Accueil » Actualité » Pixel 8 : leurs spécifications auraient déjà fuité

Pixel 8 : leurs spécifications auraient déjà fuité

Un mois après la sortie des Pixel 7 et Pixel 7 Pro, les rumeurs autour de leurs successeurs bruissent déjà. Ces derniers embarqueraient notamment un nouveau processeur.

Image 1 : Pixel 8 : leurs spécifications auraient déjà fuité
Pixel 7 © Google

Le 6 octobre dernier, Google a lancé les Pixel 7 et Pixel 7 Pro respectivement vendus 649 € et 899 €. Les premiers tests ont eu à peine le temps d’éclore en ligne que les premières rumeurs sur la future génération ont déjà été publiées.

Selon WinFuture, Google planche sur deux smartphones portant les noms de code « Shiba » et « Husky ». Nos confrères reconnaissent ne pas savoir quels modèles se cachent derrière ces noms obscurs. Mais leurs spécifications semblent indiquer qu’il s’agit de deux futurs flagships.

Les deux modèles disposent d’un nouveau processeur fabriqué par Google et Samsung. Nommé Zuma, ce SoC embarque le même modem 5G G5300 que l’on retrouve déjà sur la gamme actuelle. Le SoC pourrait être une variante de la puce Exynos 2300 de Samsung. Toujours sous le capot, Shiba et Husky disposent chacun de 12 Go de mémoire vive à l’instar du Pixel 7 Pro que nous avons testé ici.

Déjà des fuites pour les Pixel 8 ?

Concernant l’affichage, le Shiba (possiblement le Pixel 8) a une définition de 1080 x 2268 pixels. De son côté, l’écran du Husky (possiblement le Pixel 8 Pro) est de 1344 x 2822. Une définition moindre par rapport aux modèles actuels, ce qui laisse songeur. Pour rappel, le Pixel 7 est doté d’un écran de 1080 x 2400 tandis que le Pixel 7 Pro affiche 1440 x 3120.

Évidemment, tout ceci est à prendre avec des pincettes. WInFuture assure tout de même que ces deux modèles sont des smartphones au design classique, excluant ainsi les pliables ou les tablettes. Si elle ne désigne pas les Pixel 8, cette fuite pourrait concerner les déclinaisons du futur Pixel 7a, voire même du Pixel 7 Ultra, un smartphone très haut de gamme qui serait dans les cartons du constructeur. Il pourrait aussi simplement s’agir de« plateformes de test de l’équipe matérielle de Google », soulignent nos confrères.