[Test] Panasonic Lumix GM1 : petit mais (très) costaud

Conclusion

Au vu des sorties passées de certains concurrents, on pouvait s’attendre qu’à ce niveau de compacité le GM1 ne soit qu’un appareil gadget dont la taille serait le seul argument, il n’en est rien. Fort de son expérience dans la gamme hybride, Panasonic est en effet parvenu à produire un ensemble boitier-objectif cohérent en terme de volume et à éviter ainsi le principal écueil de la catégorie : des appareils compacts équipés d’objectifs trop volumineux.

Le compromis trouvé encombrement/qualité est étonnant, car, le GM1 est doté d’un capteur solide, de bonnes performances mécaniques et d’un ensemble de fonctions complet. Même les experts en mal de compacité devraient y trouver leur compte.

Il leur faudra certes accepter quelques limitations. Premièrement, l’appareil n’est pas taillé pour la photo/vidéo d’action en faible luminosité. Deuxièmement, les nécessités de la miniaturisation de l’objectif provoquent des apories plus ou moins sérieuses dans les domaines de la macro, du portrait, et de la mise au point manuelle.

Cependant, la qualité globale est vraiment étonnante vu le volume de l’ensemble et la compatibilité avec une gamme optique large et complète permettra aux aficionados de pallier à la plupart des limites évoquées tout en conservant un niveau raisonnable d’encombrement.

Prix : 670 euros environ pour Lumix DMC-GM1KEF-S + Objectif 12-32 mm f/3.5-5.6

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire