Intel veut étudier le cerveau pour réduire les accidents de la route

Intel veut explorer le cerveau humain pour rendre les routes plus sures. C’est en tout cas ce que le constructeur de processeurs veut mettre en place, afin de déterminer les phases durant lesquelles un conducteur est concentré, et les moments où ses pensées sont ailleurs.


« Nous essayons de mieux comprendre les gens, ce qu’ils pensent et ressentent », explique Paul Crawford, chercheur chez Intel. Selon lui, connaître la manière de penser et de réfléchir d’un conducteur permettrait d’anticiper les dangers potentiels et de réduire les risques d’accident. Intel planche donc sur des outils capables de mesurer l’activité cérébrale d’un conducteur selon plusieurs paramètres notamment la vitesse. Les mesures sont effectuées grâce à des capteurs infrarouges qui captent les stimulations du cerveau dans la partie le plus à l’extérieur de ce dernier.


Les chercheurs ont donc fait passer différents tests à des sujets sur un simulateur, les faisant conduire à 80 km/h pendant une heure, puis dans un autre test à 400 km/h. En mesurant les différences d’activité cérébrale entre les deux tests, les chercheurs sont donc capables de mieux comprendre les phases durant lesquelles les conducteurs sont concentrés ou plus relâchés. Le but est simple pour Intel : détecter à quels moments le conducteur perd son attention, et trouver un moyen de ramener ses esprits vers la route. « Cela peut être de changer de station de radio, d’augmenter ou de baisser le volume, ou faire ralentir légèrement la voiture pour l’éloigner du véhicule devant », explique Paul Crawford.

Intel analyse les cerveaux

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire