Accueil » Actualité » Windows 12 : la date de sortie se précise enfin

Windows 12 : la date de sortie se précise enfin

Selon des sources proches de Windows Central, le nouveau système d’exploitation de Microsoft, Windows 12, pourrait bel et bien sortir d’ici deux ans. Dans l’attente, Microsoft s’apprêterait à intensifier ses mises à jour pour Windows 11.

Microsoft Surface
Microsoft Surface

Windows 12 pourrait bien sortir en 2024, selon un nouveau rapport de Windows Central. La firme de Mountain View souhaiterait sortir une nouvelle version de son système d’exploitation tous les trois ans, selon le site spécialisé.

De petites mises à jour annuelles et un nouvel OS tous les trois ans

Selon des sources proches de Windows Central, Microsoft s’apprête à adopter un nouveau rythme de mises à jour pour Windows. La firme de Mountain View souhaiterait faire profiter ses utilisateurs de petites mises à jour annuelles pour Windows 11 (jusqu’à 4 par an) et de plus grosses mises à jour, tous les trois ans.

Les mises à jour annuelles seraient nommées « Moments » (un terme apparemment utilisé en interne). Elles permettraient aux équipes de développement de Windows de proposer plus régulièrement de nouvelles fonctionnalités à leurs utilisateurs.

À lire : Windows 11 : faut-il y passer ? Quels gains, quels risques ?

Si l’on s’en tient à cette cadence, cela signifie que nous ne devrions pas nous attendre à voir Windows 12 (au nom de code Next Valley) avant 2024. Il s’agit en soi d’une bonne nouvelle pour tous les utilisateurs de Windows 11 : le système d’exploitation mérite encore d’être peaufiné et deux années de mises à jour intensives ne pourront que lui faire du bien.

Si le design remanié de Windows 11 est plutôt réussi, certaines fonctionnalités manquent encore de finitions. En plus de rencontrer plusieurs problèmes de stabilité, la prise en charge des applications Android natives, encore naissante, est plutôt décevante. Le menu des Widgets n’est pas très utile et l’intégration de Teams aura également déçu certains utilisateurs. Reste à voir si Microsoft arrivera à tenir la cadence, ou non.