Accueil » Actualité » Twitter : après avoir viré à tout va, Elon Musk recrute

Twitter : après avoir viré à tout va, Elon Musk recrute

Après une grosse vague de licenciements et de départs volontaires, le Twitter d’Elon Musk cherche de nouvelles forces vives.

Image 1 : Twitter : après avoir viré à tout va, Elon Musk recrute
Twitter © Unsplash

L’arrivée d’Elon Musk sur le trône de Twitter a été fracassante. Une vague de licenciement massif a été décrétée, réduisant les effectifs de moitié. Certains collaborateurs contestataires ont été virés dans la foulée par Elon Musk. D’autres ont fui après l’ultimatum posé par le milliardaire qui imposait de longues heures de travail pour bâtir un « Twitter 2.0 révolutionnaire ». Vous l’aurez compris, il ne reste plus grand monde au sein de l’oiseau bleu. Mais le nouveau patron compte bien y remédier.

Lors d’une réunion avec les employés, Elon Musk a promis qu’il en avait fini avec les licenciements. Il cherche désormais à recruter pour des postes dans l’ingénierie et les ventes, exhortant les collaborateurs à recommander de bons profils, rapporte The Verge qui a obtenu des témoignages et un enregistrement partiel de la réunion.

Twitter : reconstruire avec de nouveaux employés

Musk n’a pas révélé avec précision les contours des postes vacants dont il cherche des candidats. D’ailleurs, il n’y a aucune trace d’offre d’emploi sur le site de Twitter à l’heure de la rédaction de cet article. « En termes d’embauches critiques, je dirais que les personnes qui excellent dans l’écriture de logiciels sont la plus haute priorité », a-t-il simplement déclaré lors de la réunion.

À lire > Twitter : Elon Musk évoque la possibilité de faire faillite

Pour rappel, des ingénieurs historiques de Twitter – certains ayant plus de 10 ans d’ancienneté dans l’entreprise – ont quitté l’entreprise. Des cadres, à l’instar du PDG, du directeur financier et du directeur juridique, ont été démis de leurs fonctions lors de la prise de pouvoir d’Elon Musk. Par ailleurs, les principaux responsables des partenariats publicitaires ont démissionné ou ont été licenciés. Plusieurs services « critiques » ont été complètement vidés par les licenciements et les démissions en pagaille.

Source : The Verge