elite 75t (7h30), deux modèles à prix équivalents. Dans les faits, on se rend vite compte que Marshall a été optimiste sur ce point. Au mieux, on s’approche des 5 heures avec le codec SBC. En Aptx, l’autonomie s’écroule beaucoup plus vite.

Image 9 : Test Marshall Mode II : des écouteurs sans fil trop chers ou trop incomplets
Marshall Mode II – Crédit : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Coup de chance, le petit boîtier permet de charger 4 fois les écouteurs. Néanmoins, Marshall nous avait habitués à beaucoup mieux avec ses casques, notamment le Major III Voice qui profite de plus de 60 heures d’autonomie. Pour le cas des Mode II, la faible autonomie est sans doute le prix à payer pour avoir des écouteurs si légers et si compacts.