Accueil » Actualité » Une Tesla Model Y s’écrase dans un entrepôt

Une Tesla Model Y s’écrase dans un entrepôt

Une Tesla Model Y a été gravement endommagée après avoir foncé dans un entrepôt à Orlando, en Californie. Ce n’est pas le premier incident impliquant une Tesla, mais cette fois-ci le pilotage automatique n’est pas en cause…

Dans une vidéo récemment mise en ligne sur Youtube, on peut voir un jeune homme grimper rapidement à bord d’une Tesla. Puis, le véhicule démarre en trombe en direction d’une intersection. Malheureusement, la route est alors parsemée de bosses. Après avoir rapidement accéléré jusqu’à environ 100 km/h, le conducteur perd le contrôle du véhicule.

Tesla Model Y - Crédit : tesla.com
Tesla Model Y – Crédit : tesla.com

Ne parvenant alors pas à freiner suffisamment rapidement, le jeune homme franchit plusieurs arbustes. La voiture finira sa course contre le mur d’un hangar, s’écrasant violement contre celui-ci. Heureusement, plus de peur que de mal. L’inconscient s’en sort indemne, tout comme le personnel de l’entrepôt.

L’accident impliquant la Tesla modèle Y aurait pu être beaucoup plus grave. En effet, traversant brutalement le carrefour, le conducteur aurait pu emboutir une autre voiture et causer de graves dommages corporels. En partageant l’accident sur YouTube, le groupe de jeunes a commis une erreur : Full Throttle TV a également mise en ligne la vidéo, et indique en commentaire que la police leur a demandé de leur fournir celle-ci. La plaque d’immatriculation de la Tesla étant visible, les coupables devraient être rapidement interpellés.

Tesla : les derniers accidents majeurs

Ce n’est pas le premier incident impliquant une Tesla conduite manuellement. En 2020 par exemple, le conducteur d’une Tesla Model 3 perd le contrôle du véhicule à près de 160 km/h. Les débris incandescents de la batterie incendieront une maison située non loin du lieu du crash.

Plus impressionnant encore, un accident à plus de 220 km/h s’est produit en novembre de la même année. Le pilote automatique n’était pas totalement en cause : le conducteur était bien responsable de cette vitesse. En revanche, celui-ci n’ayant pas touché au volant pendant son accélération, l’autopilote a tenté tant bien que mal de garder le cap

On compte cependant un grand nombre d’accidents causés directement par le pilotage automatique de la Tesla. La National Highway Traffic and Safety Administration en recense pas moins de 12, ce qui fait réagir les autorités. Le constructeur risque ainsi une amende de plus de 100 millions de dollars. Toutefois, comme on peut le voir ici, l’autopilote n’est pas toujours en cause

Source : carscoop.com