[Test] EOS M3 : enfin un bon hybride chez Canon

Un bon mode vidéo amateur

Constatons tout d’abord que les vidéos de l’EOS M3 sont exemptes de défauts majeurs tels que le rollingshutter. Les mouvements sont en effet assurés sans saccade et aucune déformation des lignes verticales ou horizontales ne sont à déplorer. 

Du point de vue des formats disponibles, les vidéastes occasionnels trouveront largement leur bonheur lors de l’emploi de l’EOS M3. En effet en MP4 il propose les possibilités suivantes : 

-Full HD : 30, 25 et 24 images/seconde

-1280x720 : 60 et 50 i/s

-VGA : 30 et 25 i/s.

Au vu de ces informations on note l’absence de 4K ou de vrai ralenti en full HD. Les experts amateurs de ce genre de sophistications resteront donc sur leur faim. 

De même, si l’on peut saluer présence d’une entrée micro en plus de la traditionnelle sortie HDMI, les aficionados regretteront l’absence de prise casque permettant de contrôler le son lors de la captation. 

Signalons néanmoins la présence d’un indicateur de niveau en stéréo permettant de repérer d’éventuelles saturations criantes. 

D’autre part, les qualités de l’association écran tactile/module AF hybride sont ici très intéressantes, d’autant plus que grâce à la motorisation STM développée par Canon les transferts de points sont beaucoup moins abruptes que chez les autres constructeurs.

Le Canon EOS M3 en vidéo

La possibilité d’influer de manière manuelle sur tous les paramètres est également très appréciable, et les experts comme les amateurs désireux de progresser seront satisfaits. Au final, si les utilisateurs vraiment pointus ne retrouveront pas les raffinements qu’ils affectionnent avec certains modèles plus pointus en vidéo, les principales possibilités de paramétrage sont dans l’ensemble présentes.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire