[Test] Olympus OM-D E-M5 Mark 2 : l’hybride expert tout terrain

Conclusion : un boitier expert très exclusif

Nous l’avons observé tout au long de ce test, l’OM-D E-M5 MkII est un boitier pointu qui ne convient pas à tous les utilisateurs. Certes, sa robustesse, la qualité de sa visée, son excellente conception mécanique, son très haut degré de personnalisation et l’exhaustivité des fonctions qu’il propose lui permettent de clamer haut et fort son statut d’expert, ce qui est loin d’être le cas de tous ceux qui revendiquent l’appellation. Le choix d’une stabilisation mécanique du capteur efficace et compatible même avec des objectifs anciens ou exotiques est également un réel atout pour tous les bidouilleurs/expérimentateurs de tout poil.

Il faut cependant constater qu’il est volumineux pour un hybride équipé d’un capteur micro 4/3, que ses concurrents au gabarit équivalent (hors objectif) équipés de capteurs APS-C jouissent d’une précision d’image supérieure, et que l’organisation pour le moins alambiquée de ses menus impose à l’utilisateur pointu une étude approfondie de leurs méandres.

Tous ceux qui souhaitent un appareil simple et prêt à l’usage en toute circonstance n’y trouveront donc pas leur compte. Par contre, l’OM-D E-M5 MkII est incontestablement un boitier très versatile et performant capable de combler les experts exigeants, et les amateurs appliqués, prêts à faire quelques efforts pour en tirer le meilleur. 

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire