Accueil » Test » Test Oppo Enco Free 2 : les meilleurs écouteurs pour ceux qui entendent moins bien

Test Oppo Enco Free 2 : les meilleurs écouteurs pour ceux qui entendent moins bien

Les Enco Free 2 sont les derniers écouteurs True Wireless d’Oppo. Après une première version en 2020 qui était encore teintée de quelques défauts, le constructeur chinois entend bien rebattre les cartes.

Image 2 : Test Oppo Enco Free 2 : les meilleurs écouteurs pour ceux qui entendent moins bien
8,5/10

Oppo Enco Free 2

99,99€ > Amazon
On aime
  • Confortables et polyvalents
  • Audio personnalisé
  • Faible latence en mode jeu
  • Le prix !
  • Bonne réduction de bruit active
  • Compatibles iOS et Android
On n’aime pas
  • Kit mains libres utilisable qu'au calme
  • La réduction de bruit adaptative imparfaite
Verdict :

Les Enco Free 2 améliorent sur tous les points leur première génération. Proposés à un tarif encore plus avantageux, ils s’imposent comme l’un des meilleurs modèles d’écouteurs true wireless à moins de 100 €. Tout y est louable ou presque. On a un design confortable et compatible avec le sport. La qualité audio est au top même si votre oreille n’est plus toute jeune (poke la personnalisation). L’autonomie est correcte tout comme la latence qui bénéficie même d’un mode Jeu appréciable. La réduction de bruit active fait aussi son travail malgré sa conception adaptative qui lui fait faire quelques sauts. Le seul point à encore approfondir serait le kit mains libres, inutilisable hors d’un espace calme. Oppo propose ici une belle alternative aux Ear(1) de Nothing ou aux très bons Freebuds 4i.

plus

En 2020, Oppo lançait les Enco Free, des écouteurs true wireless à réduction de bruit active. Affichés à 129 €, il reprenait une bonne partie du design des AirPods d’Apple. Ce n’est pas un mal en soit puisque ces écouteurs demeurent un bon modèle de confort et de prise en main. Néanmoins, malgré leur bonne autonomie, les surfaces tactiles efficaces et un son de bonne facture, les Enco Free pêchaient encore sur quelques points. On parle ici de la réduction de bruit qui était anecdotique ou encore du manque d’application pour les paramétrer sur d’autres smartphones que ceux de BBK Electronics (Oppo, OnePlus, realme).

Les Enco Free 2 gagnent en maturité. Un an plus tard, Oppo a retravaillé leur design, leur son avec Dynaudio, mais a aussi développé leur compatibilité, notamment avec iOS. Cerise sur le gâteau, on a droit à ces évolutions pour 99,99 €. C’est donc un prix de lancement rabattu de 30 € comparé à la première génération. Une aubaine s’ils se montrent à la hauteur de nos attentes.

A lire aussi > Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2021

Oppo a retravaillé le design de ses Enco Free

Si les Enco Free (lire le test de nos confrères de Phonandroid) s’approchaient des AirPods en terme de conception, les Enco Free 2 s’attachent à s’inspirer des AirPods Pro. Ainsi, s’ils conservent les branches qui accueillent les petites batteries, les écouteurs d’Oppo gagnent une protubérence sur la partie haute. Celle-di donne sur un embout en silicone. L’ensemble est bien étudié et colle parfaitement à la morphologie de l’oreille. Tout vient naturellement s’y poser et les canules entrent dans le canal auditif sans forcer, offrant déjà une bonne isolation passive.

Bon point, le poids est contenu. Comptez 4,4 grammes par écouteur, c’est 1 gramme de moins que les AirPods Pro d’Apple. Le confort est assuré des heures durant. Nous les utilisons quotidiennement, soit sur smartphone, soit sur Mac pendant plusieurs heures d’affilée. Nous n’avons jamais rencontré de gêne. Pour couronner le tout, les Enco Free 2 sont résistants à l’eau et à la poussière (norme IP54). Ils tiennent suffisamment bien en place pour être utilisés dans des séances de sport.

Image 3 : Test Oppo Enco Free 2 : les meilleurs écouteurs pour ceux qui entendent moins bien
Oppo Enco Free et Enco Free 2 – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Le boîtier aussi a été revu. Les Enco X sont passés par là. Il est ovale et profilé. Facile à glisser dans une poche, il contient plus de charges que celui des Enco Free. On l’aborde plus bas, mais l’autonomie promise est de 30 heures avec les Enco Free 2, contre 25 heures pour la version précédente.

Commandes tactiles complète, un sans faute pour les Enco Free 2

L’appairage des Enco Free 2 s’effectue rapidement. Pour peu que vous ayez un smartphone Oppo ou OnePlus, la détection est même automatique dans ce cas. Sinon, il suffit de presser sur le bouton d’appairage situé sur le boîtier pour lancer le processus de connexion Bluetooth.

Image 4 : Test Oppo Enco Free 2 : les meilleurs écouteurs pour ceux qui entendent moins bien
Oppo Enco Free 2 – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Pour les commandes, Oppo reprend le système des Enco Free. Il était parfait, pourquoi en changer ? chaque écouteur dispose d’une surface tactile. Une pression active la lecture/pause, une double pression permet de jongler entre les pistes, une triple active le mode jeu/l’assistant vocal, quand la pression longue active la réduction de bruit ou le mode transparence. Enfin, pour être complet, on peut glisser son doigt le long des tiges des écouteurs pour moduler le volume.

Les Enco Free 2 sont compatible iOS et Android avec Hey Melody

Oppo propose l’application Hey Melody pour administrer ses écouteurs. Celle-ci est disponible sur Android et depuis juillet sur iOS. Les Enco Free 2 sont donc pleinement compatibles avec ces deux systèmes. Petite précision, une récente mise à jour interdit son accès aux smartphones Oppo, realme et OnePlus. Pour ceux-ci, on dispose des mêmes réglages que HeyMelody, mais directement dans les paramètres du téléphone.

Image 5 : Test Oppo Enco Free 2 : les meilleurs écouteurs pour ceux qui entendent moins bien
Gestion des Oppo Enco Free 2 sur Find X3 Pro – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

On retrouve des fonctions classiques, comme le paramétrage des commandes tactiles, l’utilisation d’une égaliseur ou encore l’activation de la détection intra-auriculaire qui permet de mettre le contenu en pause quand on ôte les écouteurs.

Mais le plus intéressant de cette application reste les options permettant de personnaliser le rendu audio ou la réduction de bruit active.

Une réduction de bruit qui s’adapte à l’environnement

Oppo fait le pari d’une réduction hybride. Elle peut descendre jusqu’à -42 dB, mais est recalculée en permanence. Cela permet d’économiser au maximum la batterie des écouteurs. Dans les faits, on aurait aimé avoir la main dessus pour forcer la réduction de bruit maximale.

Image 6 : Test Oppo Enco Free 2 : les meilleurs écouteurs pour ceux qui entendent moins bien
Oppo Enco Free 2 – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

En pratique, elle fonctionne particulièrement bien, d’autant plus que l’application permet de renforcer ses performances en analysant la position des écouteurs et la structure du canal auditif. Ici, en tapant sur mon clavier, j’entends par exemple la réduction de bruit gommer progressivement le son des touches jusqu’à ne l’entendre que très faiblement. Il en va de même dans le train. On observe donc une routine, il faut que le bruit à annuler soit répété et régulier. Ainsi, on entendra toujours un marteau piqueur au démarrage avant que les écouteurs ne se chargent d’effacer son bruit.

Autre expérience, un enfant qui crie ou un bébé qui pleure sont des évènements qui passent toutes les barrières de réduction de bruit des Enco Free 2. D’où l’intérêt de laisser la possibilité de verrouiller l’ANC à son niveau maximal. Notons qu’il est possible d’activer le mode transparence pour entendre l’extérieur. Une option qui devient commune et s’avère pratique, notamment en extérieur pour avoir conscience du trafic, par exemple.

Dynaudio aux manettes des Enco Free 2, un son équilibré, mais pas sans artifices

Les Enco Free 2 ne reprennent pas que le design des Enco X sorti en 2020. Pour la seconde fois, Oppo reconduit son partenariat avec Dynaudio, célèbre constructeur audio danois. La conception est assurée par Oppo, Dynaudio ne s’occupant que du réglage des écouteurs, de leur égalisation si l’on veut. Les Enco Free 2 ne renferment pas de composants disruptifs. On a affaire à deux haut-parleurs dynamiques de 10 mm.

Image 7 : Test Oppo Enco Free 2 : les meilleurs écouteurs pour ceux qui entendent moins bien
Oppo Enco Free 2 – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Contrairement aux Enco X, Oppo n’utilise pas ici son codec LHDC, celui qui permettait de profiter pleinement des basses sur ces derniers. On est cantonné au SBC et à l’AAC, mais pour 99 €, difficile de s’en plaindre.

Le rendu sonore n’est pas neutre. Dynaudio met sa patte et parvient surtout à donner une jolie prestation, un effet spectaculaire dès que la musique se lance. Les fréquences sont détaillées sur tout le spectre, pas de mal de crâne en vue, c’est équilibré. L’accent est mis sur les basses et les aigus, ou tout du moins c’est ce que cherche Oppo/Dynaudio. En réalité, les hauts médiums et les aigus sont les fréquences qui bénéficient du plus grand soin. Et ce n’est pas un mal puisque c’est là que l’on récupère la spatialisation du son, sa mise en valeur, notamment pour les voix.

Enco Free 2 : une personnalisation du son idéale

Oppo ne propose pas d’égaliseur dans son application. Seuls quelques profils audio sont disponibles. Cependant, nous avons pu jouer avec « l’amplification personnalisée du son ». Cette fonction se matérialise par un petit test auditif qui va permettre au système de savoir quelles sont les fréquences qu’entend l’utilisateur et d’arranger son spectre en fonction.

Image 8 : Test Oppo Enco Free 2 : les meilleurs écouteurs pour ceux qui entendent moins bien
Personnalisation du son des Oppo Enco Free 2 – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Nous nous sommes prêtés à l’exercice avec ce test dans un environnement très calme. Pour notre part, les médiums sont très amputés. À l’écoute, cela se matérialise par un voile sur ces fréquences, des voix étouffées, notamment. Le son personnalisé mis en place par Oppo nous a permis de retrouver une pleine amplitude auditive. Une opération que nous avons répétée avec des amis, de la famille, de tous âges, pour le même résultat. Un effet waouh garanti et un vrai bon point pour ces Enco Free 2, et d’autres écouteurs OnePlus et Oppo, aussi compatibles avec Hey Harmony.

Un kit mains libres oubliable

Les Enco Free 2 disposent de longues tiges. Celles-ci rapprochent suffisamment la voix des micros pour qu’elle soit audible. Dans le calme feutré d’un bureau, on ne reproche rien au mode kit mains libres des Enco Free 2. Oppo a aussi travaillé sur la réduction de bruit en appel. On constate qu’elle n’est pas aussi bonne qu’en écoute audio, ou tout du moins est-elle aussi dynamique et donc erratique. L’interlocuteur entend absolument tout ce qu’il se passe dans l’environnement du porteur des Enco Free 2, mais par morceau, le temps que les bruits soient gommés. Pleurs d’enfants, machine à café, trafic routier, métro… C’est impossible d’utiliser sereinement ces écouteurs pour appeler sans parler trop fort dans de tels situations. Et c’est sans dire que la voix est aussi effacée, prise dans le tourment des bruits extérieurs.

Latence moyenne, meilleure en mode jeu

La latence est toujours un sujet épineux pour des écouteurs sans fil. Bluetooth 5.2, les Enco Free 2 ne souffrent déjà d’aucune déconnexion et s’utilisent de loin. Nous avons mesuré une latence de 300 ms pour les Enco Free 2. C’est dans la moyenne des écouteurs actuels. Mais c’est aussi trop pour ne pas discerner de décalage entre l’audio et la vidéo. Heureusement, la grande partie des usages multimédias gèrent le décalage induit par le Bluetooth. On pense notamment aux services de streaming tels que YouTube, Netflix ou encore Disney+. Tous disposent de protocoles de décalage de l’image pour qu’elle colle à l’audio en Bluetooth. Dès lors, les Enco Free 2 sont tout à fait utilisables.

Il reste un point épineux : le jeu vidéo. Là, le décalage se fait sentir. Oppo a cependant un mode jeu qui permet de faire chuter la latence à 220 ms, c’est déjà mieux, mais encore trop pour jouer sereinement à des titres compétitifs.

Image 9 : Test Oppo Enco Free 2 : les meilleurs écouteurs pour ceux qui entendent moins bien
Latence normale et en mode jeu des Oppo Enco Free 2 – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Autonomie correcte

Les Enco Free 2 profitent de batteries de 41 mAh dans chaque écouteur. Le boîtier contient pour sa part une batterie de 480 mAh. Oppo promet 4 heures d’écoute sur une charge avec la réduction de bruit activée. Une donnée que nous avons pu dépasser à l’usage avec 5 heures d’autonomie. Les Enco Free 2 ne sont cependant pas les meilleurs en la matière, mais c’est sans compter sur un peu plus de trois charges comprises dans le boîtier de transport des écouteurs. Et ce qui est pratique est qu’en 10 minutes de charge, vous pouvez récupérer 1h30 d’autonomie. La charge complète des écouteurs prend quant à elle 50 minutes. Pas d’induction ici, le boîtier des Enco Free 2 ne dispose que d’un port USB-C, contrairement aux Enco X, plus haut de gamme.

Image 10 : Test Oppo Enco Free 2 : les meilleurs écouteurs pour ceux qui entendent moins bien
Oppo Enco Free 2 – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide