Accueil » Test » Test Xiaomi Redmi Note 11 : toujours le meilleur à moins de 200 euros

Test Xiaomi Redmi Note 11 : toujours le meilleur à moins de 200 euros

Guettée chaque année par les amateurs de bon rapport qualité-prix, la gamme Redmi Note est de retour. Le plus emblématique et aussi le moins cher de cette famille star, le Redmi Note 11, se montre-t-il toujours aussi convaincant en 2022 ?

Image 2 : Test Xiaomi Redmi Note 11 : toujours le meilleur à moins de 200 euros
8/10

Xiaomi Redmi Note 11

On aime
  • La bonne qualité de l’écran Amoled
  • Le rafraîchissement à 90 Hz
  • Les photos correctes de jour
  • L’autonomie confortable
  • La charge relativement rapide (33 W)
  • L’emplacement microSD et la prise jack
  • Le bon rapport qualité-prix
On n’aime pas
  • Les photos de nuit sombres et bruitées
  • Le processeur un peu mou
  • L’absence de vraie nouveauté
  • L’absence de 5G
Verdict :

Avec son tarif de démarrage sous la barre des 200 euros associé à un équipement de qualité, le nouveau Redmi Note 11 continue de régner en maître sur les milieux de gamme premier prix. Endurant, ce smartphone propose un affichage de qualité, sait faire tourner sans problème les applications du quotidien et se montre assez bon photographe dans des conditions de luminosité suffisantes. On regrette toutefois, l’absence de véritable renouvellement par rapport à son prédécesseur le Redmi Note 10 et une hausse de prix criante sur la version 128 Go qui passe cette année de 199,90 euros à 249,90 euros. Heureusement, une offre de lancement permet de réduire la la facture de 30 euros ! Mais avec l’arrivée récente sur le marché d’un Realme 9i aussi bien équipé pour un prix très proche, le dernier-né de Xiaomi pourrait bien vaciller sur son trône.

Hautement appréciés chez Xiaomi pour leur excellent rapport qualité-prix, les Redmi Note sont de retour cette année en quatre déclinaisons milieu de gamme du 11 au 11 Pro 5G. Nous avons testé le modèle premier prix, le Redmi Note 11, promis à un beau succès s’il suit les traces de ses prédécesseurs.

Image 3 : Test Xiaomi Redmi Note 11 : toujours le meilleur à moins de 200 euros
Le nouveau Redmi Note 11 conserve un écran Amoled, désormais rafraîchi à 90 Hz

Le dernier-né de Xiaomi reprend en grande partie l’aspect et les caractéristiques principales du modèle de 2021. On retrouve un écran Amoled de même taille, un bloc photo rectangulaire au dos (avec une disposition des capteurs un peu différente) et aux manettes un processeur Snapdragon. Il est toujours livré avec un chargeur rapide et une coque de protection. Quelques (rares) nouveautés font toute de même leur apparition, comme nous allons le découvrir ensemble sur ce modèle équipé de 4Go de mémoire vive pour 64 Go de stockage. Pour le meilleur ?

Image 4 : Test Xiaomi Redmi Note 11 : toujours le meilleur à moins de 200 euros
La présence d’une coque de protection et du chargeur rapide dans la boîte est appréciable.

Xiaomi Redmi Note 11 : les principaux points positifs

Chaque année, ce modèle remporte un franc succès. Pour un coût modéré, il permet de profiter de fonctions normalement dévolues à des mobiles de milieu de gamme bien plus coûteux. Voici ce qui nous a particulièrement convaincus sur ce Redmi Note 11.

A lire > Meilleurs smartphones Xiaomi, quel modèle choisir en 2022 ?

1. Un écran Amoled enfin rafraîchi à 90 Hz

Comme en 2021, l’écran de ce Redmi Note conserve une diagonale FHD+ de 6,43 pouces et séduit toujours autant par sa technologie Amoled qui lui apporte un contraste proche de l’infini, particulièrement flatteur. A ce niveau de prix, cette édition 2022 n’est certes plus la seule à proposer ce type de dalle, mais cela n’est tout de même pas monnaie courante.

Image 5 : Test Xiaomi Redmi Note 11 : toujours le meilleur à moins de 200 euros

La dalle Amoled du Redmi Note 11 s’avère de bonne qualité. Sans atteindre bien sûr celle d’un smartphone haut de gamme, elle assure une luminosité suffisante pour un usage confortable en extérieur. En mode intense, le réglage par défaut, cet écran atteint ainsi les 500 nits de luminosité max (avec un réglage manuel), un bon résultat. En revanche pour des teintes plus naturelles, mieux vaudra opter pour le mode standard pour lequel nous avons mesuré un Delta E de 2.4 (un score très bon en termes de respect des couleurs). La luminosité tombe alors à 400 nits en poussant la luminosité à fond. Rien de rédhibitoire, sachant qu’exposée à un éclairage intense direct, la dalle promet des pics jusqu’à 1000 nits.

Image 6 : Test Xiaomi Redmi Note 11 : toujours le meilleur à moins de 200 euros

L’an passé, il fallait opter pour l’édition 5G du Redmi Note 10 et sa dalle LCD pour profiter d’un rafraîchissement à 90 Hz. Cette année, l’écran Amoled du Redmi Note 11 en bénéficie également. Un excellent point même s’il ne s’agit pas d’un rafraîchissement adaptatif. L’option s’active donc manuellement dans les réglages, l’écran étant par défaut en 60 Hz. Mieux vaut user de ce mode avec parcimonie et fluidifier l’image seulement quand c’est vraiment nécessaire, afin de préserver la batterie.

A lire > Quels sont les meilleurs smartphones à acheter (Android, iOS) ?

2. Une autonomie convaincante avec charge rapide 33 W

Avec sa confortable batterie de 5000 mAh, le Redmi Note 11 offre une autonomie tout à fait satisfaisante, plus particulièrement si la luminosité automatique est activée et qu’on n’abuse pas du mode 90 Hz. Nous avons fait tourner une vidéo en streaming en boucle plus de 12 heures, en poussant la luminosité à fond. Vous devriez pouvoir agrémenter un vol long courrier de vos séries préférées sans redouter la panne sèche.

Image 7 : Test Xiaomi Redmi Note 11 : toujours le meilleur à moins de 200 euros

Comme l’an passé, le Redmi Note 11 est livré avec un chargeur 33 W qui permet à la batterie du mobile de se recharger rapidement. Il nous a fallu seulement 56 mn pour passer de 0 à 100 %. Mieux, en à peine plus de 15 mn, le smartphone recouvre près de 50 % d’autonomie. Parfait quand on est pressé et surtout rare sur un modèle à 200 euros.

3. Des photos de jour plutôt honnêtes

Les smartphones premier prix excellent rarement en photographie. Ces dernières années toutefois, la progression a été telle qu’il n’est pas rare de voir ce type de mobile prendre des photos très correctes pour peu que les conditions lumineuses soient bonnes. C’est le cas du Redmi Note 11 qui fait même un peu mieux que la moyenne avec son bloc de quatre capteurs.

Image 8 : Test Xiaomi Redmi Note 11 : toujours le meilleur à moins de 200 euros
Le bloc photo, toujours rectangulaire mais tout en longueur a été réorganisé

Deux d’entre eux sont assez anecdotiques, en 2 mégapixels, pour la macro et la profondeur. En revanche le capteur principal de 50 mégapixels, qui grâce à la technologie du Pixel binning fusionne 4 pixels en 1, plus gros pour capter plus de lumière, livre des clichés de nature à satisfaire le plus grand nombre. Le piqué n’est pas extraordinaire et les couleurs un peu ternes sur des scènes d’intérieur, mais l’appareil s’en sort à peu près bien pour peu qu’il dispose d’un minimum d’éclairage. En zoomant les photos, on remarque tout de même une perte de détails par rapport à des smartphones mieux équipés.

Image 9 : Test Xiaomi Redmi Note 11 : toujours le meilleur à moins de 200 euros
Photo prise avec le grand-angle (capteur principal de 50 MP)
Image 10 : Test Xiaomi Redmi Note 11 : toujours le meilleur à moins de 200 euros
Mode portrait avec effet bokeh
Image 11 : Test Xiaomi Redmi Note 11 : toujours le meilleur à moins de 200 euros
Photo en intérieur en grand-angle

Le mode portrait fonctionne également plutôt bien, avec son arrière-plan flouté, sur les natures mortes, un peu moins sur les humains. L’IA n’y va pas de main morte et les clichés manquent de naturel avec des zones mal détourées au niveau de la chevelure. on relève également une augmentation du bruit.

Image 12 : Test Xiaomi Redmi Note 11 : toujours le meilleur à moins de 200 euros
Mode portrait avec effet bokeh

Le second objectif ultra grand-angle associé à un capteur de 8 mégapixels a le mérite d’exister, mais il vaut mieux le réserver à quelques photos souvenir de paysages bien éclairés. On relève notamment une déformation accrue et une perte de détails.

Image 13 : Test Xiaomi Redmi Note 11 : toujours le meilleur à moins de 200 euros
Image 14 : Test Xiaomi Redmi Note 11 : toujours le meilleur à moins de 200 euros

Grand-angle vs. ulta grand-angle

Xiaomi Redmi Note 11 : les principaux points négatifs

Malgré son excellent rapport qualité-prix, le Redmi Note 11 n’est pas exempt de défauts. Quelques points jettent une légère ombre au tableau. Rien qui ne remette en cause toutefois notre jugement globalement positif sur ce mobile.

1. Ce n’est pas un pro de la photo de nuit

Si le Redmi Note 11 parvient à gérer à peu près certaines scènes d’intérieur ou tout simplement sombres, ce n’est pas – on s’en serait douté – un pro de la photo de nuit, même en faisant appel à son mode dédié. Les clichés sont immanquablement bruités et sombres. On a toutefois vu bien pire à ce niveau de prix.

Image 15 : Test Xiaomi Redmi Note 11 : toujours le meilleur à moins de 200 euros
Image 16 : Test Xiaomi Redmi Note 11 : toujours le meilleur à moins de 200 euros

Redmi Note 11 vs Realme 9 Pro+ : le mode nuit n’est pas activé mais cela ne change rien à la donne : les photos sont sombres, bruitées et perdent inéluctablement en détails avec le Redmi.

Image 17 : Test Xiaomi Redmi Note 11 : toujours le meilleur à moins de 200 euros
Image 18 : Test Xiaomi Redmi Note 11 : toujours le meilleur à moins de 200 euros

Redmi Note 11 vs Realme 9 Pro+ : en contre-jour, le Redmi ne parvient pas à gérer les détails de la roche

Le regret vient surtout du fait qu’avec ce bloc photo, pas franchement amélioré face à celui du Redmi Note 10 et même strictement identique face à celui du Redmi 10, Xiaomi n’apporte pas de franche amélioration sur la partie photo. Il est vrai que la pénurie de composants n’aide pas, surtout quand il s’agit de valoriser un modèle peu coûteux.

2. Un processeur qui fait le job sans plus

Le processeur qui fait fonctionner l’appareil est un modèle récent, le Snapdragon 680. Bénéficiant d’une gravure plus fine que le Snapdragon 678 présent sur le Redmi Note 10 (6 nm contre 11 nm), on se dit qu’il gagne en performance. En fait, le gain se joue a priori sur l’endurance et pas vraiment au niveau de la puissance. Le processeur du Redmi Note 11 écope même d’un GPU moins puissant (Adreno 610 contre Adreno 612 sur le Redmi Note 10). Un peu décevant sur un tout nouvel appareil sur lequel on voudrait toujours plus et mieux. Le dernier-né de Xiaomi n’est pas destiné à faire tourner les jeux 3D gourmands en ressources, mais on s’en serait douté. Pour le reste, le Snapdragon 680 suffit amplement au quotidien.

Image 19 : Test Xiaomi Redmi Note 11 : toujours le meilleur à moins de 200 euros
Le Redmi Note 11 est un mobile qui reste assez fin et léger (8,1 mm pour 179 g)

3. Pas de véritable renouvellement avec un prix en hausse

Le design du Redmi Note 11 n’évolue guère et ses caractéristiques restent très proches de la version de l’année dernière, la différence tenant surtout à un taux de rafraîchissement supérieur. C’est un peu décevant pour une nouveauté. On attendait un peu plus de ce smartphone qui revêt certes la toute dernière version de MIUI 13, plutôt réussie, mais sous Android 11, et qui de plus n’est pas compatible 5G. Et ce d’autant plus que l’an passé la version 64 Go coûtait 179,90 euros et la version 128 Go (vraiment recommandée pour les grands amateurs d’applis) 199,90 euros alors que cette année, la version 64 Go passe à 199,90 euros et la version 128 Go… à 249,90 euros. Avec heureusement une ODR de 30 ans pour toute commande avant le 20 mars, ce qui porte le prix du Redmi Note 11 en 128 Go à 219,90 euros. Voilà qui consolera un peu les fans de la marque qui disposent d’un budget très limité.

.