Accueil » Test » Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !

Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !

Depuis le début de l’année, le constructeur realme a lancé plusieurs smartphones offrant un excellent rapport qualité/prix. Aujourd’hui, le realme 7 Pro ne déroge pas à la règle. En effet, pour 300 €, il offre un affichage OLED de qualité et un chargeur de 65 watts qui autorise une recharge complète en seulement 40 minutes !

Image 2 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
8,5/10

realme 7 Pro

On aime
  • Ecran OLED
  • Recharge en 65 watts
  • Lecteur microSD
  • Prise casque
  • Capteurs photo efficaces
  • Mode photo Nuit performant
  • Bonne autonomie
  • Haut-parleurs stéréo
  • Design séduisant
On n’aime pas
  • Ecran 60 Hz
  • Pas étanche
  • Pas compatible 5G
  • Vidéo 4K en seulement 30 images par seconde

Pendant le second trimestre 2020, le constructeur chinois realme lançait – entre autres – deux smartphones de sa série 6, les realme 6 et realme 6 Pro, qui nous avaient particulièrement séduits par leur excellent rapport performances/prix.

Image 3 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
realme 7 Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Moins de 6 mois plus tard, realme revient à la charge avec l’annonce de deux nouveaux smartphones, les realme 7 et realme 7 Pro. Ce dernier, que nous avons pu tester, est disponible pour 329 €, dans une unique version équipée de 8 Go de mémoire et 128 Go d’espace de stockage. Le realme 7 Pro sera disponible dès le 13 octobre, en trois coloris : Horizon Orange, Mirror Blue et Mirror Silver (la version que nous avons reçue).

Image 4 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
realme 7 Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Cette dernière appellation est d’ailleurs quelque peu exagérée, dans la mesure où le revêtement du realme 7 Pro est largement moins réfléchissant que celui d’autres smartphones (tant mieux, car les traces de doigts sont un peu moins visibles !), comme le Samsung Galaxy S20 Ultra ! En fait, tout bien considéré, realme aurait pu appeler ce coloris Matte Silver…

Bon point, si le prix « normal » du realme 7 Pro est déjà très intéressant, le constructeur enfonce le clou en proposant une opération spéciale de lancement, qui permet de faire passer la facture sous la barre symbolique des 300 €. En effet, jusqu’au 19 novembre, une offre de remboursement différé vous permet de bénéficier d’une réduction de 30 €. C’est d’autant plus intéressant que le realme 6 Pro, est encore commercialisé à 349 € (lui aussi avec 8 Go de mémoire et 128 Go de stockage).

Image 5 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
Samsung Galaxy S20 Ultra – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Le realme 7 Pro se distingue de son prédécesseur sur plusieurs points . En effet, il troque l’écran LCD supportant une fréquence de rafraîchissement de 90 Hz par un modèle OLED ne fonctionnant qu’en 60 Hz. Ainsi, le constructeur fait le choix de la qualité d’affichage au détriment de la fluidité ! C’est quelque peu regrettable pour les utilisateurs qui passent la plus grande partie de leur temps à faire défiler des fils d’actualités ou de discussion de haut en bas. An contraire, ceux qui usent et abusent des vidéos en streaming seront aux anges ! Il faudra peut-être attendre le realme 8 Pro pour goûter aux joies de l’OLED en 90 Hz tout en conservant un petit prix…

Image 6 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
L’écran LCD 120 Hz du realme X3 Superzoom vs celui du realme 7 Pro, OLED 60 Hz (luminosité à 100% dans les deux cas)

D’autre part, le capteur photo doté d’un zoom optique 2x du realme 6 Pro disparaît et c’est un zoom numérique jusqu’à 10x qui prend le relais. Mais, d’un autre côté, le chargeur passe de 30 watts à 65 watts sur le realme 7 Pro (et la batterie gagne 200 mAh au passage). Comme nous le verrons plus loin, c’est un avantage non négligeable !

En outre, le realme 7 Pro n’est ni étanche, ni compatible 5G. Bien sur, si les performances de la 4G vous suffisent pour l’instant, ce n’est pas un critère très important. Dans un, deux ou trois ans, lorsque vous changerez à nouveau de smartphone, la 5G devrait être bien installée en France et peut être que de nouveaux services intéressants exploiteront pleinement ses possibilités.

Image 7 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
realme 7 Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Parmi les proches concurrents du realme 7 Pro, on peut citer le OnePlus Nord, que nous avons testé récemment et dont la version 8/128 Go est actuellement en vente pour 399 €. Ce dernier a plusieurs avantages sur le realme 7 Pro, comme un écran OLED supportant une fréquence de 90 Hz, un processeur plus véloce (Snapdragon 765G) et une plus grande pérennité, grâce à la compatibilité 5G.

Parallèlement au realme 7 Pro, le realme 7 affiche, pour sa part, des caractéristiques techniques moins sophistiquées, avec en particulier un écran qui exploite la technologie LCD au lieu de l’OLED, et un processeur Mediatek Helio G95 (une évolution du G90T qui est exploité par le realme 6). Le realme 7 est décliné en trois modèles :

  • 4 Go de mémoire et 64 Go de stockage : 179 €
  • 6 Go de mémoire et 64 Go de stockage : 199 €
  • 8 Go de mémoire et 128 Go de stockage : 249 €

Le realme 7 sera en vente à partir du 21 octobre.

Un design sophistiqué

Dans ses grandes lignes, le realme 7 Pro affiche un design des plus classiques, ni trop épais, ni particulièrement léger. En effet, le smartphone pèse 186 grammes et mesure 6,5 mm d’épaisseur, voire 8,5 mm à l’endroit où se trouvent les capteurs photo arrières (la largeur et la longueur sont de 7,3 cm et 15,9 cm).

Image 8 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
realme 7 Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Si realme ne révolutionne donc pas le genre en termes de mensurations, on peut apprécier l’effort qui a été fait sur la coque arrière (réalisée en plastique). Ainsi, le dos du smartphone est agrémenté d’une petite bande sur laquelle la lumière n’est pas réfléchie de la même façon que le reste de la coque arrière. Cela produit un effet brillant assez séduisant. De plus, la teinte générale, bleu argentée métallique, apporte une touche de modernité.

Image 9 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
realme 7 Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Pour le reste, le realme 7 Pro conserve sa prise audio jack 3,5 mm, qui est placée à côté du port USB de type C et du premier haut-parleur (le second est disposé en haut de l’écran).

Image 10 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !

Comme nous l’avons déjà signalé, l’espace de stockage du realme 7 Pro n’est « que » de 128 Go d’espace de stockage. Toutefois, cela ne pose aucun problème puisque le smartphone peut embarquer une carte mémoire microSD, en plus des deux cartes SIM qui peuvent aussi être équipées. La capacité est ainsi virtuellement illimitée. Ce n’est pas le cas, par exemple, sur le OnePlus Nord…

Un affichage OLED… en 60 Hz !

Pour l’affichage, le realme 7 Pro exploite une dalle OLED de 6,4 pouces. Le rendu visuel est donc particulièrement séduisant, avec de superbes couleurs et des noirs parfaits. Et contrairement à la plupart des smartphones que nous avons pu tester ces derniers mois (certes très souvent vendus deux fois plus cher !), celle-ci ne supporte pas une fréquence de rafraichissement de 90 Hz, mais de seulement 60 Hz. Rappelons au passage que le realme 6 Pro exploitait un écran LCD de 6,6 pouces supportant une fréquence de rafraichissement de 90 Hz.

En revanche, ce n’est pas une surprise de constater que la définition d’affichage est de type Full HD+, soit 2400 x 1080 pixels, car – la aussi – les modèles dotés d’un écran QHD sont vendus beaucoup plus cher. De plus, l’écran est au format 20:9.

Image 11 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
realme 7 Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

La bordure située en bas de l’écran est assez large. En revanche, le poinçon situé (classiquement) en haut à gauche de l’écran, et qui abrite le capteur photo frontal, est des plus discrets. On note que le constructeur n’a pas reconduit le second capteur frontal (grand angle), qui était apparu sur les realme 6 Pro, realme X3 Superzoom et realme X50 Pro. C’est plutôt dommage, car le fait de bénéficier d’un champ de vision particulièrement large au moment de réaliser un selfie peut être intéressant dans certaines circonstances (selfie de groupe ou devant un paysage).

Image 12 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
realme 7 Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Parmi les différents réglages, trois modes d’affichage sont proposés, qui procurent des couleurs douces, vives et éclatantes. Il est également possible de modifier la température des couleurs selon ses préférences : plus chaud (le blanc apparaît alors plus ou moins jaunâtre) ou plus froid (le blanc tire alors vers le bleu).

Nous avons réalisé différentes mesures à l’aide de la sonde X-Rite i1Display Pro Plus. Ils confirment le taux de contraste quasiment infini, car les pixels noirs n’émettent absolument aucune lumière (contrairement aux dalles LCD).

La luminosité maximale relevée est comprise entre 515 et 530 nits, selon le mode d’affichage. Cette valeur n’est pas si éloignée des 600 nits maximum annoncé par le constructeur ! Elle s’avère toutefois sensiblement inférieure à la luminosité maximale mesurée sur le Oppo Reno 4 Pro (595 nits).

Image 13 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
realme 7 Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

En revanche, en ce qui concerne la fidélité des couleurs, le rendu de l’écran du realme 7 Pro est très proche de celui du Reno 4 Pro. En effet, le delta E moyen mesuré est de 3,8 avec le profil d’affichage Doux. Si on passe aux profils Vif ou Eclatant, celui-ci grimpe à 4,3 et 4,4, ce qui traduit des couleurs un peu moins réalistes (ce qui n’était pas complètement inattendu compte tenu du nom de ces profils !). Reste que même en mode Doux, le delta E n’est pas idéal (il devrait être inférieur à 3), ce qui n’est pas vraiment une catastrophe sur un smartphone.

La température des couleurs moyenne est de 6767 en mode Doux, ce qui est très proche de la valeur de référence, de 6500, qui symbolise la température des couleurs à la lumière du jour. En revanche, celle-ci passe à 7667 et 7640 dans les modes Eclatant et Vif, ce qui correspond à un affichage un peu plus froid…

De belles photos, de jour comme de nuit

Le realme 7 Pro est équipé de quatre capteurs photos, dont deux de 2 mégapixels qui ne servent pas à grand chose. Le premier est monochrome – pour des portraits stylisés avec effet Bokeh – alors que le second sert à la réalisation de photos en mode macro. Passons.

Image 14 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
realme 7 Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Les deux autres sont plus intéressants. Le capteur principal a une définition de 64 mégapixels. Il s’agit d’un modèle Sony IMX682. Le second est un ultra grand angle de 8 mégapixels. Ces deux capteurs ont des focales respectives de 26 mm et 16 mm.

Image 15 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
Capteur ultra grand angle
Image 16 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
Capteur ultra grand angle

Les clichés du capteur principal sont réalisés par défaut en 16 mégapixels, grâce à la technologie Quad Bayer, qui permet d’obtenir des clichés de meilleure qualité lorsque la luminosité ambiante est faible. On peut bien sur sélectionner le mode 64 mégapixels, pour réaliser des images hyper précises en plein jour.

Image 17 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
Capteur principal
Image 18 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
Capteur principal

La qualité des photos en plein jour s’avère des plus satisfaisantes, aussi bien avec le capteur principal que le grand angle, même si les clichés issus de ce dernier manquent quelque peu de précision. De plus, le capteur grand angle génère des images dont les couleurs sont plus saturées et donc moins réalistes.

D’autre part, malgré l’absence d’un capteur offrant un véritable zoom optique, le realme 7 Pro s’en tire très honorablement en faisant appel à des zooms 2x et 5x numériques. En effet, les résultats sont plutôt bons pour le premier et « exploitables à la rigueur si on les regarde pas de trop près » pour le second (car la perte de définition est sensible).

Image 19 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
Zoom 2x numérique
Image 20 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
Zoom 5x numérique
Image 21 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
Zoom 2x numérique
Image 22 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
Zoom 5x numérique

Lorsque la luminosité ambiante est très faible, on peut activer le mode Nuit. Ce dernier peut fonctionner en mode automatique (mode IA) ou en mode Pro. Dans ce dernier cas, il est possible d’ajuster à tout moment les réglages portant sur la sensibilité (100 à 6400 ISO) et la vitesse d’obturation (1/64 s à 30 s). On peut aussi modifier la balance des blancs et basculer entre l’autofocus et le focus manuel (AF/MF). Tous ces paramètres sont également disponibles en plein jour, lorsqu’on utilise le mode 64 mégapixels.

Image 23 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
Capteur principal

De nuit, le capteur principal génère des photos d’assez bonne qualité, dans le mode Photo de base, si quelques sources lumineuses se trouvent dans les environs. En revanche, si on bascule en mode Nuit, la qualité passe au niveau supérieur. La luminosité globale de la scène est alors nettement rehaussée, ce qui fait apparaître des détails dans les zones très peu éclairées, et qui renforce aussi au passage la netteté générale des objets.

Ces remarques sont également valables pour le capteur grand angle, avec en plus un net désavantage en mode Photo de base. Il est donc préférable de ne l’utiliser qu’en mode Nuit.

Image 24 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
Zoom 2x

Enfin, pour le zoom numérique, de nuit, il est préférable de s’en tenir à un facteur d’agrandissement de 2x au maximum, en raison de la baisse significative du piqué des images, même à ce niveau. Avec un éclairage correct, les photos peuvent alors faire illusion sur l’écran d’un smartphone.

Image 25 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
Image 26 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !

A l’avant du realme 7 Pro, le capteur frontal a une définition de 32 mégapixels. Celle-ci est deux fois plus élevée que la définition du capteur frontal du realme 6 Pro. Mais, comme nous l’avons déjà indiqué, le capteur grand angle n’est plus au programme.

Les selfies s’avèrent précis, tout comme les photos réalisées en mode Portrait, sur lesquelles l’arrière plan apparaît flouté (l’intensité de l’effet est paramétrable). Pour ces dernières, les contours du visage de l’utilisateur sont plutôt bien repérés.

Des performances suffisantes

A l’instar de son prédécesseur, lancé il y a six mois, le realme 7 Pro est doté d’un processeur Qualcomm Snapdragon 720G. il s’agit d’un modèle doté de 6 cœurs cadencés à 1,8 GHz, complétés par 2 cœurs fonctionnant à 2,32 GHz. La puce est associée à 8 Go de mémoire.

Les scores obtenus par le processeur dans l’appli Geekbench sont de 571 (mono cœur) et 1698 (multi cœur). Ils sont donc très proche des indices obtenus avec le Oppo Reno 4 Pro que nous avons testé récemment (612 et 1796) et qui exploite quant à lui la puce Snapdragon 765G (6 cœurs cadencés à 1,8 GHz, 1 cœur à 2,21 GHz et le huitième fonctionnant à 2,4 GHz). Cette dernière équipe une bonne partie des smartphones commercialisés entre 500 et 700 €.

Image 27 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !

La différence entre les deux puces est plus sensible en 3D, par exemple en utilisant l’appli 3D Mark. Les indices de performance du realme 7 Pro sont alors de 2477 (Sling Shot Extreme – openGL) et de 2295 (Sling Shot Extreme – Vulkan), contre 3289 / 3079 pour le Snapdragon 765G, qui s’avère donc 33% plus véloce en 3D. Le GPU Adreno 618 du Snapdragon 720G est donc légèrement moins performant que l’Adreno 620 du Snapdragon 765G.

Image 28 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
realme 7 Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Cela n’est toutefois pas un gros problème. En effet, dans le jeu PUBG par exemple, les réglages sont automatiquement ajustés sur la qualité HD, avec une fréquence Elevée. Et force est de constater que cela permet d’obtenir une bonne jouabilité, en utilisant le mode hautes performances dans les réglages de la batterie !

Idem avec le jeu Fortnite ! Le jeu adapte automatiquement la qualité graphique au niveau Moyen, en 30 images par seconde. Et si la qualité des graphismes n’est pas optimale, les animations demeurent fluides en toutes circonstances, ce qui permet au final de jouer dans de bonnes conditions.

Image 29 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !
realme 7 Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Les sensations en jeu sont d’autant plus agréables que les deux haut-parleurs du realme 7 Pro délivrent un son stéréo d’assez bonne qualité. Bien sur, les basses sont très en retrait, mais la puissance est au rendez-vous. Cela permet également de regarder des vidéos sans casque audio dans de bonnes conditions.

Enfin, la sécurité est assurée par le traditionnel duo constitué par le lecteur d’empreintes digitales (placé en l’occurrence sous la dalle OLED) et un dispositif de reconnaissance du visage (plus pratique mais moins sécurisé).

Deux jours d’autonomie et recharge éclair

Le realme 7 Pro embarque une batterie de bonne capacité (4500 mAh). Nous avons mesuré son autonomie tout d’abord en utilisant le test intégré à l’appli PC Mark. Dans ces conditions, le smartphone a pu fonctionner 13 heures et 19 minutes (le test s’interrompt lorsque la batterie atteint 20 % de sa capacité), ce qui est pas mal du tout ! Ce score est à comparer à celui obtenu par le realme 6 Pro (même processeur et écran LCD 90 Hz), soit 10 heures et 55 minutes. Le gain est donc de d’environ 20 %. Ces mesures ont été réalisées avec une luminosité ajustée à 200 nits (soit environ 60 % de la luminosité maximale).

Image 30 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !

En pratique, on se rend compte qu’il est assez facile d’atteindre les deux jours d’autonomie. En effet, lors de nos tests en utilisation réelle, le niveau de la batterie était de 45 %, au terme de la première journée. C’est plutôt bien, car en plus des coups de fil, de l’accès aux mails et au Web, une centaine de photos ont été prises, une heure de vidéo en streaming a été visionnée (qui fait perdre 9 % de la capacité de la batterie) et une séance d’une heure de jeu en mode hautes performances a été effectuée (qui fait baisser le niveau de charge de 13 %).

Le second jour, le realme 7 Pro a fait l’objet d’une utilisation plus modérée (sans jeu ni streaming vidéo), mais avec tout de même la capture d’une cinquantaine de photos.

Image 31 : Test realme 7 Pro : écran OLED et recharge hyper rapide pour moins de 300 € !

Enfin, outre son écran OLED, le second gros atout du realme 7 Pro réside dans son chargeur « SuperDart » de 65 watts, qui est le même que celui qui accompagnait le realme X50 Pro que nous avons testé il y a quelques mois. Il permet de retrouver 100% de la capacité de la batterie en un temps record :

  • + 20 % après seulement 5 minutes
  • +38% après 10 min
  • 54% en 15 min
  • 70% en 20 min
  • 82% après 25 min
  • 92% après 30 min
  • 97% après 35 min
  • 99% après 40 min

Le gain est donc très net par rapport à la vitesse de recharge du realme 6 Pro, qui était fourni avec un chargeur de 30 watts. En effet, ce dernier permettait de retrouver environ 83 % de charge en une heure…

Comme on peut le voir, il n’est donc plus absolument nécessaire de connecter le smartphone à une prise électrique pendant toute la nuit, dans la mesure où le temps d’une douche et d’un petit déjeuner suffit pour retrouver un niveau de charge suffisant pour passer la journée !