Test Microsoft Surface Laptop 5 15 pouces : un ultrabook qui s’essouffle trop vite !

Le Surface Laptop 5 est la nouvelle version de l’ultrabook “classique” de Microsoft. Hormis le processeur Intel de 12eme génération, il apporte des évolutions minimes, aussi bien en terme de design que d’équipement interne.

Image 1 : Test Microsoft Surface Laptop 5 15 pouces : un ultrabook qui s'essouffle trop vite !
7/10

Microsoft Surface Laptop 5

  • ordinateur portable microsoft surface…
    1,369.63€
  • 1,369.63€
    Voir l’offre
  • 1,369.99€
    Voir l’offre
  • 1,369.99€
    Voir l’offre
On aime
  • Haute définition d'affichage
  • Performances de l'écran
  • Connectique complète et pratique
  • Recharge rapide de la batterie
On n’aime pas
  • Performances minimales
  • Autonomie limitée
  • Webcam 720p
  • Dalle LCD brillante
  • Pas de lecteur d'empreintes digitales
Verdict :

Avec un design qui n’a pas évolué depuis le Surface Laptop 4 et des différentes (très) minimes en termes d’équipement, le Surface Laptop 5 a du mal à s’imposer ! Si son écran procure satisfaction, en affichant des images précises et de qualité, on ne peut pas en dire autant de sa puce Intel de douzième génération . Si on ajoute à cela une faible autonomie et une Webcam qui n’offre pas la précision que l’on est en droit d’attendre fin 2022/début 2023, on ne peut être qu’un peu déçus par cet ultrabook. Pour seulement 1154 €, on peut se tourner ver le Surface Laptop 4, toujours en vente sur le site de Microsoft et doté d’une puce AMD Ryzen 7…

Le Surface Laptop 5 est le dernier PC portable “classique” en date de Microsoft. Sa conception diffère donc de la tablette vedette du constructeur, la Surface Pro, puisque son clavier n’est pas détachable. Le seul point commun réside dans son écran tactile.

L’ultrabook est disponible en deux formats : avec un écran LCD de 13,5 ou de 15 pouces. Le modèle 15 pouces n’est proposé qu’avec une puce Intel de douzième génération (nom de code Alder Lake), le Core i7-1255U en l’occurrence. En revanche, le Surface Laptop 5 de 13,5 pouces peut abriter le même Core i7 ou le processeur Core i5-1235U. Dans les deux cas, il s’agit donc des puces à très basse consommation électrique (série U), offrant des performances modestes. Pour les autres composants internes, on a le choix entre 8 Go, 16 Go ou 32 Go de mémoire et un SSD de 256 Go, 512 Go ou 1 To.

Le Surface Laptop 5 que nous avons testé – au format 15 pouces – est un des modèles haut de gamme. Il est proposé à 2079 € tout de même, avec le Core i7, 16 Go de mémoire et un SSD de 512 Go. Si on pense avoir besoin de plus de mémoire (32 Go) et d’un espace de stockage plus important (1 To), il faudra investir la somme rondelette de 2739 € !

Les deux version plus abordables, proposées à 1529 et 1749 €, sont équipées de 8 Go de mémoire et avec un SSD de 256 ou 512 Go.

Image 2 : Test Microsoft Surface Laptop 5 15 pouces : un ultrabook qui s'essouffle trop vite !
Microsoft Surface Laptop 5 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Pour le même prix que la configuration que nous avons reçue, Huawei propose son Matebook X Pro. La version 2022 de ce PC portable est équipée de la puce Core i7-1260P d’Intel, d’un écran tactile haute définition de 14,2 pouces, au format 3:2 lui aussi et supportant une fréquence de 90 Hz. De plus, cet ultrabook s’avère très léger : 1,26 kg seulement (lire notre test du Huawei Matebook X Pro 2022).

On peut citer d’autres concurrents, comme le Dell XPS 15 9520 (et sa déclinaison en 13,3 pouces que l’on peut mettre en face du petit Surface Laptop). Mais, le XPS 15 (15,6 pouces) peut embarquer un équipement nettement plus performant, avec en particulier un processeur Intel Alder Lake H (Core i5-12500H ou Core i7-12700H) et une puce graphique Nvidia GeForce RTX 3050 Ti. Dell propose même une version de son XPS 15 avec un écran OLED. Seul problème, à par le Dell XPS 15 d’entrée de gamme, proposé à 1499 € et équipé d’un écran Full HD (au format 16:10), d’une puce Intel Core i5-12500H, de 16 Go de mémoire et d’un SSD de 512 Go, les autres modèles sont bien plus onéreux que le Surface Laptop 5 (lire notre test du Dell XPS 15 9520).

Un design sobre et efficace

Le châssis du Surface Laptop 5 est réalisé en aluminium. Avec sa finition noire, il offre un niveau de finition très appréciable. On peut juste regretter certains choix pour le moins étonnants de la part de Microsoft.

Par exemple, seul le Surface Laptop 5 15 pouces d’entrée de gamme (avec 8 Go de mémoire et SSD de 256 Go) est disponible en couleur platine (gris). Seule la couleur noire est proposée pour les autres versions de l’ultrabook. Pourquoi les deux coloris ne sont ils pas disponibles pour tous les modèles ?

Image 3 : Test Microsoft Surface Laptop 5 15 pouces : un ultrabook qui s'essouffle trop vite !
Microsoft Surface Laptop 5 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

D’autre part, seul le Surface Laptop au format 13,5 pouces de couleur Platine peut disposer d’un repose poignet en Alcantara, un tissu particulièrement doux et chaleureux. Il a en outre l’avantage de ne pas du tout retenir les traces de doigts. Il est donc dommage que cette option ne soit pas disponible sur le Surface Laptop 15 pouces.

Le PC portable n’est ni lourd, ni particulièrement léger. En effet, il pèse 1,57 kg, ce qui le situe dans la moyenne. En effet, les PC portables équipés d’un écran de 15,6 ou 16 pouces (légèrement plus grands donc !), comme Huawei Matebook D 16 2022, le Dell XPS 15 9520 ou le Dell Inspiron 16 Plus pèsent entre 1,7 et 1,9 kg. En revanche, certaines configurations récentes, comme l’Acer Swift Edge ou le LG Gram 16Z90Q, ne pèsent que 1,2 kg malgré leur écran de 16 pouces (lire notre test de l’Acer Swift Edge).

Image 4 : Test Microsoft Surface Laptop 5 15 pouces : un ultrabook qui s'essouffle trop vite !
Microsoft Surface Laptop 5 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Le Surface Laptop 5 15 pouces mesure 34 x 24,4 x 1,47 cm. Son clavier offre une frappe agréable et dispose de touches rétro éclairées (3 niveaux d’intensité), mais aucun pavé numérique. Il est complété par un pavé tactile de bonne taille.

  • Les meilleurs Chromebooks en 2022 : notre comparatif complet

Sur le côté droit du PC portable, on trouve un connecteur propriétaire (voir photo ci-dessus). Appelé Surface Connect, il s’agit d’un connecteur d’alimentation mis au point par Microsoft, qui permet au câble d’alimentation d’être maintenu en place par aimantation. Certes, il offre l’avantage de se détacher facilement si on se prend les pieds dans le câble, ce qui permet de ne pas entrainer le PC portable et éventuellement de le faire tomber. Mais ce dispositif n’est pas si pratique que ça dans les faits. En effet, comme l’aimantation n’est pas très puissante, le câble a tendance à se détacher assez régulièrement, par exemple dès qu’on désire juste déplacer légèrement le Surface Laptop 5…

Image 5 : Test Microsoft Surface Laptop 5 15 pouces : un ultrabook qui s'essouffle trop vite !
Microsoft Surface Laptop 5 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Au sommet de l’écran, figure la traditionnelle Webcam. Celle-ci est en mesure de vous filmer en mode 720p (1280 x 720 pixels). Microsoft a donc raté le coche sur cette génération de Surface Laptop, à l’heure ou de nombreux des PC portables lancés ces six derniers mois sont déjà passés à la Webcam 1080p. C’est plutôt regrettable.

Bon point, en revanche, la Webcam est compatible avec la technologie Windows Hello, ce qui permet de reconnaître le visage de l’utilisateur pour déverrouiller l’accès au PC. C’était obligatoire, puisque le bouton de démarrage de la configuration n’intègre pas de lecteur d’empreintes digitales, comme c’est le cas sur de nombreux autres ultrabooks.

Image 6 : Test Microsoft Surface Laptop 5 15 pouces : un ultrabook qui s'essouffle trop vite !
Microsoft Surface Laptop 5 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Tous les connecteurs sont situés sur la tranche gauche du Surface Laptop 5. On y trouve un port USB C, qui est désormais compatible Thunderbolt 4 (il peut aussi être utilisé pour recharger la batterie à la place de l’adaptateur secteur fourni). C’est une des rare nouveautés par rapport au Surface Laptop 4.

Comme sur le Surface Laptop 4, le Surface Laptop 5 propose également un autre port USB, de type A, et une prise casque. En pratique, cette configuration est plus pratique que si seuls deux ports USB C avaient été présents. En effet, il n’est pas nécessaire d’emporter avec soi des adaptateurs pour utiliser un casque audio filaire ou pour connecter divers périphériques (imprimantes, clés USB, disques durs externes, clavier, souris, etc.).

Image 7 : Test Microsoft Surface Laptop 5 15 pouces : un ultrabook qui s'essouffle trop vite !
Microsoft Surface Laptop 5 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Avec cette connectique, on peut utiliser un casque, tout en copiant des données sur un support de stockage et en rechargeant le Surface Laptop 5. Ces opérations sont impossibles simultanément par exemple avec le récent Dell XPS 13 2-en1 que nous avons testés il y a quelques jours. Pour les communications sans fil, le PC portable est compatible avec les technologies Wi-Fi 6 (ax) et Bluetooth 5.1.

Enfin, le Surface Laptop est doté de haut-parleurs qui délivrent une qualité audio assez satisfaisante, même si les basses sont sous représentées, comme sur la grande majorité des ultrabooks. Dommage, Microsoft ne fournit aucune application, comme MaxxAudio Pro installée sur les PC portables de Dell, qui permettrait à chacun de modifier le rendu sonore selon ses préférences, par exemple en renforçant quelque peu les basses.

  • Quel PC portables 17 pouces choisir en 2022 ? Notre comparatif des meilleurs

Un écran LCD précis et bien calibré

Avec son format de 15 pouces, l’affichage du Surface Laptop 5 est donc légèrement plus petit que les PC portables au classique format 15,6 pouces (et à fortiori ceux doté d’un écran de 16 pouces). La dalle LCD est tactile, ce qui n’est pas vraiment indispensable pour une configuration dont l’écran n’est pas amovible ou pivotable sur 360 degrés afin de l’utiliser comme une tablette.

Image 8 : Test Microsoft Surface Laptop 5 15 pouces : un ultrabook qui s'essouffle trop vite !
Microsoft Surface Laptop 5 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Mais bon, pourquoi pas ! Cela peut faciliter l’utilisation de certaines applications Web, comme Youtube, Netflix ou Spotify. De plus, il suffit de se procurer le stylet Surface, vendu en option (129 €) pour pouvoir prendre des notes ou faire des croquis directement à l’écran.

On note d’ailleurs que cette option est également proposée sur plusieurs autres ultrabooks qui ne sont pas transformables en tablette :

Image 9 : Test Microsoft Surface Laptop 5 15 pouces : un ultrabook qui s'essouffle trop vite !
Microsoft Surface Laptop 5 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

A l’instar du Huawei Matebook X Pro 2022, l’affichage de ce Surface Laptop s’effectue dans un format 3:2. L’image est donc un peu plus carrée que sur les écrans 16:9 ou 16:10. Ce format est bien adapté à une utilisation bureautique, car il permet d’afficher certains documents, comme des feuilles de calculs Excel, sur une plus grande hauteur. Mais, lorsqu’il s’agit de regarder des vidéos, comme des films au format 16:9, les bandes noires visibles au dessus et au dessous de l’image sont bien plus épaisses que sur un écran 16:9 ou 16:10.

On remarque également que l’écran comporte des bordures assez épaisses, sur les quatre côtés ! Ce design n’est pas vraiment dans l’air du temps. Sur son Matebook X Pro 2022, par exemple, Huawei a réussi à minimiser ces bordures.

Image 10 : Test Microsoft Surface Laptop 5 15 pouces : un ultrabook qui s'essouffle trop vite !
Microsoft Surface Laptop 5 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

L’écran du Surface Laptop 5 supporte une définition de 2496 x 1664 pixels. Cette dernière s’avère donc proche du mode QHD (2560 x 1600 pixels), qui constitue un palier intermédiaire entre le Full HD (1920 x 1200 pixels) et le 4K (3840 x 2400 pixels), proposé par exemple par Dell pour son dernier XPS 15. Le Huawei Matebook X Pro (encore lui !) propose une autre alternative, un peu plus précise encore, avec une définition de 3120 x 2080 pixels.

Cette définition offre une bonne lisibilité, sans qu’il soit nécessaire d’utiliser un facteur de mise à l’échelle de 150 ou 200 % dans les paramètres de Windows. Malheureusement, la dalle LCD présente un inconvénient : elle est brillante. Dans certaines situations, en plein jour par exemple, les reflets peuvent parasiter les images, en particulier dans les zones très sombres (voir photo ci-dessous).

Image 11 : Test Microsoft Surface Laptop 5 15 pouces : un ultrabook qui s'essouffle trop vite !
Microsoft Surface Laptop 5 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Autre (petite) nouveauté, l’écran est désormais compatible avec la technologie Dolby Vision IQ. Cette dernière permet d’ajuster la qualité d’affichage en fonction de l’éclairage ambiant, grâce à un capteur de luminosité. Pas sur que cela soit un point vraiment important pour une majorité d’utilisateurs…

Comme à notre habitude, nous avons mesuré les performances de la dalle LCD à l’aide de notre sonde X-Rite i1Display Pro Plus. Précisons d’ailleurs que Microsoft annonce un taux de contraste de 1300:1. Et, dans les paramètres d’affichage de Windows, deux profils d’affichage sont proposés : sRGB et Enhanced.

Image 12 : Test Microsoft Surface Laptop 5 15 pouces : un ultrabook qui s'essouffle trop vite !
Microsoft Surface Laptop 5 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Dans un mode comme dans l’autre, l’affichage s’avère d’excellente qualité. En effet, la luminosité maximale a été mesurée à 409 nits, ce qui – sans toutefois figurer parmi les meilleures valeurs, comprises entre 450 et 570 nits – constitue un bon résultat.

Le taux de contraste moyen, quant à lui, confirme parfaitement les dires du constructeur, puisqu’il s’élève à 1303:1. Cette valeur demeure toutefois inférieure aux taux de contraste mesurés sur de nombreux autres ultrabooks depuis plus d’un an, qui sont compris entre 1500:1 (HP Pavilion Aero 13, Asus Vivobook S14, Acer Swift 5, etc.) et 2000:1 (pour le Dell XPS 13 2-en-1).

Image 13 : Test Microsoft Surface Laptop 5 15 pouces : un ultrabook qui s'essouffle trop vite !
Microsoft Surface Laptop 5 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

D’autre part, la température des couleurs moyenne mesurée (6530 K) s’avère – elle aussi – excellente. Elle indique que l’affichage est parfaitement neutre, ni trop chaud (couleurs qui tirent globalement sur le rouge), ni trop froid (couleurs qui tirent globalement sur le bleu).

Enfin, le contrat est également rempli en ce qui concerne la fidélité des couleurs. En effet, le Delta E mesuré est de 2,1. Cela permet d’utiliser le Surface Laptop 5 dans un cadre professionnel, avec des applications de retouche d’image, de montage vidéo, de PAO, etc.

  • Meilleur PC portable étudiant : à moins de 500 €, quel ordinateur pas cher choisir ?

Des performances suffisantes pour des tâches bureautiques

Ce nouveau Surface Laptop embarque la puce Intel Core i7-1255U de douzième génération. Celle-ci est dotée de 10 cœurs :

  • 2 à hautes performances, ou P core.
  • 8 économiques, ou E core.

La différence avec le processeur Core i7-1250U, que l’on trouve par exemple dans le Dell XPS 13 2-en-1 est minime. En effet, si les deux puces intègrent le même nombre de cœurs, qui fonctionnent aux mêmes fréquences, leurs TDP diffèrent. Ceux du Core i7-1255U s’élèvent à 15 W (55 W en mode Turbo), contre 9 W / 29 W pour ceux du Core i7-1250U.

Image 14 : Test Microsoft Surface Laptop 5 15 pouces : un ultrabook qui s'essouffle trop vite !

Les (modestes) performances graphiques sont assurées par le processeur Iris Xe intégré au Core i7. Il a l’avantage de pouvoir fonctionner avec ses 96 unités d’exécution actives. De plus, il fonctionne à une fréquence de 1,25 GHz, contre 950 MHz pour l’Iris Xe intégré au Core i7-1250U.

En pratique, les performances du Core i7-1255U en termes de calculs purs sont plutôt limitées. Ainsi, les indices Cinebench R20 en mode multi threads et mono thread sont respectivement de 2892 et de 434. Ces résultats s’avèrent légèrement meilleurs que ceux obtenus par la puce Core i7-1250U, d’environ 2600 pour l’indice multi thread (mesurés sur les Asus Zenbook Fold et Dell XPS 13 2-en-1).

En revanche, on obtient des scores nettement supérieurs – compris entre 3300 et 4000 en mode multi threads – avec la puce Intel Core i7-1260P, que l’on trouve par exemple dans le Matebook X Pro 2022 de Huawei, le Yoga Slim 7i Carbon de Lenovo ou encore l’Acer Swift 5 SF514-56T (avec une moyenne logiquement située aux alentours de 3700).

Si le processeur n’est donc pas un foudre de guerre donc, il suffit amplement lorsqu’il s’agit d’utiliser le Web pour travailler, s’informer, écouter de la musique ou regarder des photos et des vidéos.

Image 15 : Test Microsoft Surface Laptop 5 15 pouces : un ultrabook qui s'essouffle trop vite !
Microsoft Surface Laptop 5 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

D’autre part, comme nous avons déjà pu le constater à de nombreuses reprises, la puce graphique Iris Xe permet de faire fonctionner des jeux pas trop complexes, dans d’assez bonnes conditions. Par exemple, avec le jeu Fortnite on obtient des animations assez fluides, en Full HD, comportant en effet en moyenne entre 30 et 40 images par seconde, tout en conservant une qualité graphique des plus correctes (préréglage de qualité Moyen). Cela permet de se détendre de temps à autre…

Une autonomie décevante

Le Surface Laptop 5 embarque une batterie de 47 Wh. C’est la plus petite capacité que nous ayons observé sur un ultrabook depuis un certain temps. Il faut remonter au HP Pavilion Aero 13, que nous avons testé en avril 2021, et qui disposait d’une batterie de 43 Wh. L’ultrabook de Microsoft est donc moins bien loti que le Dell XPS 13 9315 (51 Wh) ou que l’Acer Swift Edge, un ultrabook ultra léger au format 16 pouces (53 Wh).

Aussi, lorsque Microsoft annonce une autonomie pouvant aller “jusqu’à 17 heures en utilisation normale”, on peut émettre quelques doutes. Nous avons donc ajusté la luminosité de l’écran à 200 nits, comme toujours avant d’effectuer quelques séries de mesures.

Image 16 : Test Microsoft Surface Laptop 5 15 pouces : un ultrabook qui s'essouffle trop vite !
Microsoft Surface Laptop 5 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Seul problème, l’application PC Mark a obstinément refusé de se lancer en nous gratifiant d’un superbe – et néanmoins très rare ! – plantage de type “écran bleu” (un comble pour un PC portable signé Microsoft !). Nous n’avons donc pas pu obtenir une autonomie correspondant à une cession de travail en Wi-Fi avec des application bureautiques.

En revanche, en mode streaming vidéo, nous avons pu constater que la batterie du Surface Laptop 5 avait perdu 31 % de sa charge en lisant un film de deux heures depuis Netflix en Wi-Fi. C’est beaucoup, car cela permet d’envisager une autonomie totale de seulement 6 heures et 27 minutes, ce qui n’est pas vraiment satisfaisant ! En effet, la moyenne des ultrabooks se situe aux environs de 8 à 9 heures, avec des autonomies maximales qui peuvent atteindre 11 h à 12 h 30 minutes (Asus Zenbook S13 OLED ou Acer Swift 5 SF514-56T).

Image 17 : Test Microsoft Surface Laptop 5 15 pouces : un ultrabook qui s'essouffle trop vite !
Microsoft Surface Laptop 5 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Enfin, Microsoft fournit un adaptateur secteur – de petite taille – et d’une puissance de 60 W. Ce dernier permet de recharger la batterie rapidement (ce qui est plutôt normal compte tenu de la petite capacité de celle-ci !). En effet, celle-ci a retrouvé 52 % de sa charge initiale après une demie heure, et 90 % après une heure.

Cet adaptateur a une petite originalité. En effet, il intègre un port USB A intégré, qui peut s’avérer pratique pour recharger divers appareils mobile sans monopoliser le port du PC portable…

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !