Accueil » Actualité » Star Wars : pourquoi Dark Maul a vaincu Qui-Gon aussi facilement ?

Star Wars : pourquoi Dark Maul a vaincu Qui-Gon aussi facilement ?

Dans La Menace Fantôme, Qui-Gon est terrassé par Dark Maul. Comment un Maître Jedi aussi aguerri a-t-il pu être vaincu aussi facilement par un apprenti Sith ? Voici quelques éléments d’explication.

Image 1 : Star Wars : pourquoi Dark Maul a vaincu Qui-Gon aussi facilement ?
Qui-Gon Jin vaincu par Dark Maul – Crédit : Lucasfilm

Qui-Gon Jinn est un Maître Jedi fascinant. Épris de sagesse, il parvient à atteindre l’immortalité en se réincarnant en spectre de Force. Un savoir qu’il transmettra à Yoda puis à Obi-Wan. Sa mort brutale dans l’épisode I a toutefois laissé de nombreux fans incrédules, lesquels se demandant comment un Maître Jedi aussi chevronné a-t-il pu être vaincu par un apprenti Sith. Il existe plusieurs raisons logiques qui expliquent aisément ce dénouement tragique.

Qui-Gon n’avait jamais affronté de guerrier Sith avant Maul

Les Sith avaient disparu de la place publique depuis un millénaire à l’époque du film. Qui-Gon n’en avait encore jamais affronté auparavant à l’instar de la majorité de ses collègues Jedi. Dès lors, même si les adeptes du côté lumineux s’entraînaient durement à combattre avec un sabre laser, ils étaient rarement confrontés, pour ne pas dire jamais, à des adversaires maniant le sabre avec autant d’expertise.

Plus globalement, les Jedi n’avaient pas été formés outre-mesure au combat contre les Seigneurs Sith, la menace étant considérée comme éteinte depuis longtemps. D’où les difficultés d’un Qui-Gon vieillissant face à la rage de vaincre de Dark Maul.

Ce dernier s’est entraîné durement depuis son plus jeune âge à combattre dans le but ultime de tuer des chevaliers Jedi. Initié par Palpatine, Maul applique à merveille le Juyo, la forme VII où l’agressivité se met au service du duelliste pour asséner des coups rageurs et imprévisibles. Puisant dans le côté obscur, cette forme associe la vitesse et les coups bas (comme les coups de pied), tout étant permis pour déstabiliser l’adversaire. Le Zabrak la sublime en utilisant un double sabre laser (la sous-forme Zez’Kai).

À lire > Star Wars : Liam Neeson (Qui-Gon Jinn) a conservé son sabre laser de La Menace Fantôme

Qui-Gon surclassé par la forme de combat de Maul

Qui-Gon est quant à lui un adepte de la forme IV du combat au sabre laser, l’Ataru. Un style agressif où le duelliste puise dans la Force pour asséner des coups très rapides tout en anticipant les mouvements adverses. Purement offensive, cette forme est très énergivore. L’Ataru ne se concentrant pas sur la défense, Qui-Gon n’avait jamais eu à se défendre aussi si longtemps lors d’un duel. Face à Maul, il perd ainsi beaucoup d’énergie à mesure que le combat avance. De quoi expliquer en partie sa déroute.

Maul avait compris qu’il fallait séparer les deux Jedi pour les éliminer un par un. Après avoir isolé Kenobi derrière une barrière énergétique, il peut se concentrer sur Qui-Gon. Et l’étau se resserre sur le Jedi, l’amplitude du double sabre le faisant reculer. Se contentant de parer, il finit par être pris au piège. Maul utilise alors la poignée de son sabre pour étourdir le Jedi et lui asséner ensuite le coup fatal.

Déchaîné, Obi-Wan parvient ensuite à briser en deux le sabre du Sith. En très mauvaise posture au bord d’un puits d’aération, il retourne la situation grâce à la Force et finit par trancher Maul en deux. Après sa victoire, Obi-Wan abandonnera la forme de combat IV qui a été fatale à son maître. Il optera pour une forme bien plus défensive : le Soresu. Celle-ci lui permettra notamment de venir à bout d’Anakin.