Accueil » Actualité » Covid-19 : le port du masque est plus important que la distanciation sociale en intérieur

Covid-19 : le port du masque est plus important que la distanciation sociale en intérieur

Le virus de la Covid-19 se transmet bien plus facilement en intérieur qu’en extérieur. Selon une nouvelle étude, le port du masque serait plus efficace et plus important en intérieur que la distanciation sociale pour éviter d’être contaminé.

Depuis le début de la pandémie de Covid-19 l’année dernière, les experts avertissent que le virus SARS-CoV-2 se transmet plus facilement et plus rapidement en intérieur qu’en extérieur. La ventilation naturelle extérieure est effectivement très efficace pour disperser les particules contaminées en suspension dans l’air. À ce sujet, des chercheurs du MIT ont créé un site pour calculer les risques de transmission en intérieur.

Image 1 : Covid-19 : le port du masque est plus important que la distanciation sociale en intérieur
Des mesures sanitaires dans un restaurant – Crédit : Galen Crout / Unsplash

En France, il est recommandé de respecter la distanciation sociale en respectant une distance d’au minimum 1 mètre, voire 2 mètres avec les autres. D’après une nouvelle étude du MIT, cette distanciation sociale ne serait pas aussi importante que le port du masque en intérieur. Les chercheurs ont effectivement découvert qu’une distance de 2 mètres ne protège pas à elle seule des risques de contamination. Le port du masque reste le geste barrière principal à respecter.

« On n’est pas plus à l’abri des agents pathogènes aéroportés à 18 mètres qu’à 2 mètres » dans des espaces intérieurs mélangés

Dans leur étude, les chercheurs du MIT expliquent que : « dans les espaces bien mélangés, on n’est pas plus à l’abri des agents pathogènes aéroportés à 18 mètres qu’à 2 mètres ». Bien entendu, la propagation de ces agents dépend de la ventilation de l’espace intérieur ainsi que de la taille, du nombre de personnes présentes et de leur activité. Il est donc impossible de déterminer avec précision l’efficacité de la distanciation sociale dans des conditions qui ne sont jamais identiques.

Les deux chercheurs du MIT, Martin Bazant et John Bush, ont précisé que : « notre modèle théorique quantifie la mesure dans laquelle le risque de transmission est réduit dans les grandes pièces avec des taux de renouvellement d’air élevés, augmenté pour des activités respiratoires plus vigoureuses et considérablement réduit par l’utilisation de masques de protection ». Ils ont ainsi créé une simulation d’un espace intérieur qui présente des risques élevés de transmission du SARS-CoV-2. Par exemple, si une personne infectée voyage dans un avion avec 100 autres passagers, ces derniers risquent d’être contaminés en seulement 70 minutes. Cependant, le port du masque leur permettrait de rester protégés pendant 54 heures.

Enfin, les chercheurs du MIT ne disent pas que la distanciation sociale est inefficace, mais seulement que le port du masque qui bloque 99 % des particules reste la mesure la plus efficace pour lutter contre la Covid-19, surtout en intérieur. D’ailleurs, la transmission du SARS-CoV-2 en intérieur est l’une des causes principales des 148 millions de cas dans le monde. Il y a quelques mois, une étude confirmait effectivement que les restaurants, les salles de sport, les hôtels et les cafés sont les endroits les plus risqués.

Source : CNET