Accueil » Actualité » En 2023, la NASA ira chercher de l’eau sur la Lune avec son rover VIPER

En 2023, la NASA ira chercher de l’eau sur la Lune avec son rover VIPER

La NASA vient d’annoncer que le décollage de son rover lunaire VIPER est prévu pour la fin de l’année 2023. L’objectif de sa mission sera de trouver des traces d’eau, de glace et d’autres ressources au niveau du pôle Sud de la Lune.

Le Volatiles Investigating Polar Exploration Rover, plus connu sous le nom de VIPER, est le premier rover robotisé que la NASA se préparer à envoyer sur la Lune. Contrairement à Apollo qui était le rover lunaire d’exploration utilisé par les astronautes, VIPER se déplace tout seul comme Perseverance qui vient de réussir à créer de l’oxygène sur Mars. L’agence spatiale américaine a annoncé que le décollage de VIPER est prévu pour la fin de l’année 2023.

Le rover lunaire VIPER
Le rover lunaire VIPER – Crédits : NASA Ames / Daniel Rutter

VIPER jouera un rôle important pour le programme Artemis qui consiste à renvoyer des astronautes sur la Lune d’ici 2024. D’ailleurs, SpaceX a obtenu le mois dernier le contrat pour l’atterrisseur lunaire de la mission Artemis. L’objectif du rover VIPER est de partir à l’exploration du pôle Sud de la Lune. Il doit effectivement trouver de l’eau (ou de la glace) et d’autres ressources que les astronautes pourraient éventuellement exploiter.

Le petit rover lunaire VIPER aura une mission très importante sur la Lune

Comme nous vous l’avions annoncé il y a plusieurs années, VIPER est un véhicule autonome de la taille d’une voiturette de golf. Il peut donc se déplacer facilement à la surface de la Lune. Les conditions ne sont évidemment pas aussi extrêmes que celles de Mars. VIPER sera équipé de phares pour explorer les zones les plus sombres de notre satellite naturel.

En effet, la NASA a précisé que : « ces zones n’ont pas vu la lumière du Soleil depuis des milliards d’années et sont parmi les zones les plus froides du système solaire ». D’ailleurs, VIPER fonctionne à l’énergie solaire. Cela signifie qu’il devra alterner entre les zones les plus éclairées et les plus sombres pour se recharger.

De plus, le petit rover lunaire possède quatre instruments pour l’aider dans sa mission. Il a une perceuse à glace, un marteau, un spectromètre du proche infrarouge et un spectromètre de masse. Bien entendu, tous ces instruments seront rigoureusement testés sur Terre avant le décollage de VIPER dans deux ans.

Source : SlashGear