http://media.bestofmicro.com/R/D/564745/original/ecouteurs_intra_auriculaires.jpg

Comparatif : quels sont les meilleurs écouteurs intra-auriculaires ?

Les meilleurs intra-auriculaires

Si les écouteurs classiques étaient encore la norme il y a quelques années, ils ont peu à peu été remplacés par les modèles intra-auriculaires. Proposant une meilleure isolation et mieux fixés dans l’oreille, ces écouteurs peuvent être une bonne alternative aux casques pour les porteurs de lunettes, de chapeau ou simplement ne souhaitant pas s’encombrer d’un casque audio trop imposant.

>>> Consultez notre guide d'achat des casques audio

Cependant, comme pour n’importe quel accessoire high-tech, tous les écouteurs intra-auriculaires ne se valent pas. Plusieurs critères sont à prendre en compte, aussi bien en fonction du tarif que de la compatibilité avec votre téléphone, l’utilisation dans un cadre sportif, l’isolation, l’ergonomie et, bien évidemment, la qualité sonore. Pour vous aider à bien choisir la paire d’écouteurs intra-auriculaires qui vous conviendra le mieux, la rédaction de Tom’s Guide vous indique les principaux points à observer et les meilleurs modèles dans chaque catégorie de prix ou pour chaque utilisation spécifique. 

Notre sélection des meilleurs écouteurs intra-auriculaires

La qualité sonore

Bien évidemment, les écouteurs intra-auriculaires sont avant tout destinés à écouter de la musique. Ce serait donc une erreur de négliger ce point essentiel. Cependant, il est difficile, sinon impossible, de se fier à une fiche technique pour vérifier la qualité sonore des écouteurs intra-auriculaires. A défaut, certaines notions techniques permettent déjà de donner un ordre d’idée.

C’est par exemple le cas de la sensibilité ou de la bande passante. La première, exprimée en décibels pour 1 mW de puissance, permet d’exprimer la puissance sonore qu’un casque est capable de délivrer. Pour des écouteurs intra-auriculaires, elle est généralement comprise autour de 100 dB. Plus cette sensibilité est importante, mieux le son sera restitué dans le casque, évitant par exemple la saturation à fort volume.

La bande passante des écouteurs, ou réponse en fréquence, correspond à la plage de sons que des écouteurs sont capables de produire. Plus la plage sera large, plus les écouteurs pourront descendre dans les graves ou monter dans les aigus. La bande passante est exprimée au travers de deux nombres. Le premier, plus faible, correspond à la fréquence la plus grave pouvant être reproduite par l’écouteur. Le nombre le plus élevé correspond quant à lui à la fréquence la plus aigüe. On considère généralement qu’un casque Hi-Fi est capable de produire des fréquences allant de 20 à 20 000 Hz, puisqu'il s'agit des fréquences audibles par l'être humain. Si certains écouteurs affichant une bande-passante pouvant monter à 40 000 Hz, les fréquences les plus hautes sont alors inutiles puisque inaudibles.

>>> Faut-il craquer pour l'audio HD ?

Enfin, on notera que certaines marques se plaisent à produire un son plus typé dans leurs écouteurs tandis que d’autres ont la réputation d’être les plus neutres possible. Parmi les marques réputées pour un son plutôt porté vers les basses, on peut citer Bose ou Beats, traditionnellement enclins à produire des sons plus graves, même si les SoundTrue Ultra de Bose restent très équilibrés. Du côté de marques plus neutres, on trouve par exemple Focal ou Philips avec un son produit par les écouteurs très fidèle au fichier d’origine. De ce point de vue, tout dépend de vos goûts personnels et du type de musique que vous écoutez. Par exemple, si vous êtes amateur de jazz ou de musique classique, privilégiez plutôt une marque neutre. Si vous aimez davantage le hip-hop ou l’électro, les écouteurs produisant plus de basses sont un choix tout indiqué. Un bon juste milieu à un tarif abordable peut se situer chez Yamaha. Avec ses M100, le constructeur japonais propose des écouteurs à moins de 100 euros très confortables avec une restitution sonore de qualité légèrement orientée vers les basses.

Quid de l’isolation ?

Du fait de leur format, les écouteurs intra-auriculaires sont par essence plus isolants que des écouteurs classiques. Cependant, tous les écouteurs ne se valent pas, loin de là. Pour expliquer les différences, il faut d’abord comprendre deux principes : l’isolation passive et l’isolation active.

L’isolation passive est celle qui est introduite par la forme même des écouteurs. Puisque les embouts sont censés occuper tout le diamètre du canal auriculaire, les écouteurs intra-auriculaires proposent déjà une bonne isolation passive. Cependant, celle-ci peut être augmentée en fonction de la taille de l’embout ou même de sa forme. En effet, certains écouteurs proposent des embouts avec plusieurs ailettes. Ce design permet d’ajouter plusieurs couches de silicone entre votre tympan et l’extérieur assurant ainsi une meilleure isolation. Par ailleurs, plus l'embout de votre écouteur sera large, plus l'isolation sera importante, mais moins le port sera confortable. C'est à vous d'adapter vos besoins tant en terme d'isolation que de confort.

>>> Consultez notre guide d'achat des casques anti-bruit

Outre cette isolation passive, certains écouteurs proposent également une isolation active. On parle alors d’annulation de bruit. Dans ce cas, les écouteurs sont munis de microphones qui vont analyser les sons extérieurs et produire un son de phase inverse envoyé avec la musique émise par les écouteurs. Cette inversion de phase va permettre d’annuler les bruits extérieurs et d’assurer ainsi une isolation quasi parfaite. Si cette technologie est surtout présente dans les casques à arceau, certains constructeurs ont décidé de la proposer dans leurs modèles intra-auriculaires. C’est par exemple le cas d'Audio-Technica avec les ATH-ANC40BT, de B&O avec les BeoPlay H3 ANC ou des Bose QuietComfort 20. Ces derniers proposent un filtre anti-bruit bien meilleur que la plupart des concurrents, à arceau ou intra-auriculaires, avec une excellente qualité sonore, mais se monnaient à près de 300 euros.

Quel confort ?

Généralement, les constructeurs proposent plusieurs paires d’embouts avec leurs écouteurs intra-auriculaires. De quoi s’assurer que l’utilisateur saura trouver une taille correspondant au diamètre de son canal auriculaire. Privilégiez donc les modèles proposant le plus d'embouts possible. Cependant, le confort reste le principal problème de ce type d’oreillettes. En effet, toutes les oreilles ont des formes différentes. Il s’agit en effet d’un des outils biométriques pouvant être utilisés pour identifier une personne au même titre que les empreintes digitales, l’iris ou l’analyse vocale.

Les embouts de Bose (ailerons) ou Xcessor (ailettes) permettent d'améliorer le confort de vos écouteursLes embouts de Bose (ailerons) ou Xcessor (ailettes) permettent d'améliorer le confort de vos écouteurs

Vous l’aurez compris, le confort et le maintien des écouteurs intra-auriculaires sont avant tout une affaire personnelle. Parmi les systèmes de maintien existant, on peut noter les ailerons qui permettent de caler les écouteurs contre la conque de l’oreille, mais également d’autres systèmes comme les tours d’oreille ou les ailettes qui vont permettre de rentrer plus en profondeur dans le canal auriculaire.

Par ailleurs, plusieurs constructeurs, comme Bose ou Sennheiser permettent d’acheter des embouts supplémentaires si ceux vendus de base avec vos écouteurs ne sont pas adaptés à votre confort. C’est par exemple le cas des embouts SteayHear M de Bose. Si ceux-ci sont disponibles avec les modèles SoundTrue Ultra ou QuietComfort 20, ils peuvent également être achetés à part pour sept euros. Particulièrement confortables avec leurs ailerons souples en silicone, ils ne sont cependant compatibles qu’avec certains écouteurs de la marque américaine. Cependant, choisir une paire d'écouteurs Bose compatibles StayHear, c'est s'assurer d'un excellent confort et d'oublier que vous porter des écouteurs.

Qu’il s’agisse de forme, de confort ou de maintien, il n’y a pas de solution miracle, les sensations pouvant être très différentes d’un utilisateur à l’autre. Dans tous les cas, si vous le pouvez, n’hésitez pas à essayer les écouteurs en boutique avant de les acheter. Si, malgré tout, les écouteurs ne sont pas assez confortables pour vous, il sera par ailleurs souvent possible d’en changer en achetant une autre paire d’embouts en silicone, chez le même constructeur ou non. La plupart des écouteurs proposent un format d'embouts standard qui peuvent donc être remplacés par une autre paire achetée chez un autre fabricant comme Xcessor avec ses embouts Triple Flange.

Avec ou sans télécommande ?

Si les écouteurs intra-auriculaires existaient déjà il y a quelques années, quand les baladeurs MP3 étaient le principal moyen d’écouter de la musique en mobilité, ils sont désormais surtout associés aux smartphones. Dès lors, la télécommande devient un accessoire indispensable pour tous types d’écouteurs, à moins de les utiliser uniquement sur un ordinateur ou une chaîne Hi-Fi.

Les télécommandes des Focal Sphear, Jays a-Jays Five, Sennheiser Momentum in-ear et Bose QuietComfort 20Les télécommandes des Focal Sphear, Jays a-Jays Five, Sennheiser Momentum in-ear et Bose QuietComfort 20

Généralement, les télécommandes d’écouteurs intra-auriculaires proposent trois boutons différents. Le bouton central permet de mettre la musique en pause, de reprendre la lecture ou de répondre à un appel et raccrocher. Un bouton situé au-dessus offre quant à lui la possibilité d’augmenter le volume quand celui d’en bas permet de le baisser. Cependant, un critère est nécessairement à prendre en compte lors du choix de vos écouteurs : la compatibilité avec votre smartphone. En effet, la plupart des écouteurs intra-auriculaires ne sont compatibles qu’avec un seul système, iOS, Android ou Windows 10 Mobile. Au moment de choisir vos écouteurs, il faudra donc bien penser à vérifier quel est le système avec lequel ils sont compatibles, sans quoi certains boutons, le volume notamment, pourraient ne pas fonctionner. Si quelques marques ne proposent que des écouteurs compatibles avec des iPhone, d’autres ont développé plusieurs versions de chaque écouteur, une compatible avec chaque système. C’est par exemple le cas du fabricant Jays qui propose ses a-Jays Five en trois formats différents : Android, Windows et iOS. De leur côté, les écouteurs Bluetooth sont compatibles avec tous les systèmes.


Par ailleurs, la télécommande intègre généralement un microphone qui vous permettra de discuter avec votre interlocuteur dans le cadre d’une discussion téléphonique. On préférera les télécommandes plutôt proches des oreillettes afin de ne pas avoir à les tenir à la main lorsqu’on est au téléphone, et qu’elles soient naturellement situées plus proches de la bouche.

Quelle forme de câble ?

Contrairement à de nombreux casques classiques, les écouteurs intra-auriculaires ne peuvent que très rarement être séparés de leur câble. Or, l’état du câble constitue l’une des premières causes de panne d’un casque audio ou d’écouteurs intra-auriculaires. Si certains écouteurs à moins de 50 euros peuvent être aisément remplacés, un câble abimé peut être un véritable coup dur pour certains modèles affichés à plus de 100 euros.

Pour tenter de pallier ce problème d’usure, la plupart des constructeurs proposent donc directement une sacoche de rangement avec leurs écouteurs. Seulement, après quelques jours, il peut être rapidement rébarbatif de ranger ses écouteurs systématiquement dans son étui pour les remettre dans les oreilles quelques heures plus tard.

Les câbles des Bose SoundTrue Ultra, Mrice E300 et Jays a-Jays Five, de plus en plus platsLes câbles des Bose SoundTrue Ultra, Mrice E300 et Jays a-Jays Five, de plus en plus plats

Une autre solution, bien plus intéressante, est celle des câbles « tangle free ». Il s’agit en fait de câbles conçus spécifiquement pour ne pas être noués lorsqu’ils sont laissés librement dans une poche ou un sac à main. Ces câbles arborent généralement un design plat et sont plus rigides que des câbles classiques afin d’empêcher les nœuds et leur endommagement. On peut par exemple citer les écouteurs a-Jays Five de Jays.

Enfin, quelques rares écouteurs intra-auriculaires font exception à la règle et permettent de changer le câble. C’est par exemple le cas des SE425 de Shure. Cependant, les écouteurs à câble amovibles restent réservés aux portefeuilles les plus fournis et nécessitent bien souvent d’acheter un autre câble chez le même constructeur si le premier est endommagé.

Quels écouteurs pour le sport ?

Dans le cadre du sport, les écouteurs intra-auriculaires, plus légers, sont souvent préférés aux casques classiques. Il faut dire que dans le cadre d’une activité physique en mouvement, la tête peut être amenée à bouger en rythme avec des à-coups. Un casque, plus lourd, peut alors tomber plus facilement que des écouteurs bien logés dans le canal auriculaire.

Cependant, s’il est tout à fait possible de courir avec certains écouteurs traditionnels, d’autres sont spécifiquement conçus pour ce type d’usage avec en plus quelques caractéristiques qui les sortent du lot. Ainsi, ils sont généralement étanches, non seulement pour résister à la sueur qui peut couler dans les oreilles, mais également plus adhérents afin de ne pas glisser au moindre mouvement brusque à cause de l’humidité. Ces casques proposent bien souvent une moins bonne isolation que les écouteurs intra-auriculaires classiques. Une caractéristique qui tient avant tout à des raisons de sécurité, pour rester attentif à votre environnement extérieur lors d’un footing ou d’une balade en vélo par exemple.

Les écouteurs sportifs peuvent être classiques, avec aileron, en tour d'oreille ou en tour de couLes écouteurs sportifs peuvent être classiques, avec aileron, en tour d'oreille ou en tour de cou

Par ailleurs, ces écouteurs conçus spécifiquement pour le sport sont généralement disponibles sous de nombreuses formes. On peut ainsi trouver des tours de cou, des tours d’oreille, des écouteurs dotés d’ailerons pour mieux se loger dans la conque de l’oreille, juste avant le canal auriculaire. L’intérêt de ces différents formats est toujours le même : permettre à l’écouteur d’être le mieux fixé dans l’oreille pour éviter qu’il ne se déloge dans le cadre de l’activité.

Chaque format a ses avantages et ses inconvénients. Par exemple, si le tour de cou permet de garder les deux écouteurs solidarisés avec une partie rigide, qui ne risque donc pas de tomber, il peut être embarrassant dans le cadre d’une course d’endurance avec une barre qui tape sur la nuque au rythme de la foulée. De ce point de vue, notre préférence va donc aux écouteurs au format tour d’oreille qui gênent moins durant un footing, comme les PowerBeats2 de Beats ou les Sport Pace de Jabra. Si les premiers proposent un son plutôt efficace sans gêner pendant un footing grâce au câble à longueur adaptable qui passe derrière la nuque, les seconds sont liés à une application de footing et sont commercialisés 60 euros moins cher. Dans les deux cas, le format tour d'oreille associé à l'électronique contenue dans les écouteurs peut cependant en dissuader certains avec un design plutôt massif. On préfèrera donc les écouteurs de Jabra, davantage orientés vers le sport et avec un meilleur rapport qualité/prix.

Les écouteurs Bluetooth, ça existe ?

Oui, les écouteurs Bluetooth existent. S'ils restent encore réservés en majorité aux écouteurs de sport, les choses tendent de plus en plus à évoluer. On notera par ailleurs que, contrairement aux casques Bluetooth à arceau, les écouteurs Bluetooth intègrent souvent un câble. En effet, si les casques classiques utilisent souvent l’arceau pour faire passer le son d’une oreille à l’autre via un câble dissimulé, ce n’est pas le cas des écouteurs intra-auriculaires. Les deux oreilles doivent donc nécessairement être reliées par un câble. Dès lors, l’aspect Bluetooth de ces écouteurs perd une partie de son intérêt puisque le câble peut tout de même être endommagé, à moins qu’il ne soit logé dans un tour de cou, comme c’est par exemple le cas des écouteurs BackBeat Fit de Plantronics. La plupart du temps, les contrôles pour ces casques Bluetooth sont situés directement sur l’oreillette et restent donc sommaires en raison de la surface réduite.

>>> Consultez notre guide d'achat des casques Bluetooth

La plupart des écouteurs Bluetooth sont destinés au sportLa plupart des écouteurs Bluetooth sont destinés au sport

Il est cependant possible de trouver quelques constructeurs qui proposent des modèles d’écouteurs Bluetooth qui ne sont pas avant tout destinés au sport. Un choix qui peut être intéressant pour les personnes souhaitant profiter du Bluetooth sans toutefois arborer des intra-auriculaires aux couleurs criardes jaunes, vert fluo ou orange, souvent réservées aux gammes sportives, et avec de meilleures isolation et qualité sonore.

Parmi ces modèles, on peut citer ceux abordant un design en tour de cou rigide, avec commandes et micro intégrées, qui vient se poser sur les épaules et d'où partent des écouteurs. C’est par exemple le cas des Audio-Technica ATH-ANC40BT qui arborent un design noir élégant ainsi qu'une isolation active de bruit. On notera également que Bose a choisi ce format également pour ses nouveaux QuietControl 20, attendus pour septembre prochain. Enfin, Jabra propose un casque au look similaire avec son Halo Smart, disponible à moins de cent euros et au style plus élégant que le modèle d'Audio Technica, malgré l'absence d'annulation de bruit.

Enfin, pour les consommateurs préférant un look plus traditionnel, mais avec un budget conséquent, les écouteurs BeoPlay H5 peuvent être un choix tout à fait correct. Résistant à l'humidité, ils peuvent également être utilisé pour les activité sportive tout en adoptant une couleur noire des plus sobres.

A termes, les écouteurs Bluetooth devraient, tout comme les casques Bluetooth, se faire de plus en plus nombreux. Les constructeurs vont devoir suivre la logique d'Apple avec son iPhone 7. Le géant américain a en effet décidé de faire l'impasse sur la prise jack et ne permet plus de connecter un casque ou des écouteurs audio qu'à l'aide de la prise Lightning ou du Bluetooth. La deuxième solution semble évidemment la plus logique pour les constructeurs puisque les écouteurs Bluetooth peuvent être utilisé avec n'importe quel appareil, smartphone Android ou iPhone, ou même PC portabl, ce qui n'est pas le cas de la prise Lightning. 

Tableaux récapitulatifs

Les écouteurs à moins de 50 euros

Loading...

Les écouteurs de 50 à 100 euros

Loading...

Les écouteurs de 100 à 200 euros

Loading...

Les écouteurs à plus de 200 euros

Loading...

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire