Nikon D40X : le reflex performant et léger

Qualité d'image, bruit et couleurs

Nikon D40XC’est le vrai nerf de la guerre quand on parle d’appareil photo. En effet, si le design et d’autres paramètres superficiels comptent de plus en plus au moment du choix, la qualité d’image est à n’en pas douter le seul critère de satisfaction à long terme. C’est elle qui vous fera regretter ou apprécier votre appareil une fois la séduction du design passée.

Nikon rattrape son retard

Pour ce qui est de cette fameuse qualité, soulignons premièrement l’excellente gestion du bruit numérique du D40X qui signe le retour de Nikon au meilleur niveau. L’avance prise par Canon avec le trio 350D/20D/5D fond de plus en plus, notamment depuis l’affrontement 400D/D80. Ce n’est donc pas un hasard de retrouver le capteur de ce dernier au sein même du D40X.

Le D40x maitrise le bruit numérique

Nikon D40XLà où les modèles précédents du constructeurs avaient grand peine à fournir des clichés sans bruit numérique à des sensiblités moyennes comme ISO 800 (parasites sur les applats sombres), le dernier né des boîtiers offre une image parfaitement exploitable jusqu’en ISO 1600 ! Dans la sensibilité la plus haute (ISO 3200), les clichés restent propres mais souffrent trop de l’imprecision induite par la réduction de bruit. Nikon se place donc en très bonne position sur le sujet pour un reflex d’entrée de gamme.

Contraste et couleurs

Question contrastes et couleurs, pas de reproche majeur non plus. Le rendu de ces dernières est d’ailleurs très plaisant. Au final, on reste totalement séduit par la qualité globale des photos prises avec le D40X qui s’impose là comme l’une des références du segment.