Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?

Très bien équipé et surtout très puissant, le Poco F5 Pro vient narguer les smartphones haut de gamme avec son prix plancher. Faut-il tous craquer pour ce nouveau flagship killer de Xiaomi ?

Sommaire

Le 9 mai dernier, Xiaomi agrandissait sa famille Poco, une marque de smartphones reconnue pour son excellent rapport qualité-prix, avec deux nouveaux modèles, le Poco F5 et le Poco F5 Pro. Nous avions testé le modèle F4 l’an passé, qui nous avait convaincus grâce à son puissant processeur assorti d’un prix modéré.

Image 3 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Xiaomi Poco F5 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Cette année, nous nous sommes concentrés sur le modèle Pro de son successeur F5, une déclinaison qui n’existait pas l’an passé et dont la particularité est d’embarquer un processeur et une batterie plus puissants. L’épaisseur et le poids en sont peu impactés et le prix s’avère plus élevé que celui du F5, mais dans des proportions très acceptables. D’autant plus que ce modèle Pro fait l’objet de promotions assez imbattables.

Image 4 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Xiaomi Poco F5 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide


Avec son équipement généreux, le F5 Pro est-il le bon plan de l’été, notamment pour les amateurs de jeu sur mobile, mais aussi pour tous ceux qui ont envie de faire des économies? Voici nos conclusions après l’avoir testé.

À lire aussi > Test Poco F4 : le smartphone qui met le gaming à portée de tous les budgets

Quels sont les prix et la disponibilité du Poco F5 Pro ?

Le secret du Poco F5 Pro, c’est que Xiaomi l’a volontairement équipé d’un processeur puissant, mais de la précédente génération, donc moins cher, en l’occurrence le Snapdragon 8+ Gen 1 de Qualcomm. Dès le premier jour du lancement en mai dernier, les prix ont donc été particulièrement attrayants et ils ont même été rabotés dernièrement de 50 euros.

  • Xiaomi Poco F5 Pro 8 Go / 256 Go : 529,90 euros au lieu de 579,90 euros 
  • Xiaomi Poco F5 Pro 12 Go / 256 Go : 579,90 euros au lieu de 629,90 euros
  • Xiaomi Poco F5 Pro 12 Go / 512 Go : 599,90 euros au lieu de 649,90 euros

Cerise sur le gâteau, certains revendeurs spécialisés bradent littéralement la version 12 Go / 256 Go, celle-là même que nous avons reçue pour test. Il est ainsi possible de se la procurer, en noir, pour 497,80 euros sur Amazon, 499 euros à La Fnac ou encore 489 euros chez Darty.

Image 5 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Xiaomi Poco F5 Pro – Crédit : Xiaomi

Le Poco F5 Pro existe en deux teintes, en blanc et en noir. La version en 512 Go est quasi exclusivement vendue sur le Mi Store de Xiaomi. Les nouveaux clients peuvent bénéficier d’une remise supplémentaire de 20 euros (coupon à activer) sur cette enseigne en ligne.

À lire aussi > découvrez ici notre comparatif des meilleurs smartphones Xiaomi

Quelles sont les caractéristiques techniques du Poco F5 Pro ?

Le Poco F5 Pro embarque un équipement haut de gamme en matière de processeur, mais aussi d’écran avec une dalle Amoled 2K à 120 Hz. La charge rapide (67 W) est même de la partie. C’est en matière de photo que le smartphone perd des points puisqu’il n’embarque pas de téléobjectif et profite d’un zoom optique limité (2x). L’appareil ne bénéficie pas non plus d’une certification IP68, seulement IP53 (anti-éclaboussures), contrairement au très haut de gamme Xiaomi 13 Pro.

Image 8 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Xiaomi Poco F5 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide
  • Écran : Amoled 2K de  6,67 pouces (1440 x 3200 points), 120 Hz, HDR 10+, Dolby Vision
  • Grand-angle : f/1.79, capteur OV64B de 64 Mpx, OIS, 8K 24 fps, 4K 60 fps
  • Ultra grand-angle : f/2.2, capteur de 8 Mpx, 120 degrés
  • Objectif macro : f/2.4, capteur de 2 Mpx
  • Caméra frontale : f/2.45, capteur de 16 Mpx, 1080p 60 fps
  • Processeur : Snapdragon 8+ Gen 1
  • Mémoire : 8/12 Go + 256 Go
  • Batterie : 5160 mAh, charge filaire rapide 67 W, charge sans-fil 30 W
  • Connectivité : Wi-Fi 6, Bluetooth 5.3, 5G, NFC
  • Dimensions : 162,78 x 75,44 x 8,59 mm
  • Poids : 204 g.
  • Divers : double haut-parleur
  • Résistance : IP53, Corning Gorilla Glass 5 en façade
  • OS : MIUI 14 sur Android 13

Alors que de nombreux smartphones sont livrés sans aucun accessoire ou presque, le PocoF5 Pro est livré avec un chargeur rapide 67 W et une coque en silicone transparente qui protège le dos et les tranches du boîtier. Un film de protection est également apposé sur l’écran. Rien à redire de ce point de vue.

A lire aussi > Test Xiaomi 13 Pro : il a les armes pour affronter le Galaxy S23 Ultra et le Pixel 7 Pro

Un design sans grande prise de risque

Avec son dos brillant, décliné en noir ou en blanc et qui a le mérite de ne pas trop prendre les traces de doigts, le Poco F5 Pro présente globalement plutôt bien au premier abord. Son design est un peu celui de n’importe quel grand smartphone, avec ses tranches façon alu brossé et son allure sage. Le boîtier manque un peu de finesse et de légèreté (8,6 mm d’épaisseur pour un peu plus de 200 grammes), mais sans que ce soit rédhibitoire en termes de prise en main. Cela reste tout à fait satisfaisant pour un smartphone aussi puissant, qui pourrait presque faire de l’ombre aux modèles gaming.

Image 9 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Xiaomi Poco F5 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

La faute de goût vient plutôt du bloc photo, logé dans un rectangle “orné” de deux barres argentées, un peu coupantes sous les doigts, bien qu’elles semblent être en matière plastique. Ce bloc est suffisamment épais pour déséquilibrer le smartphone lorsqu’on le pose sur une table. Les nombreuses inscriptions au dos (le logo Poco, le logo 5G, le marquage CE, etc.) ne contribuent pas non plus à son élégance.

Image 10 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Xiaomi Poco F5 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

On pourra estomper tout cela avec la coque, mais pas suffisamment vu qu’elle est transparente. Le choix du modèle noir sera sans doute plus judicieux, le bloc photo se fondant un peu plus dans le décor.

Image 11 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Xiaomi Poco F5 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Le bouton d’allumage et les touches de volume sont situés à droite à portée de doigt. Le lecteur d’empreintes digitales est situé sous l’écran et s’avère très efficace alors que la reconnaissance faciale est aussi de la partie, mais constitue une identification moins sécurisée. Les haut-parleurs stéréo situés au bas et en haut du boîtier sont relativement puissants, avec des basses présentes, même si le son manque un peu de profondeur.

Image 12 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Xiaomi Poco F5 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Bref l’essentiel est là, la finition est globalement correcte, mais cela reste un peu convenu. Le vrai regret vient de l’absence d’étanchéité (seulement une résistance aux petites projections d’eau). L’écran bénéficie, en revanche, d’une protection Gorilla Glass 5, anti-rayures.

MIUI 14 et Android 13 : un OS à jour

Avec le F5 Pro, il est particulièrement appréciable de bénéficier de la dernière mouture d’Android et de la surcouche de Xiaomi revisitée pour Poco, soit MIUI 14 sur Android 13. Le fonctionnement fluide de l’environnement logiciel plaira à tous les utilisateurs, son côté assez “chargé” sans doute moins, pour ceux qui viennent d’une autre marque. Le volet des réglages rapides est très complet et assez réussi visuellement, si ce n’est le réglage de la luminosité, une barre verticale, qu’on a tendance à baisser par erreur quand on déplie ce volet.

Image 13 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Xiaomi Poco F5 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Au premier lancement du smartphone, on découvre de nombreuses applis et outils préinstallés et des menus riches de fonctionnalités qui éloignent clairement l’utilisateur de l’expérience Android Stock, pour le moins spartiate à côté. Xiaomi propose des thèmes riches au travers d’une application dédiée pour personnaliser son smartphone. Il y a de quoi être un peu déboussolé par cette profusion et il faut montrer un peu de rigueur au début si on ne veut pas se retrouver noyé par des notifications en tout genre. Mais certains outils ou jeux inclus plairont sûrement.

Image 14 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Xiaomi Poco F5 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Précisons que depuis MIUI 14, Xiaomi a accentué la partie sécurité et protection de la vie privée au niveau de son OS, ce qui est plutôt une bonne chose pour l’utilisateur.

Un grand écran lumineux et haute résolution

De grande taille, l’écran Amoled propose une définition WQHD+ qu’on peut ramener à du FHD+ pour ménager la batterie. Avec une définition de 3200 x 1440 points, la dalle de 6,7 pouces affiche donc une très haute résolution de 524 ppp et de “seulement” 393 ppp en FHD+. Quel que soit votre choix, l’image sera, autant le dire, bien nette.

Image 15 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Xiaomi Poco F5 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

En termes de luminosité, il y a également de quoi être satisfait, même si les 1400 nits avancés par Xiaomi n’y sont pas. En mode d’affichage Intense (recommandé), l’écran culmine à 510 cd/m². En pic HDR, nous avons toutefois relevé 1090 cd/m², ce qui est tout bonnement excellent. Vous n’aurez aucun souci de lisibilité, quel que soit l’environnement extérieur, même par temps ensoleillé.

Image 16 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Xiaomi Poco F5 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

En mode Intense par défaut, les couleurs sont un peu trop froides avec une température qui excède les 7200 K. Le Delta E est de 3,93 – on a vu mieux – avec des gris qui tirent sur le bleu. Les inconditionnels de couleurs justes préféreront le mode d’affichage couleur originale avec son Delta E de 1,03 proche de la perfection et sa température de couleurs plus chaude autour de 6300 K.

Image 17 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Xiaomi Poco F5 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Xiaomi fait donc mouche avec ce grand et bel écran et, ce d’autant plus qu’il offre un taux de rafraîchissement jusqu’à 120 Hz, gage d’une bonne fluidité d’image. Le rafraîchissement n’est adaptatif que dans une limite de 60 à 120 Hz, en l’absence d’écran LTPO. La batterie sera un peu plus sollicitée, mais les amateurs de gaming devraient être satisfaits : le mode 120 Hz allié au puissant processeur et à la RAM généreuse est une très bonne association.

Processeur : de la puissance sous le capot

Avec ses 12 Go de mémoire vive de dernière génération (LPDDR5), extensible de 3 Go virtuels supplémentaires et associés au puissant Snapdragon 8+ Gen 1, le Poco F5 Pro ne manque pas de répondant. Rappelons qu’il était, il y a 6 mois encore, le processeur phare de Qualcomm et s’il n’atteint pas l’efficacité énergétique de l’actuel 8 Gen 2, Xiaomi l’accompagne d’un système de refroidissement haute efficacité (technologie LiquidCool 2.0).

Image 18 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Xiaomi Poco F5 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Si le fonctionnement du smartphone s’avère parfaitement fluide, y compris sur des jeux gourmands en ressources, le smartphone a tendance à chauffer quand on le pousse dans ses retranchements. Il a ainsi atteint 46 degrés lors de tests effectués avec 3DMark. C’est assez inévitable avec des processeurs aussi puissants mais ici la chauffe est maîtrisée et peu gênante sous les doigts, car elle est bien répartie et les tranches sont peu impactées.

Cela n’est pas sans conséquence sur l’autonomie, bien sûr, comme on le verra plus loin, si on cumule un écran réglé en WQHD+ et du 120 Hz. Rien qui ne soit vraiment étonnant. Dernier point et pas des moindres, Xiaomi offre à ce Poco une connectivité de dernière génération : 5G, Wifi-6 et Bluetooth 5.3. Certains smartphones haut de gamme ne sont pas aussi bien lotis.

Photo : pas mauvais, mais peut mieux faire

Xiaomi a équipé son smartphone d’un triple module photo, sachant que le troisième, un capteur macro de 2 mégapixels était, selon nous, dispensable. Le grand-angle ouvre à f/1.79 et s’appuie sur un capteur de 64 Mpx, tandis que l’ultra grand-angle (f/2.2) est associé à un capteur de 8 Mpx. Une caméra frontale en 16 Mpx complète ce dispositif.

Image 21 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Grand-angle

C’est plus ou moins ce qu’on peut trouver sur le milieu de gamme de base Redmi Note 12 de Xiaomi (plus particulièrement le modèle Turbo, réservé au marché chinois). Avec son Poco F5 Pro, Xiaomi ne cible clairement pas ceux qui ont de hautes attentes en prises de vue.

Image 22 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Grand-angle
Image 23 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Ultra grand-angle
Image 24 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Zoom 2x

Sur des scènes assez classiques, qui bénéficient d’un éclairage suffisant, la qualité des clichés est au rendez-vous, avec un déclenchement rapide qui favorise les clichés bien nets. Pour faire entrer plus de lumière, Xiaomi fait appel au pixel binning avec 4 pixels en 1 et donc des images capturées en 16 Mpx. Le niveau de détail est relativement satisfaisant, le piqué aussi, mais sans atteindre la suprématie des smartphones photo.

Image 25 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Grand-angle
Image 26 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Ultra grand-angle
Image 27 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Mode portrait
Image 28 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Basse lumière
Image 29 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Basse lumière mode nuit
Image 30 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Basse lumière – Flou de bougé

En basse lumière, les photos restent envisageables, mais il faudra rester bien stable sous peine d’obtenir une photo floue et mieux vaudra réserver les plus réussies (améliorées avec le mode nuit, si on est bien stable) à un éventuel partage sur les réseaux sociaux. En l’absence de téléobjectif, il manque au F5 Pro de la polyvalence avec zoom optique limité à 2X.

Image 31 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Zoom 2x
Image 32 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Zoom numérique 10x

A trop jouer du zoom numérique, les clichés pixellisent assez vite. Le mode portrait parvient à effectuer un détourage plutôt correct si les conditions de lumière sont bonnes et le sujet pas trop agité.

Une autonomie moyenne sauvée par la charge rapide

Bien que le Poco F5 Pro embarque une batterie de très haute capacité, même un peu plus que celle du Honor Magic5 Pro, soit 5160 mAh, son autonomie est un peu faiblarde. Passer le cap de la journée loin de tout chargeur sera possible, mais à condition d’éviter, par exemple, les longues sessions de jeu. Elles pourraient vider la batterie prématurément en 4 heures selon nos calculs.

Image 33 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
Xiaomi Poco F5 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Au test PCMark, le Poco F5 Pro a péniblement atteint les 10 heures mais avec un écran forcé sur le mode 120 Hz et réglé en WQHD+, le scénario le plus consommateur en énergie. En 60 Hz et avec l’écran réglé en FHD+, le téléphone a tenu 12h50 ! Le jour et la nuit. En cas de besoin, il sera donc aisé de ménager sa monture.

Mieux encore, l’appareil est livré avec un chargeur 67 W qui permet de faire le plein assez rapidement. On reste loin des 22 minutes nécessaires au Xiaomi 13 Pro pour passer de 1 à 100 %. Avec le Poco F5 Pro, il nous a fallu une heure tout juste. Mais en 10 minutes, on regagne presque 30 % et en 30 minutes presque 60 %. Très pratique quand on n’a accès à une prise électrique que quelques instants.

Notre verdict

Image 34 : Test Xiaomi Poco F5 Pro : puissance sous le capot et prix en chute libre, le cocktail magique ?
7,5/10

Xiaomi Poco F5 Pro

Le meilleur rapport puissance-prix

  • Xiaomi POCO F5 Pro 5G Smartphone…
    428.98€
  • 428.98€
    Voir l’offre
  • 492.87€
    Voir l’offre
  • 516.37€
    Voir l’offre
  • 599.99€
    Voir l’offre
On aime
  • La puissance du smartphone
  • le grand écran Amoled lumineux
  • Le prix raisonnable… qui chute encore
  • La connectivité de dernière génération
  • La charge rapide
  • L'OS à jour : MIUI 14 avec Android 13
On n’aime pas
  • Le manque de polyvalence photo
  • La photo de nuit perfectible
  • L'autonomie en 120 Hz et définition WQHD+
  • Le design qui manque d'attraits
Verdict :

Le Poco F5 Pro offre la plus haute puissance du marché au meilleur prix et ce n’est pas sa seule qualité. Son grand écran Amoled affiche aussi de belles performances à commencer par sa haute luminosité. Certes l’autonomie pourra s’avérer un peu juste lorsque l’on pousse les réglages à leur paroxysme, mais la charge rapide compense cette lacune. Bref, ceux qui ont besoin d’un smartphone qui a du répondant devraient être ravis – et on pense notamment aux gamers. Pour les autres, le design du smartphone, sans être laid, ni de mauvaise conception, manque un peu de séduction. Surtout, la photo est ici le parent pauvre, avec des clichés corrects de jour, mais beaucoup moins satisfaisants dans des conditions moins idéales.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !