[Test] Nikon D750 : le plein format idéal ?

1 : Un boitier robuste et compact 2 : Un pilotage aisé, complet et bien pensé 3 : Un boitier réactif et silencieux 4 : Une qualité d’image superlative 5 : Un mode vidéo bien étudié

Conclusion : l’excellent boitier généraliste d’un leader retrouvé

En se plaçant dans la lignée du D700, le D750 se devait d’afficher des performances de très haut niveau et c’est le cas. En effet, la qualité d’image est vraiment excellente, les performances mécaniques combleront la plupart des experts et des pros, et le mode vidéo est équilibré (autofocus mis à part).

La conception générale parvient à réaliser le tour de force d’intégrer ces qualités dans un boitier compact et confortable à l’usage. Cerise sur le gâteau, le coût du dernier né de Nikon est particulièrement étudié et son rapport qualité/prix est pour l’instant sans équivalent.

La marque japonaise, qui avait accumulé ces dernières années un certain retard sur ses principaux concurrents (Canon principalement), a clairement retrouvé sa place de leader technique en photo numérique haut de gamme, tout en ne souffrant plus de cet excès de confiance qui la conduisait à négliger la compétitivité économique de son matériel, et ce D750 en est une nouvelle preuve. On attend donc avec impatience la réplique (une réelle baisse de prix du futur remplaçant du 5D MKIII serait par exemple une bonne idée).

Sommaire :

  1. Un boitier robuste et compact
  2. Un pilotage aisé, complet et bien pensé
  3. Un boitier réactif et silencieux
  4. Une qualité d’image superlative
  5. Un mode vidéo bien étudié
  6. Conclusion : l’excellent boitier généraliste d’un leader retrouvé