Accueil » Actualité » Microsoft accuse Sony d’avoir payé pour bloquer l’ajout de jeux au Xbox Game Pass

Microsoft accuse Sony d’avoir payé pour bloquer l’ajout de jeux au Xbox Game Pass

Image 1 : Microsoft accuse Sony d'avoir payé pour bloquer l'ajout de jeux au Xbox Game Pass

L’annonce du rachat d’Activision Blizzard par Microsoft pour 68,7 milliards de dollars a fait grand bruit en début d’année. Depuis, différentes autorités de régulation examinent l’accord, cherchant à savoir si cette acquisition ne s’apparente pas à de la concurrence déloyale susceptible de nuire à la diversité de l’offre vidéoludique. Déterminé à faire capoter le rachat, Sony craint notamment que la franchise très rentable Call of Duty devienne une exclusivité Microsoft. Une manœuvre hautement anticoncurrentielle à ses yeux qui pousserait les joueurs à s’éloigner de la PlayStation au profit du PC et des Xbox.

De son côté, Microsoft martèle qu’il ne compte pas faire de la franchise une exclusivité, arguant notamment que le manque à gagner serait bien trop important sans les consoles de Sony. Pour étayer sa défense, la firme de Redmond dénonce en outre les agissements supposés de son rival auprès du Conseil administratif brésilien pour la défense économique (CADE) qui examine de près le dossier.

À lire > Activision annonce qu’il va relancer de vieux jeux grâce à Microsoft

Xbox Game Pass : Microsoft dénonce des « droits de blocage »

Microsoft accuse ainsi Sony d’avoir conspiré pour s’assurer que certains jeux n’intègrent pas le catalogue du Xbox Game Pass. « La capacité de Microsoft à développer le Game Pass a été entravée par la volonté de Sony d’inhiber une telle croissance. Sony paie des ‘droits de blocage’ afin d’empêcher les développeurs d’ajouter du contenu au Game Pass et à d’autres services d’abonnement concurrents », déplore Microsoft.

Microsoft estime que Sony « ne veut pas que des services d’abonnement attrayants menacent sa domination sur le marché de la distribution numérique des jeux sur console », comme le Xbox Game Pass, qui a inspiré la refonte de PlayStation Plus. « Autrement dit, Sony s’insurge contre l’introduction de nouveaux modèles de monétisation pouvant remettre en cause son modèle économique », accuse Microsoft.

Concernant les craintes de Sony relatives à l’exclusivité de certaines licences, le géant de Redmond dénonce une sacrée incohérence tant les exclusivités PlayStation sont au cœur de la stratégie de l’entreprise japonaise depuis moult années.

Source : CADE