Accueil » Test » [Test] Garmin Forerunner 645 Music : let’s dance

[Test] Garmin Forerunner 645 Music : let’s dance

Image 2 : [Test] Garmin Forerunner 645 Music : let's dance
9/10

Garmin Forrerunner 645 Music

425€ > Amazon
On aime
  • Design
  • Polyvalence et fonctionnalités
  • La partie musique
On n’aime pas
  • Autonomie en légère baisse
Verdict :

La Garmin 645 Music est une petite bombe. Belle légère et surtout… bourrée de fonctionnalités. C’est simple, à un prix nettement inférieur à la Fenix 5 du même Garmin elle présente un niveau d’équipement presque similaire. Moins pro que son ainée, elle se distingue pourtant en offrant deux fonctionnalités majeures : la musique embarquée et le paiement sans contact. C’est assurément l’un de nos coups de cœurs de l’année.

plus

Sortie au printemps, la Garmin 645 Music laissait entrevoir quelques belles promesses : une montre complète avec des fonctionnalités assez inédites (musique et paiement sans contact), le tout à un prix « raisonnable » compte tenu du niveau d’équipement. Après plus de deux mois de test, nous pouvons confirmer que la promesse est tenue.

5 raisons de craquer (ou pas) pour la Garmin 645 Music

Oui – Pour son design hybride sport/casual

Image 3 : [Test] Garmin Forerunner 645 Music : let's dance

Garmin n’a pas toujours été à la fête en matière de design. Mais depuis qu’il a trouvé la bonne recette (avec la première Fenix, en 2016) l’équipementier américain ne cesse de marquer des points en la matière. Chaque nouvelle montre de sport reprend les traits désormais bien connus de la Fenix pour les adapter légèrement. Pour la 645 Music cela se traduit par une lunette en acier inoxydable, les cinq boutons traditionnels, le tout dans un format ultra compact de 38mm qu’on sent à peine une fois portée au poignet. Avec la 645 Music, Garmin a trouvé le bon compromis avec une montre qui ne rechigne pas à revendiquer son origine sportive mais qui se porte aussi très bien à la ville. En plus d’être plutôt agréable à l’œil, la montre connectée est aussi plaisante à porter et surprend par sa légèreté.

Oui – Une montre très polyvalente

Le constructeur américain a l’habitude de barder ses montres milieu et haut de gamme d’une flopée de fonctionnalités. Il est possible de les découper en trois catégories :

  • Les fonctions purement sportives
  • Les fonctions liées à la santé et à la forme du coureur
  • Les fonctions gadget

Image 4 : [Test] Garmin Forerunner 645 Music : let's dance

Les fonctions sportives sont évidemment les plus importantes. Avec sa 645 Music Garmin couvre une grande variété de sport et d’activités physiques, à commencer par le tryptique : course à pied, vélo natation. Mais une dizaine de profils étendent la prise en charge à des activités plus confidentielles (aviron, ski de fond, paddle, yoga…). La plupart d’entre elles se basent sur le GPS et le cardio de la montre et ajoutent un algorithme pour déterminer le type d’effort. A ce titre notons que les utilisateurs les plus exigeants reprochent parfois au constructeur un manque de précision sur ces deux instruments de mesure. Pour notre part, et dans le cadre d’une activité physique non professionnelle, les performances de la montre nous ont paru tout à fait honnêtes. Surtout, sans être une montre haut de gamme/pro, la 645 Music intègre quelques métriques relativement poussées, notamment en course à pied (temps de contact au sol, oscillation verticale, dénivelé).

La partie forme et santé de la montre est celle qui a le plus évolué. En la matière, la 645 Music reprend l’essentiel des fonctionnalités de la Garmin Fenix 5, le haut de gamme de la marque. Suivi du sommeil, estimation de la VO2 max, analyse de la charge d’entrainement et prévision du temps de récupération nécessaire, les fonctionnalités sont nombreuses et bien gérées. Pour la VO2 max et le temps de récupération, il s’agit bien sûr d’indications qui n’ont pas de fiabilité scientifique mais que les coureurs attentifs seront adapter en fonction de leur propres ressentis.

Les dernières fonctionnalités de la montre concernent la gestion de la musique et le paiement sans contact. Nous y reviendrons.

Non – L’écran n’est pas tactile et l’autonomie est à la baisse

Image 5 : [Test] Garmin Forerunner 645 Music : let's danceLa politique de Garmin en matière d’écran tactiles semble claire : l’interface tactile est réservée aux modèles d’entrée de gamme. Dès lors qu’on atteint un certain niveau de performances, celui-ci disparaît au profit des traditionnels boutons. Ce choix peut s’entendre mais sur un modèle qui demande autant de manipulations (notamment parce qu’on y commande sa musique) 

L’autre (léger) regret concerne l’autonomie de la montre. Selon le constructeur celle-ci serait de 14h en mode GPS et 5h une fois la musique activée. Bien que l’autonomie soit variable en fonction des conditions météo et de l’utilisation de la montre nos tests ont révélé des résultats un peu inférieurs aux prévisions. Rien de rédhibitoire cependant. Lors d’une utilisation classique (2 à 3 sorties par semaine), on recharge sa montre une fois par semaine. En revanche, la recharge passe par le port propriétaire du constructeur. Etonnamment, Garmin a repris la pince de la Forrunner 235 et n’a pas utilisé le dernier modèle de port embarqué sur les Fenix 5 et Vivoactive 3

Oui – Pour l’ajout (réussi) de la partie musique 

Image 6 : [Test] Garmin Forerunner 645 Music : let's dance

Comme son nom l’indique, la Forrunner 645 Music a pour principale caractéristique d’ajouter une partie « musique » à la montre de Garmin. C’est une première chez l’équipementier américain et c’est tout sauf une fonctionnalité anodine. En effet, pouvoir écouter de la musique depuis sa montre permet aux coureurs de pouvoir laisser leur smartphone (souvent encombrant) à la maison. Encore faut-il que l’importation et l’écoute de la musique soient rendues faciles. Pour le coup, Garmin s’en sort bien dans les deux cas.

L’appairage du casque Bluetooth est un jeu d’enfant, il ne prendra pas plus de deux minutes et la montre donne la marche à suivre. L’ajout de musique, lui, n’est pas plus complexe mais nécessite de passer par le logiciel Garmin Express (Mac ou PC). Ensuite, il suffit de glisser/déposer jusqu’à 3,6 Go de morceaux et de lancer une synchronisation pour que la musique passe de l’ordinateur à la montre. Les principaux formats audio sont supportés ici, à l’exception des formats non compressés comme le FLAC, ce qui est regrettable.

Non testé : Garmin Pay

Avec la musique, le paiement sans contact est l’autre nouveauté majeure intégrée par Garmin dans la 645. Malheureusement, les conditions (assez strictes) de son déploiement en France ne nous ont pas permis de tester le service. Il faut bien sûr être client d’une banque partenaire (Crédit Mutuel en l’occurrence). Mais Garmin travaille depuis des mois à l’extension de ce service et nul doute que la liste des banques partenaires devrait s’allonger avec le temps. Quoi qu’il en soit, s’il ne s’agit pas d’une fonctionnalité primordiale, le paiement sans contact est un plus qui devrait équiper de plus en plus de gagdets.