Accueil » Test » [Test] Sony Alpha 7R II : l’hybride surdoué

[Test] Sony Alpha 7R II : l’hybride surdoué

1 : Une conception revue pour le meilleur 2 : Un pilotage classique et efficace 3 : Des performances mécaniques de haute volée 4 : Une qualité d’image superlative 5 : Un mode vidéo performant

Conclusion : une alternative très convaincante

Image 1 : [Test] Sony Alpha 7R II : l’hybride surdoué
Indéniablement, l’A7RII de Sony est un boîtier très alléchant. Doté du capteur le plus performant à ce jour, d’une construction cohérente, d’un autofocus, d’un obturateur et d’une stabilisation efficaces, il jouit de solides arguments en sa faveur. C’est d’autant plus vrai que la gamme optique compatible un peu limitée lors de la sortie de la première mouture s’est aujourd’hui bien étoffée. Malgré les quelques limites du boîtier (l’autonomie des batteries est vraiment juste) et la politique commerciale de Sony parfois énervante, notre avis global est donc très positif.

Certes il s’agit d’un hybride avec les caractéristiques propres à ce type de matériel (la visée électronique, notamment) et sa versatilité n’est pas tout à fait celle d’un boîtier reflex haut de gamme. Néanmoins, vu les qualités de l’A7RII, les experts et les professionnels ne pratiquant pas la photo d’action pourraient bien se laisser tenter, ne serait-ce que pour disposer d’un second boîtier plus léger, efficace et doté d’une qualité d’image irréprochable. Quant aux utilisateurs de Leica non fétichistes (oui, ils existent !), la possibilité de disposer du capteur le plus performant du moment pour un encombrement équivalent et surtout un tarif beaucoup moins farfelu devrait au moins les faire réfléchir.

Retrouvez notre guide d’achat d’appareils photo

Sommaire :

  1. Une conception revue pour le meilleur
  2. Un pilotage classique et efficace
  3. Des performances mécaniques de haute volée
  4. Une qualité d’image superlative
  5. Un mode vidéo performant
  6. Conclusion : une alternative très convaincante